Mali : Iyad Ag Ghali, la charia à tout prix

07/06/2012 à 10:25 Par Jeune Afrique

Le fondateur du groupe Ansar Eddine, Iyad Ag Ghali, exige l'instauration d'un régime islamique rigoriste dans le nord du Mali. Quitte à faire échouer l'alliance nouée avec la rébellion touarègue laïque du MNLA.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

5 réaction(s)

1.
Dramane - 10/06/2012 à 16h:06

PAUVRE AFRIQUE-NOIRE , te voila' de nouveau baffouee dans ta dignite' d'homme libre et honnorable par des esclavagistes arabes,sous le couvert d'une religion a' la quelle nous adherons et croyons sans faille!..

2.
Salam - 07/06/2012 à 19h:06

Narcotrafic, racket des populations, pillage, viols des femmes, privations de libertés de circulation, pratique de la loi de talion sans jugement, kidnapping?..Je rejoins Markoum comment ces bandits peuvent-ils parler de Dieu ou de Charia islamique ? Bref c?est juste des mécréants en puissance .

3.
Markoum - 07/06/2012 à 17h:06

Comment ce type ose t-il parler de charia alors que ses hommes pillent, saccagent les biens d?autrui, violent des femmes en toute impunité, enrôlent des enfants par force et affament des populations. De quel islam parle t-il? Quel verset de son Coran autorise ces actes? J'aimerai vraiment connaitre ce nouveau chapitre coranique.....

4.
Hamadou Silla - 07/06/2012 à 15h:06

Les gens du Mnla n'ont pas besoin de nous rappeler qu'ils sont démocrates; on l'a bien remarqué quand ils ne sont pas venus défendre leurs opinions dans le cadre institutionnel à Bamako mais en prenant des armes au risque d'embraser toute la région..

5.
BINA - 07/06/2012 à 12h:06

IYAD AG GHALI ferait mieux d'aider les pauvres et les malades du mali avec les milliards qu'il reçoit des salafistes du qatar et de l'arabie saoudite.Il serait plus accepté à la tête d'un parti politique que sa charia au mali..

Mali

Les pays du 'G5 du Sahel' appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les pays du "G5 du Sahel" appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les dirigeants des cinq pays du "G5 du Sahel" (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie), réunis vendredi en sommet à Nouakchott, ont appelé l'ONU à mettre en place une force internationa[...]

Mali : retour en cinq dates sur la vie d'Intalla Ag Attaher, aménokal des Ifoghas

Intalla Ag Attaher, chef traditionnel de la tribu touarègue des Ifoghas, est mort dans la nuit de jeudi à vendredi à Kidal. Retour en cinq dates sur sa vie, intimement liée aux différentes[...]

Hervé Ladsous : "En Centrafrique, il faut des autorités nouvelles issues d'élections avant août 2015"

Présent au forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique (15 et 16 décembre), Hervé Ladsous, secrétaire général adjoint aux opérations de[...]

Ebola : trois choses à savoir sur la tournée de Ban Ki-moon en Afrique de l'Ouest

Ban Ki-moon a annoncé mercredi à New York qu'il se rendra à partir du 18 décembre en Afrique de l'Ouest. Une tournée dans les pays qui ont été touchés par le virus Ebola.[...]

Mali : IBK assume la libération de quatre jihadistes

Très critiqué dans son pays pour avoir ordonné la libération de quatre jihadistes afin d’obtenir celle de l’otage français Serge Lazarevic le 9 décembre, Ibrahim Boubacar[...]

Mali - France : Lazarevic et Sofara

Un Français vaut-il plus qu'un Malien ? Certains jugeront la question déplacée. Elle mérite pourtant qu'on s'y arrête au vu des circonstances qui ont mené à la[...]

Jean-Yves Le Drian : "Au Mali comme en Centrafrique, l'heure de vérité approche"

Un an après le déclenchement de l'opération Sangaris, et deux ans après celui de l'opération Barkhane, le ministre français de la Défense affiche ses objectifs : des[...]

Paris veut un accord de paix au Mali en janvier

Paris souhaite que les négociations de paix maliennes entre Bamako et les groupes armés du Nord, sous médiation algérienne, aboutissent en janvier, a déclaré le ministre français de[...]

Sahel : Lazarevic pense avoir été capturé pour une rançon et nie être un mercenaire

L'ex-otage français Serge Lazarevic, libéré mardi après plus de trois ans de captivité au Sahel, a estimé dimanche, dans le journal de 20 heures de France 2, que ses ravisseurs l'avaient[...]

Mali : le Tunisien Mongi Hamdi nommé à la tête de la Minusma

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, remplace le Néerlandais Bert Koenders à la tête de la Minusma, a annoncé vendredi un communiqué des Nations unies.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers