Tunisie : Ennahdha, blocage à tous les étages

27/02/2012 à 18:45 Par Jeune Afrique

Tout semblait sourire au parti islamiste, passé de la clandestinité au gouvernement tunisien en moins d'un an. Mais depuis son arrivée au pouvoir, dissensions internes et contradictions criantes, notamment sur l'attitude à adopter à l'égard des salafistes, le plongent dans le doute.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

7 réaction(s)

1.
khalsi imed - 02/03/2012 à 15h:03

Ces papiers me rappellent le meme contenu en Turquie avant l arrivee d Erdogan au pouvoir,dont le parti Islamiste a fait de la Turquie une puissance respectee aujourd hui.Laissez les Tunisiens construire leur pays comme bon leur semble.,personnellement je suis tres optimiste et en passant on juge un gouvernement sur ses resultats et non sur ses intentions..

2.
ibn chaabane - 28/02/2012 à 15h:02

tu es loin de la réalité et ton article est loin d?être professionnel. beaucoup des mésanges ou des souhaits personnels qui reflètent ton avis envers ce parti. attendons les prochaines élections dans un an puis jugeons..

3.
OUM - 28/02/2012 à 13h:02

un blocage en surface, car sur le fond, ils oeuvrent habilement par salafistes interposés pour arriver progressivement à leurs buts : lar charia comme base légale, le niqab comme tenue souhaitée, recommandée pour les filles et femmes en commencant par son port à l'école avant de pouvoir l'étendre tous aimuths.

4.
al07 - 28/02/2012 à 11h:02

C'est à la société civile de bouger encore et encore et de faire comprendre à ce gouvernement qu'il n'est que provisoire !! Leurs attaques contre les médias,les syndicats,les femmes et tous ceux et celles qui ne pensent pas comme eux sont les prémices d'une dictature théocratique qu'il faut enrayer à tout prix !! Réveillez vous !.

5.
intello - 28/02/2012 à 09h:02

azul,ou sont les droits des amazighs tunisiens ???? les tunisiens ont remplacer un dictateur par un autre dictateur.ENNAHDA un parti religieux qui a toujours pleurer parcequ il etait persecutée par ben ali et ce meme ENNAHDA persecute a son tours les amazighs tunisiens.le monde a l envers.amazighs tunisiens reveillez vous..

6.
Hamoud Bazzaa - 27/02/2012 à 23h:02

A l'épreuve du pouvoir l'usure peut être brutale, d'autant plus que ces mouvements n'ont aucune expérience de diriger, mais accumulent des images très stéréotypées à la hauteur de leurs frustrations vécues, pour refaire l'histoire. .

7.
Erima - 27/02/2012 à 21h:02

Le Coran est sensé parler de Tolérance ? Mais au combien en font vraiment preuve ?! C'est au partit de se bouger, de s'organiser et de faire ce qui est à faire pour le bien de tous. Mais encore combien de temps leur faudra-t-il ? Là est la question..

Tunisie

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Tunisie : contre la contrebande, l'électronique !

Habib Essid, le Premier ministre tunisien, et Slim Chaker, son ministre des Finances, ont donné carte blanche à Adel Ben Hassine, le directeur général des douanes fraîchement nommé,[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi reçu par Barack Obama à la Maison blanche

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi sera reçu jeudi à Washington par son homologue américain Barack Obama. Cette deuxième rencontre entre les deux hommes à la Maison[...]

Comment Samir Tarhouni, l'ancien chef de la BAT, a empêché les Trabelsi de quitter la Tunisie en 2011

Samir Tarhouni, l'ancien patron de la brigade antiterrorisme (BAT) a été l'un des principaux protagonistes du départ de Ben Ali. Retour sur un épisode clé de l'histoire tunisienne[...]

Tunisie : voyage au coeur de la BAT, la brigade antiterrorisme

Devenue un symbole national depuis l'arrestation des Trabelsi, en 2011, la brigade antiterrorisme nous ouvre pour la première fois ses portes.[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : un suspect marocain arrêté en Italie

Un suspect marocain a été appréhendé mercredi dans le nord de l'Italie, pour complicité présumée dans l'attentat du Bardo. Le résultat d'une coopération avancée[...]

Libye : 172 Tunisiens pris en otages par une milice islamiste du groupe Fajr Libya

Les autorités tunisiennes ont annoncé lundi l’existence de négociations en vue de la libération de 172 ressortissants détenus en Libye par un groupe de la coalition de milices islamistes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers