Pourquoi les salafistes s'attaquent aux mausolées

13/11/2012 à 17:24 Par Jeune Afrique

Cheikh Khaled Bentounes est membre de la Fraternité soufie alawiyya, et président honoraire de l'association internationale Les amis de l'islam.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

4 réaction(s)

1.
Ledda - 15/11/2012 à 01h:11

Il est temps que s'élèvent les voix de l'Islam réel, celui dans lequel nous avons grandi et qui nous a protégés dans sa paix.Salutations respectueuses au Cheikh Khaled Bentounes. Salam.

2.
Damonzon - 14/11/2012 à 16h:11

La vérité est dite ! Car même nous autres de religions traditionnelles, nous avions recours à ces saints (hommes et femmes), ces amis d'Allah. Quand nous sommes devenus musulmans, non par par les armes mais par ces amis d'Allah, nous avions continué à les respecter. Ceux qui s'attaquent à leur mémoire nous excluent de l'islam. .

3.
CHE - 14/11/2012 à 04h:11

"Après avoir secoué le joug des dictatures et des pouvoirs autoritaires qui les gouvernaient sous l'oeil complaisant de l'Occident"?? C'est une plaisanterie? Que je sache l'Orient s?accommodait parfaitement de Ben Ali et de ces complices; ils sont à Jeddah, au Qatar et à Dubaï. La Russie, la Chine etc... aussi. .

4.
lorax 702 - 14/11/2012 à 01h:11

L'islam n'est pas la réligion unique dans ce monde; jamais les fous de Dieu ne vont triompher; la médiation sert à quoi pendant que les Nations Unies vont bientot adopter la résolution? Que des couards comme le MNLA, Ansardine soient épargnés?le langage de vérité est ceci: s'il faut que la peur change de camp pour la paix, je serai terroriste contre les radicalistes islamistes.

Maghreb & Moyen-Orient

La reconnaissance d'un État palestinien par la France serait une grave erreur, selon Netanyahou

La reconnaissance d'un État palestinien par la France serait une grave erreur, selon Netanyahou

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a affirmé dimanche à des journalistes que la reconnaissance d'un État palestinien par la France serait une grave erreur, alors que le Parlement fran&cce[...]

Tunisie : faible participation à la présidentielle

À la mi-journée, le taux de participation à la présidentielle tunisienne était de 11,85 %. Un faible intérêt de la population pour le scrutin, qui ne lui enlève pas son[...]

Égypte : Sissi prêt à envoyer des forces pour aider un Etat palestinien

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi s'est déclaré prêt à envoyer ultérieurement des forces dans un futur Etat palestinien pour l'aider à se stabiliser, en accord avec[...]

Tunisie : ouverture des bureaux de vote pour une présidentielle historique

Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes dimanche en Tunisie pour la première présidentielle libre de son histoire, près de quatre ans après la révolution de janvier 2011 qui lança le[...]

Libye : l'administration Obama blanchie dans l'attaque de Benghazi

L'administration Obama n'a pas failli dans sa réponse à l'attaque du complexe américain de Benghazi, en Libye, qui avait fait quatre morts le 11 septembre 2012, a conclu une commission parlementaire dont le[...]

Une Tunisienne remporte le concours "Miss monde Muslimah" en Indonésie

Une informaticienne tunisienne, Fatma Ben Guefrache, a remporté vendredi en Indonésie l'élection de "Miss monde Muslimah", présentée comme une riposte aux concours de beauté[...]

La Tunisie vote pour sa première présidentielle de l'après-révolution

La Tunisie organise dimanche sa première élection présidentielle pluraliste et espère franchir sans accroc cette nouvelle étape de sa transition vers la démocratie, jusqu'ici[...]

Mokhtar Belmokhtar, "le Ben Laden du Sahara"

Le journaliste mauritanien Lemine Ould M. Salem publie une enquête sur le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar. Édifiant.[...]

Fin de campagne présidentielle tendue en Tunisie

La campagne pour le scrutin présidentiel du dimanche 23 novembre s'est achevée en Tunisie dans un climat délétère. Pourtant, selon la Constitution, les prérogatives du chef de[...]

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers