Tunisie : Soumaya Ghannouchi, l'enfant terrible

06/11/2012 à 08:13 Par Jeune Afrique

Fille cadette du chef d'Ennahdha, Soumaya Ghannouchi est une pasionaria tunisienne qui pourfend tous ceux qui ne partagent pas ses idées. Portrait.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

20 réaction(s)

1.
cyrine - 24/02/2013 à 15h:02

Un conseil madame Bouchleka: Prenez une chambre au Shératon :)))).

2.
Gibbs - 19/11/2012 à 17h:11

Le peuple a voté et selon le principe démocratique : les tunisiens ont pour la majorité voté pour vivre dans où l'Islam est le pilastre et la base de leur vie social. Marre de l'occident qui veut imposer a tout le monde son modèle sans éthique sans valeur ! .

3.
Aloulou - 14/11/2012 à 13h:11

A une tranposition près de "racisme" à "intolérence" nous avons nous aussi notre Le Pen en Tunisie avec pour Marine, Soumaya ou Intissar ou les deux et devinez qui est le chef de la diplomatie tunisienne? Attention danger! l'oligarchie Ghannouchi est en marche. .

4.
tunisien en france - 13/11/2012 à 15h:11

Je pense que la tuinsie a besoin de personnes éfficaces,avec une certaine expérience de la géopolitiques et une grosse envie de sortir le peuple de la misére; le probléme actuel est que lbeaucoup de dirigeants veulent sortir leur famille de la misére et non le peuple. N 'oubliez jamais que la tunisie appartient au peuple.

5.
Faiza ktari - 11/11/2012 à 13h:11

Pour écraser il faut avoir du poids et pour mépriser il faut avoir de la hauteur or votre soumaya n a aucune de ces qualités n utilisez pas quand vous écrivez vos articles des mots inappropriés .

6.
zarzour - 10/11/2012 à 10h:11

Au fond la Tunisie qui s'est libérée du clan Ben Ali.Elle s'est retrouvée avec celui de Ghannouchi.Quel triste sort pour la Tunisie .Ghannouchi n'en a cure de la Tunisie ,c'est un vrai imposteur .il a profité de la révolution pour assoeir sa dynastie en distribuant des postes à responsabilité pour ses filles et son gendre ,quoi de plus normal pour un usurier..

7.
Abou abou - 09/11/2012 à 20h:11

Soumaya ,on vs aime bien,vs incarnez la vrai jeunesse Tunisienne ,dynamique et moderne Mais respectieuse et fiere de son identite..

8.
misnathrached - 09/11/2012 à 19h:11

Oh, ces dames de tunisie, aprés Leila Trabelsi, voilà une nouvelle et toujours des extremistes si ce n est pas de droite c'est de gauche..

9.
rached - 09/11/2012 à 14h:11

un peu de patient ca ne reste pas beaucoup de temps ..apres la prochaine election tu sera a l'anglettere... .

10.
faycal - 09/11/2012 à 01h:11

elle me rappelle la régente de Carthage , tous les tunisiens haïssent la bouchleka comme ils haïssaient avec leila.

Tunisie

Tunisie : 26 candidats en lice face à Marzouki pour la présidentielle du 23 novembre

Tunisie : 26 candidats en lice face à Marzouki pour la présidentielle du 23 novembre

L'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) a dévoilé mardi les noms de 27 candidats retenus pour la présidentielle du 23 novembre en Tunisie.[...]

Tunisie - Troussier : "Il fallait que je quitte Sfax"

À peine trois mois après son arrivée à Sfax, Philippe Troussier (59 ans), quitte la Tunisie, après l’élimination samedi soir en demi-finale de la Ligue des champions face aux[...]

Tunisie : le procès en appel de deux policiers tunisiens reconnus coupables de viol reporté au 6 novembre

Le procès en appel de deux policiers tunisiens reconnus coupables d'avoir violé une jeune femme a été reporté au 6 novembre à la demande des avocats de la jeune femme.[...]

Démographie : si la Tunisie m'était comptée

Exode rural massif, baisse de la natalité, réduction de la taille des familles, boom de l'immobilier... Le recensement va-t-il orienter l'action du prochain gouvernement tunisien ?[...]

Maghreb : une lueur au bout du couloir de la mort

Au Maghreb, des centaines de détenus croupissent dans les prisons, attendant une hypothétique exécution. À moins que le parti des abolitionnistes ne l'emporte. Rendez-vous à Tunis les 25[...]

Amina Sboui : son "agression" par des salafistes à Paris était bien "un mensonge"

L’ancienne Femen, Amina Sboui a inventé son agression de juillet dernier par des salafistes à Paris. Un mensonge qui était avant tout un "appel au secours", avoue-t-elle au quotidien[...]

Immigration : mort à crédit en Méditerranée

Ils paient des passeurs sans scrupule à prix d'or pour traverser la Méditerranée. Cette année, trois mille migrants ont perdu la vie dans ce voyage. Un commerce lucratif et un drame humain face[...]

Élections tunisiennes : guerre d'influence dans les médias

Profitant d'un flou juridique, plusieurs hommes d'affaires tunisiens ont investi dans les médias pour servir leur camp politique. Voire défendre leur propre candidature aux prochaines élections.[...]

Tunisie : à Gabès, le gouvernement bloque un projet de 25 millions d'euros et 300 emplois

Avec une relance en panne, la Tunisie multiplie les appels aux investisseurs étrangers. Mais le gouvernement ne donne pas toujours une suite positive aux projets, sans pour autant motiver son refus de manière[...]

Divergences jihadistes en Tunisie

Les dirigeants du mouvement jihadiste tunisien Ansar al-Charia se divisent sur l'opportunité d'une lutte armée en période pré-électorale. La base, elle, rêverait d'en découdre.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers