Agressions, viols, enlèvements, immolations... le calvaire des femmes indiennes

18/11/2012 à 17:40 Par Jeune Afrique

Au pays du Mahatma Gandhi, la vie est souvent un enfer pour le "deuxième sexe".

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

6 réaction(s)

1.
waiza - 19/11/2012 à 21h:11

Je suis afro-caribéenne,je suis resté 1 an en Inde,pour la danse,le yoga,la spiritualité de ce pays....C'était une année superbe,mais la condition de la femme est choquante,humiliante,c'est TERRIBLE,,elles n'ont rien droit de faire,sauf de baisser la tête et de ne rien dire,c'est l'HORREUR.Vive l'AFRIQUE!!!!.

2.
irène - 19/11/2012 à 19h:11

"Le deuxième sexe." Quelle phrase. On est dans quelle decennie? .

3.
farhiyoucef - 19/11/2012 à 18h:11

c'est une affaire qui relève de l'état bien qu'avant c'était le citoyen qui était concerner donc c'est à l'état de prendre ses responsabilité en condamnant avec fermeté ses actes de barbaries en considération tous les faits psychologiques engendrés par les femmes en ses barbares avec de lourdes peines .

4.
NestaLee - 19/11/2012 à 16h:11

@MARCO, Malheureusement, il n'y a rien à comprendre..

5.
maurice - 18/11/2012 à 18h:11

en verite, c est horrible..

6.
MARCO - 18/11/2012 à 18h:11

Quelle barbarie?Aller jusqu'à perser les trous sur le sexe de sa femme ?Pour faire quoi?Faire boire ses urines à sa femme?La mère de ses enfants?Aidez moi à comprendre..

International

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

  Les dirigeants africains se montrent remarquablement silencieux sur les naufrages de migrants en Méditerranée, qui concernent pourtant nombre de leurs citoyens, en particulier dans l'ouest du continent, une cr[...]

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si[...]

François Durpaire : "La commémoration de la fin de l'esclavage est l'affaire de tous"

François Durpaire est historien, membre du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage.[...]

Birmanie : les nouveaux boat people

Plus d'un million de Rohingyas, musulmans, sont privés de tout droit et confinés dans des camps de déplacés dans des conditions déplorables. Leur seul espoir ? Fuir par la mer. Au[...]

Niger - Putsch de Seyni Kountché : et si la France n'y était pour rien ?

On croyait tout savoir de la chute du président Diori, en 1974. Mais des archives encore confidentielles suggèrent que le putschiste Seyni Kountché a pris tout le monde de court. Y compris Paris.[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

"Princess of North Sudan" : Disney accusé de glorifier le colonialisme

Le prochain Disney, encore dans les cartons, s'appuie sur l'histoire vraie d'un Américain venu planter l'étendard familial dans le nord du Soudan pour faire de sa fille une "princesse"... Au mépris[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Chine-Taïwan : nuages noirs sur le détroit

À huit mois d'une élection présidentielle à haut risque, la poignée de main très médiatisée entre Xi Jinping et Eric Chu Li-luan ne doit pas faire illusion :[...]

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

L'ancien maire rwandais Onesphore Rwabukombe, condamné l'an passé pour "complicité" dans le génocide des Tutsis en 1994, encourt désormais la perpétuité. Il est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers