Mali : Iyad Ag Ghali, la charia à tout prix

07/06/2012 à 10:25 Par Jeune Afrique

Le fondateur du groupe Ansar Eddine, Iyad Ag Ghali, exige l'instauration d'un régime islamique rigoriste dans le nord du Mali. Quitte à faire échouer l'alliance nouée avec la rébellion touarègue laïque du MNLA.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

5 réaction(s)

1.
Dramane - 10/06/2012 à 16h:06

PAUVRE AFRIQUE-NOIRE , te voila' de nouveau baffouee dans ta dignite' d'homme libre et honnorable par des esclavagistes arabes,sous le couvert d'une religion a' la quelle nous adherons et croyons sans faille!..

2.
Salam - 07/06/2012 à 19h:06

Narcotrafic, racket des populations, pillage, viols des femmes, privations de libertés de circulation, pratique de la loi de talion sans jugement, kidnapping?..Je rejoins Markoum comment ces bandits peuvent-ils parler de Dieu ou de Charia islamique ? Bref c?est juste des mécréants en puissance .

3.
Markoum - 07/06/2012 à 17h:06

Comment ce type ose t-il parler de charia alors que ses hommes pillent, saccagent les biens d?autrui, violent des femmes en toute impunité, enrôlent des enfants par force et affament des populations. De quel islam parle t-il? Quel verset de son Coran autorise ces actes? J'aimerai vraiment connaitre ce nouveau chapitre coranique.....

4.
Hamadou Silla - 07/06/2012 à 15h:06

Les gens du Mnla n'ont pas besoin de nous rappeler qu'ils sont démocrates; on l'a bien remarqué quand ils ne sont pas venus défendre leurs opinions dans le cadre institutionnel à Bamako mais en prenant des armes au risque d'embraser toute la région..

5.
BINA - 07/06/2012 à 12h:06

IYAD AG GHALI ferait mieux d'aider les pauvres et les malades du mali avec les milliards qu'il reçoit des salafistes du qatar et de l'arabie saoudite.Il serait plus accepté à la tête d'un parti politique que sa charia au mali..

Mali

Les mystères de la Corsafrique

Les mystères de la Corsafrique

Feliciaggi, Tomi, Pasqua, Foccart, Bongo Ondimba, Sassou Nguesso, IBK... Bienvenue en Corsafrique ! Dans son numéro double, "Jeune Afrique" consacre une enquête à l'ascension des Corses en Afrique, d[...]

Abdoulaye Diop : "La paix pour le Mali passe par l'accord d'Alger"

Abdoulaye Diop, le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, revient sur le préaccord d'Alger que la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) refuse toujours de[...]

Mali : quand les mausolées des saints de Tombouctou ressuscitent

Trois ans après la destruction des mausolées de Tombouctou, classés au patrimoine mondial de l'Unesco, la "Ville aux 333 saints" a entamé leur reconstruction. Et renoué avec une[...]

Mali : remue-ménage onusien autour du préaccord de paix

À l'issue de sa réunion consacrée au Mali, le 9 avril, le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé les groupes rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA)[...]

Deux morts dans une attaque contre un convoi de l'ONU dans le nord du Mali

Deux personnes ont été tuées par balles près de Gao, au nord du Mali, dans une attaque contre un convoi de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) vendredi soir, trois jours après un[...]

Sahel : l'armée française multiplie les opérations contre les jihadistes

Les militaires français déployés au Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane multiplient ces dernières semaines les frappes contre des bases jihadistes entre le Niger et le Mali. [...]

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des[...]

Attaque suicide dans le nord du Mali : trois civils tués et des blessés dont neuf Casques bleus

Trois civils ont été tués et plus d'une dizaine de personnes ont été blessées dont neuf Casques bleus, dans une attaque-suicide dans le Nord, à Ansango.[...]

Crise au Mali : nouvelle réunion à Alger, la médiation internationale dans l'impasse

Menée par l'Algérie, la médiation internationale sur la crise dans le nord du Mali pensait avoir trouvé un accord de paix. Mais si celui-ci a été paraphé par Bamako depuis le 1er[...]

Mali : la France annule pour 64,8 millions d'euros de dette

Le ministre français des Finances Michel Sapin a informé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta l'annulation de 43 milliards de francs CFA, soit 64,8 millions d'euros, de la dette du Mali, ont[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers