Mali : Iyad Ag Ghali, la charia à tout prix

07/06/2012 à 10:25 Par Jeune Afrique

Le fondateur du groupe Ansar Eddine, Iyad Ag Ghali, exige l'instauration d'un régime islamique rigoriste dans le nord du Mali. Quitte à faire échouer l'alliance nouée avec la rébellion touarègue laïque du MNLA.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

5 réaction(s)

1.
Dramane - 10/06/2012 à 16h:06

PAUVRE AFRIQUE-NOIRE , te voila' de nouveau baffouee dans ta dignite' d'homme libre et honnorable par des esclavagistes arabes,sous le couvert d'une religion a' la quelle nous adherons et croyons sans faille!..

2.
Salam - 07/06/2012 à 19h:06

Narcotrafic, racket des populations, pillage, viols des femmes, privations de libertés de circulation, pratique de la loi de talion sans jugement, kidnapping?..Je rejoins Markoum comment ces bandits peuvent-ils parler de Dieu ou de Charia islamique ? Bref c?est juste des mécréants en puissance .

3.
Markoum - 07/06/2012 à 17h:06

Comment ce type ose t-il parler de charia alors que ses hommes pillent, saccagent les biens d?autrui, violent des femmes en toute impunité, enrôlent des enfants par force et affament des populations. De quel islam parle t-il? Quel verset de son Coran autorise ces actes? J'aimerai vraiment connaitre ce nouveau chapitre coranique.....

4.
Hamadou Silla - 07/06/2012 à 15h:06

Les gens du Mnla n'ont pas besoin de nous rappeler qu'ils sont démocrates; on l'a bien remarqué quand ils ne sont pas venus défendre leurs opinions dans le cadre institutionnel à Bamako mais en prenant des armes au risque d'embraser toute la région..

5.
BINA - 07/06/2012 à 12h:06

IYAD AG GHALI ferait mieux d'aider les pauvres et les malades du mali avec les milliards qu'il reçoit des salafistes du qatar et de l'arabie saoudite.Il serait plus accepté à la tête d'un parti politique que sa charia au mali..

Mali

Crash du vol AH5017 : l'enquête associera plusieurs pays

Crash du vol AH5017 : l'enquête associera plusieurs pays

Le détachement militaire français dépêché dans le nord du Mali sur le lieu du crash du vol Ouaga-Alger AH 5017 a retrouvé vendredi la boîte noire du DC-9 affrété par Air[...]

Mali : le gouvernement et six groupes armés signent à Alger une "feuille de route" pour la paix

Après d'âpres tractations et plusieurs mois de blocage, le gouvernement malien et six groupes armés ont signé jeudi à Alger un document sur la "cessation des hostilités". Une[...]

L'épave "désintégrée" du vol AH5017 localisée vers Gossi dans le nord du Mali

L'état-major de l'armée burkinabè a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi avoir localisé dans le nord du Mali l'épave "désintégrée" du DC9[...]

Mali : ce que Bamako et les groupes armés négocient à Alger

Réunis à Alger, les groupes armés du Nord-Mali et les autorités maliennes tentent de se mettre d'accord sur une feuille de route commune pour la suite des négociations de paix. [...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Mali : bientôt un procès dans l'affaire des "bérets rouges" ?

Le rapport d'enquête sur l'affaire de la disparition des "Bérets rouges" devrait prochainement être bouclé et transmis au procureur, ouvrant ainsi la voie à un éventuel[...]

Ramtane Lamamra : "Un accord dans cent jours" sur le Nord-Mali

Le chef de la diplomatie algérienne fait le point sur le dialogue inter-malien, entamé le 16 juillet, et qui devrait être suspendu le 24 juillet avant une reprise à la mi-août. Première[...]

Hollande prépare le lancement de l'opération Barkhane à N'Djamena

L’opération "Barkhane", du nom de la nouvelle configuration stratégique de l’armée française dans le Sahel qui devrait mobiliser 3 000 soldats environ, sera officiellement[...]

Pourquoi le Mali s'est fait épingler par le FMI pour des fournitures militaires

Le FMI est-il trop pointilleux ? Un contrat de fournitures militaires de plusieurs dizaines de millions d'euros fait en tout cas tiquer les bailleurs de fonds. Trop opaque, jugent-ils. Le Mali n'apprécie pas.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers