Tunisie : Ennahdha, blocage à tous les étages

27/02/2012 à 18:45 Par Jeune Afrique

Tout semblait sourire au parti islamiste, passé de la clandestinité au gouvernement tunisien en moins d'un an. Mais depuis son arrivée au pouvoir, dissensions internes et contradictions criantes, notamment sur l'attitude à adopter à l'égard des salafistes, le plongent dans le doute.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

7 réaction(s)

1.
khalsi imed - 02/03/2012 à 15h:03

Ces papiers me rappellent le meme contenu en Turquie avant l arrivee d Erdogan au pouvoir,dont le parti Islamiste a fait de la Turquie une puissance respectee aujourd hui.Laissez les Tunisiens construire leur pays comme bon leur semble.,personnellement je suis tres optimiste et en passant on juge un gouvernement sur ses resultats et non sur ses intentions..

2.
ibn chaabane - 28/02/2012 à 15h:02

tu es loin de la réalité et ton article est loin d?être professionnel. beaucoup des mésanges ou des souhaits personnels qui reflètent ton avis envers ce parti. attendons les prochaines élections dans un an puis jugeons..

3.
OUM - 28/02/2012 à 13h:02

un blocage en surface, car sur le fond, ils oeuvrent habilement par salafistes interposés pour arriver progressivement à leurs buts : lar charia comme base légale, le niqab comme tenue souhaitée, recommandée pour les filles et femmes en commencant par son port à l'école avant de pouvoir l'étendre tous aimuths.

4.
al07 - 28/02/2012 à 11h:02

C'est à la société civile de bouger encore et encore et de faire comprendre à ce gouvernement qu'il n'est que provisoire !! Leurs attaques contre les médias,les syndicats,les femmes et tous ceux et celles qui ne pensent pas comme eux sont les prémices d'une dictature théocratique qu'il faut enrayer à tout prix !! Réveillez vous !.

5.
intello - 28/02/2012 à 09h:02

azul,ou sont les droits des amazighs tunisiens ???? les tunisiens ont remplacer un dictateur par un autre dictateur.ENNAHDA un parti religieux qui a toujours pleurer parcequ il etait persecutée par ben ali et ce meme ENNAHDA persecute a son tours les amazighs tunisiens.le monde a l envers.amazighs tunisiens reveillez vous..

6.
Hamoud Bazzaa - 27/02/2012 à 23h:02

A l'épreuve du pouvoir l'usure peut être brutale, d'autant plus que ces mouvements n'ont aucune expérience de diriger, mais accumulent des images très stéréotypées à la hauteur de leurs frustrations vécues, pour refaire l'histoire. .

7.
Erima - 27/02/2012 à 21h:02

Le Coran est sensé parler de Tolérance ? Mais au combien en font vraiment preuve ?! C'est au partit de se bouger, de s'organiser et de faire ce qui est à faire pour le bien de tous. Mais encore combien de temps leur faudra-t-il ? Là est la question..

Tunisie

Marzouki : 'Mohamed Bouazizi est devenu un symbole qui a franchi les frontières tunisiennes'

Marzouki : "Mohamed Bouazizi est devenu un symbole qui a franchi les frontières tunisiennes"

Le président tunisien Moncef Marzouki a tenu mercredi un meeting de campagne pour sa réélection à Sidi Bouzid, jour anniversaire de l'immolation de Mohamed Bouazizi, un des symboles de la révol[...]

Tunisie - Aziz Krichen : "Marzouki est l'esclave de sa propre passion dévorante du pouvoir"

À quelques jours du second tour du scrutin présidentiel prévu le 21 décembre, Aziz Krichen, ancien ministre-conseiller en affaires politiques de Moncef Marzouki, analyse les récents changements[...]

Tunisie : Hamadi Jebali, à droite toute !

Déçu des orientations prises par Ennahdha, le dirigeant islamiste tunisien claque la porte du parti. Et prépare la suite... en essayant de doubler Marzouki sur sa droite.[...]

Tunisie : Nidaa Tounes dit avoir trouvé une majorité sans les islamistes

Le parti anti-islamiste Nidaa Tounès est en mesure de former une coalition majoritaire au Parlement pour gouverner sans avoir à nouer une alliance contre-nature avec les islamistes d'Ennahdha, a affirmé[...]

Mali : le Tunisien Mongi Hamdi nommé à la tête de la Minusma

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, remplace le Néerlandais Bert Koenders à la tête de la Minusma, a annoncé vendredi un communiqué des Nations unies.  [...]

Tunisie : l'ancien Premier ministre Hamadi Jebali démissionne d'Ennahdha

C'est un petit tremblement de terre au sein d'Ennahdha. L'un de ses fondateurs, l'ancien Premier ministre Hamadi Jebali, a annoncé jeudi sa démission du parti islamiste.[...]

CAN 2015 : les dix buteurs africains qui affolent les compteurs

Des valeurs sûres, des révélations et des come-back inespérés… Alors que la fin de l’année approche, certains joueurs africains squattent le haut du classement des buteurs des[...]

CAN 2015 : calendrier des matchs, groupes et résultats

La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015 débute le 17 janvier. Consultez le calendrier complet et les résultats des matchs de la compétition qui s'achèvera le 8 février en Guinée[...]

Présidentielle tunisienne : la cohabitation de tous les dangers

Si Moncef Marzouki remportait l'élection présidentielle, l'enchevêtrement des attributions entre les deux têtes de l'exécutif tunisien pourrait conduire à une paralysie[...]

Tunisie : Mohamed Ennaceur... pour eux, c'est lui

Son parti, Nidaa Tounes, a voté pour lui. Plus surprenant, ses adversaires d'Ennahdha aussi. Le voilà président du Parlement tunisien.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers