Tunisie : Ennahdha, blocage à tous les étages

27/02/2012 à 18:45 Par Jeune Afrique

Tout semblait sourire au parti islamiste, passé de la clandestinité au gouvernement tunisien en moins d'un an. Mais depuis son arrivée au pouvoir, dissensions internes et contradictions criantes, notamment sur l'attitude à adopter à l'égard des salafistes, le plongent dans le doute.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

7 réaction(s)

1.
khalsi imed - 02/03/2012 à 15h:03

Ces papiers me rappellent le meme contenu en Turquie avant l arrivee d Erdogan au pouvoir,dont le parti Islamiste a fait de la Turquie une puissance respectee aujourd hui.Laissez les Tunisiens construire leur pays comme bon leur semble.,personnellement je suis tres optimiste et en passant on juge un gouvernement sur ses resultats et non sur ses intentions..

2.
ibn chaabane - 28/02/2012 à 15h:02

tu es loin de la réalité et ton article est loin d?être professionnel. beaucoup des mésanges ou des souhaits personnels qui reflètent ton avis envers ce parti. attendons les prochaines élections dans un an puis jugeons..

3.
OUM - 28/02/2012 à 13h:02

un blocage en surface, car sur le fond, ils oeuvrent habilement par salafistes interposés pour arriver progressivement à leurs buts : lar charia comme base légale, le niqab comme tenue souhaitée, recommandée pour les filles et femmes en commencant par son port à l'école avant de pouvoir l'étendre tous aimuths.

4.
al07 - 28/02/2012 à 11h:02

C'est à la société civile de bouger encore et encore et de faire comprendre à ce gouvernement qu'il n'est que provisoire !! Leurs attaques contre les médias,les syndicats,les femmes et tous ceux et celles qui ne pensent pas comme eux sont les prémices d'une dictature théocratique qu'il faut enrayer à tout prix !! Réveillez vous !.

5.
intello - 28/02/2012 à 09h:02

azul,ou sont les droits des amazighs tunisiens ???? les tunisiens ont remplacer un dictateur par un autre dictateur.ENNAHDA un parti religieux qui a toujours pleurer parcequ il etait persecutée par ben ali et ce meme ENNAHDA persecute a son tours les amazighs tunisiens.le monde a l envers.amazighs tunisiens reveillez vous..

6.
Hamoud Bazzaa - 27/02/2012 à 23h:02

A l'épreuve du pouvoir l'usure peut être brutale, d'autant plus que ces mouvements n'ont aucune expérience de diriger, mais accumulent des images très stéréotypées à la hauteur de leurs frustrations vécues, pour refaire l'histoire. .

7.
Erima - 27/02/2012 à 21h:02

Le Coran est sensé parler de Tolérance ? Mais au combien en font vraiment preuve ?! C'est au partit de se bouger, de s'organiser et de faire ce qui est à faire pour le bien de tous. Mais encore combien de temps leur faudra-t-il ? Là est la question..

Tunisie

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Tunisie : que sait-on de Lokmane Abou Sakhr, le cerveau de l'attentat du Bardo ?

Accusé d’avoir dirigé les attentats du Bardo à Tunis, le jihadiste algérien Lokmane Abou Sakhr, a été abattu samedi 29 mars par l’armée tunisienne. Le terroriste[...]

"Notre pays est plus fort que vous !" : quand le peuple tunisien dit "non au terrorisme"

Plusieurs milliers de personnes ont défilé dimanche dans les rues de Tunis "contre le terrorisme", après l'attentat qui a touché le musée du Bardo, le 18 mars. Parmi elles, des[...]

Tunisie : grande marche "contre le terrorisme" à Tunis

Une importante foule rejointe par des dirigeants étrangers a défilé dimanche à Tunis "contre le terrorisme" en réaction à l'attentat sanglant du musée du Bardo, juste[...]

François Hollande : nous allons "marcher pour les valeurs que la Tunisie représente"

Après avoir voté pour le second tour des départementales, le président français s'est envolé dimanche matin pour Tunis, où il participera à la marche contre le terrorisme.[...]

Tunisie : neuf hommes du principal groupe jihadiste tunisien tués

Neuf hommes armés appartenant au principal groupe jihadiste tunisien, la brigade Okba Ibn Nafaa accusée par les autorités de l'attentat du musée du Bardo, ont été tués par les[...]

Tunisie : marche contre le terrorisme avec des responsables étrangers

La Tunisie organise dimanche une marche contre le terrorisme à laquelle des dizaines de milliers de personnes et des personnalités étrangères, dont le président français François[...]

Tunisie : la marche républicaine du Bardo de dimanche déjà controversée

Le président Béji Caïd Essebsi a appelé tous les Tunisiens à venir marcher contre le terrorisme dimanche 29 mars. D’abord plébiscitée par une grande partie de l’opinion,[...]

Le musée du Bardo de Tunis rouvrira vendredi pour les élèves et lundi pour le grand public

Après un premier report, le musée du Bardo de Tunis doit finalement rouvrir ses portes aux écoliers et lycéens vendredi, et exceptionnellement au public lundi, plus d'une semaine après les[...]

Tunisie - Attentat du Bardo : AQMI derrière l'attentat ?

L'Etat islamique avait déjà revendiqué l'attentat du musée du Bardo, responsable de la mort de 21 personnes le 18 mars à Tunis.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers