RDC : le retrait de Goma du M23 est un "pas vers la bonne direction"

02/12/2012 à 11:12 Par AFP

Le retrait des rebelles du M23 de Goma , capitale de la riche province minière du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, est "un pas vers la bonne direction", a affirmé dimanche à l'AFP le porte-parole du gouvernement de RDC, Lambert Mende.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

21 réaction(s)

1.
joseph-laurent Désiré - 05/12/2012 à 17h:12

Cela dit, Ntambo, arrêtez de tout fétichiser. Lumumba est un héros africain que seuls ceux qui ne l?ont pas trahi et déshonoré sont en droit de revendiquer l'héritage. Le fait que vous soyez né dans le même espace de 2.5 millions et demi de km carrés que lui n?a pas d?importance. Einstein était citoyen du monde. Tout comme un million d?idiots qui s?y baladent. Je ne vise personne..

2.
Joseph-Laurent Désiré - 05/12/2012 à 16h:12

@ntambo. J'ai dit "à tort ou à raison" mais vs assumez le tout en y ajoutant le manque de discernement. Le génocide implique victimes et bourreaux. A force de prendre les uns pour les autres, vs subissez l'occupation et la loi de vos "amis" FDLR qui ont réduit en esclavage vos concitoyens du Kivu tout en vs perdant en invectives contre ceux qui vs ont libéré de Mobutu....

3.
Joseph-Laurent Désiré - 05/12/2012 à 16h:12

J'ajoute M.Ntambo que comme les Tutsi du Rwanda, des peuples comme les Juifs, les Arméniens ou les Cambodgiens ont subi le crime de génocide sans garder la "marque" de l'opprobre ailleurs que dans les yeux de quelques bipèdes ignorants qui s'ignorent..

4.
Ntambo Wa Malengana - 05/12/2012 à 09h:12

Le drame... Notre drame véritable, c'est de vous avoir, vous, comme voisins... Postiches, non-sincères, doubles, bélliqueux et guerroyants.... Et l'autre drame avéré, vous l'avez confectionné, vous, avec vos propres mains et machettes, en plein 20è siècle et aux yeux du monde entier. Et la marque est restée. Personne ne pourra plus l'enlever..

5.
Ntambo Wa Malengana - 04/12/2012 à 20h:12

Mais quel infatilisme ? Presentez-nous, vous rwandais, en toutes ces 50-60 ans, un seul avec la trempe et l'aura de Patrice Lumumba. Je ne dis pas deux. Un seul ! Produit par le Rwanda. Une seule chose vous a fait connaìtre aux yeux du monde. Une des choses les plus abjectes. Et ce ne sont pas les Congolais qui étaient à la base..

6.
joseph-laurent Désiré - 03/12/2012 à 18h:12

Les commentaires de ces messieurs sont un résumé de tous les défauts que l'on prête aux Congolais à tort ou à raison: légèreté, superficialité, irresponsabilité, infantilisme. De l'auto-caricature. "Quand Lumumba parlait", a-t-il osé d'écrire, comme s'ils ne l'avaient pas trahi et livré aux Belges! Parler seulement? Tout votre drame est là. .

7.
Papy beyabo - 03/12/2012 à 11h:12

Tant que le Congo n'aura pas une armée forte nous allons toujours subir les aventures avec le Rwanda.Je me pose la question de savoir pourquoi en Rdc pour devenir un parti politique, il faut toujours faire coulé du sang. .

8.
Bin Habiyambere - 03/12/2012 à 06h:12

Se retirer de Goma est un bon signe que le M23 a montre au gouvernement tout comme la communaute internationale, esperons que les negociations aboutiront au bon resultat. La population civile ne veut plut de guerre! .

9.
Ntambo Wa Malengana - 02/12/2012 à 18h:12

Après plus de 50 ans d'indépendance, d'errances et péripéties politiques, les Congolais commmençaient à se résoudre enfin et se faire forts pour entamer la construction d'une autre RDC. Les signes ne trompaient pas..

10.
Kayembe Kaye Wa Bodika - 02/12/2012 à 18h:12

Est-ce-qu'il existe une Police militaire opérante en RDC ? Il ne faut pas attendre un rapport de l'ONU pour en établir une efficace. Combien de choses efficaces sont encore à faire dans ce pays !.

RD Congo

RDC : l'ONU souhaite la reprise de la coopération avec l'armée pour combattre les FDLR

RDC : l'ONU souhaite la reprise de la coopération avec l'armée pour combattre les FDLR

En froid avec Kinshasa, les Nations unies souhaitent relancer la coopération "le plus vite possible" avec l'armée afin de neutraliser les rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwa[...]

RDC : Filimbi, drôles de révolutionnaires !

Les jeunes militant prodémocratie arrêtés par les autorités congolaises présentent des profils qui ne collent pas, mais alors pas du tout, avec le portrait qu'en fait Kinshasa. Explications.[...]

Kyungu wa Kumwanza : "La RDC doit privilégier les échéances électorales importantes"

De retour de Kinshasa, où il a pris part la semaine dernière à la réunion du bureau politique de la coalition au pouvoir, convoquée par le président Joseph Kabila, Antoine Gabriel Kyungu[...]

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne survient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces