Pourquoi les salafistes s'attaquent aux mausolées

13/11/2012 à 17:24 Par Jeune Afrique

Cheikh Khaled Bentounes est membre de la Fraternité soufie alawiyya, et président honoraire de l'association internationale Les amis de l'islam.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

4 réaction(s)

1.
Ledda - 15/11/2012 à 01h:11

Il est temps que s'élèvent les voix de l'Islam réel, celui dans lequel nous avons grandi et qui nous a protégés dans sa paix.Salutations respectueuses au Cheikh Khaled Bentounes. Salam.

2.
Damonzon - 14/11/2012 à 16h:11

La vérité est dite ! Car même nous autres de religions traditionnelles, nous avions recours à ces saints (hommes et femmes), ces amis d'Allah. Quand nous sommes devenus musulmans, non par par les armes mais par ces amis d'Allah, nous avions continué à les respecter. Ceux qui s'attaquent à leur mémoire nous excluent de l'islam. .

3.
CHE - 14/11/2012 à 04h:11

"Après avoir secoué le joug des dictatures et des pouvoirs autoritaires qui les gouvernaient sous l'oeil complaisant de l'Occident"?? C'est une plaisanterie? Que je sache l'Orient s?accommodait parfaitement de Ben Ali et de ces complices; ils sont à Jeddah, au Qatar et à Dubaï. La Russie, la Chine etc... aussi. .

4.
lorax 702 - 14/11/2012 à 01h:11

L'islam n'est pas la réligion unique dans ce monde; jamais les fous de Dieu ne vont triompher; la médiation sert à quoi pendant que les Nations Unies vont bientot adopter la résolution? Que des couards comme le MNLA, Ansardine soient épargnés?le langage de vérité est ceci: s'il faut que la peur change de camp pour la paix, je serai terroriste contre les radicalistes islamistes.

Maghreb & Moyen-Orient

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle 'ligne de précaution' de 5 milliards de dollars

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle "ligne de précaution" de 5 milliards de dollars

Le Fonds monétaire international (FMI) a renouvelé la ligne de protection ouverte en faveur du Maroc. Valable sur deux ans, ce mécanisme permet au pays de se financer à hauteur de 5 milliards de dollars[...]

Les autorités libyennes demandent l'aide internationale pour éteindre l'immense incendie à Tripoli

L'incendie qui ravage un important site de stockage de carburant près de l'aéroport de Tripoli était toujours hors de contrôle, mardi. Le gouvernement libyen a fait appel à l'aide[...]

Maroc : gnaoua, le blues à l'âme

Menacée de disparaître, la tradition musicale des descendants d'anciens esclaves subsahariens revit grâce au festival d'Essaouira. Mais les maalem doivent aujourd'hui relever un nouveau défi :[...]

Gaza : trois mouvements palestiniens, dont le Hamas, favorables à une trêve de 24 heures

Les trois principaux mouvements palestiniens se sont dits favorables mardi à une trêve humanitaire de 24 heures.[...]

Califat : Al-Baghdadi, un tigre de papier

Le très médiatisé État islamique est-il une nouvelle hydre, plus puissante et terrifiante qu'Al-Qaïda ne l'a jamais été ? Voire ![...]

Libye : un avion des forces loyales à Khalifa Haftar s'écrase à Benghazi

Un avion militaire engagé au côté du général dissident Khalifa Haftar s'est écrasé mardi à Benghazi, où des combats font rage depuis samedi.[...]

"Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël"

En poste à Dakar depuis 2008, Abdalrahim Alfarra, ambassadeur de l'État de Palestine pour le Sénégal, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Burkina Faso et le Cap-Vert, a pu mesurer la[...]

Gaza : les bombardements israéliens redoublent d'intensité

Les bombardements de l'armée israélienne sur la bande de Gaza se sont renforcés dans la nuit de lundi à mardi. Les désaccords restent profonds sur les termes d'un accord durable entre Israël[...]

Maghreb : sur les routes du jihad pour la Syrie ou l'Irak

Ils sont des milliers à partir depuis Rabat, Tunis, Alger ou Tripoli pour rejoindre la Syrie ou l'Irak. Qui sont-ils ? Pourquoi partent-ils ? Quelles routes empruntent-ils ? Jeune Afrique a [...]

Barack Obama : "Nous devons saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui"

Devant 500 étudiants africains qui participent au programme "Washington Fellowship for Young African Leaders" aux États-Unis, Barack Obama a affirmé lundi que le monde avait besoin d'une Afrique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers