Mali : Iyad Ag Ghali, la charia à tout prix

07/06/2012 à 10:25 Par Jeune Afrique

Le fondateur du groupe Ansar Eddine, Iyad Ag Ghali, exige l'instauration d'un régime islamique rigoriste dans le nord du Mali. Quitte à faire échouer l'alliance nouée avec la rébellion touarègue laïque du MNLA.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

5 réaction(s)

1.
Dramane - 10/06/2012 à 16h:06

PAUVRE AFRIQUE-NOIRE , te voila' de nouveau baffouee dans ta dignite' d'homme libre et honnorable par des esclavagistes arabes,sous le couvert d'une religion a' la quelle nous adherons et croyons sans faille!..

2.
Salam - 07/06/2012 à 19h:06

Narcotrafic, racket des populations, pillage, viols des femmes, privations de libertés de circulation, pratique de la loi de talion sans jugement, kidnapping?..Je rejoins Markoum comment ces bandits peuvent-ils parler de Dieu ou de Charia islamique ? Bref c?est juste des mécréants en puissance .

3.
Markoum - 07/06/2012 à 17h:06

Comment ce type ose t-il parler de charia alors que ses hommes pillent, saccagent les biens d?autrui, violent des femmes en toute impunité, enrôlent des enfants par force et affament des populations. De quel islam parle t-il? Quel verset de son Coran autorise ces actes? J'aimerai vraiment connaitre ce nouveau chapitre coranique.....

4.
Hamadou Silla - 07/06/2012 à 15h:06

Les gens du Mnla n'ont pas besoin de nous rappeler qu'ils sont démocrates; on l'a bien remarqué quand ils ne sont pas venus défendre leurs opinions dans le cadre institutionnel à Bamako mais en prenant des armes au risque d'embraser toute la région..

5.
BINA - 07/06/2012 à 12h:06

IYAD AG GHALI ferait mieux d'aider les pauvres et les malades du mali avec les milliards qu'il reçoit des salafistes du qatar et de l'arabie saoudite.Il serait plus accepté à la tête d'un parti politique que sa charia au mali..

Mali

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposé depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les utili[...]

Vol AH 5017 : une "chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes"

Les images radar du contrôle aérien burkinabè révèlent que le MD-83 du vol AH 5017 d'Air Algérie a chuté en quelques minutes après avoir tenté d'éviter un orage.[...]

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9[...]

Mali : au Nord, c'est le far west

À Alger, on négocie depuis le 16 juillet, mais dans le Septentrion, on se bat. Entre l'armée, les milices et les rebelles touaregs, rien ne va plus... Seuls les jihadistes et les trafiquants[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]