Tunisie : le président Marzouki en visite à Alger pour évoquer l'Union du Maghreb

12/02/2012 à 17:10 Par AFP

Le président tunisien Moncef Marzouki a eu une première rencontre dimanche avec son homologue Abdelaziz Bouteflika au début d'une visite officielle en Algérie, dernière étape d'une tournée régionale consacrée à la relance de l'Union du Maghreb arabe (UMA).

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

6 réaction(s)

1.
walid - 17/02/2012 à 21h:02

Que les marocains et les tunisiens font leur UMA si cela leur convient, mais l'Algérie n'a rien à gagner de cette UMA. .

2.
liberte - 17/02/2012 à 19h:02

On est pas arabes. sauf ceux qui nous gouvernent le sont. Vive le monde Amazighe..

3.
mourad - 15/02/2012 à 00h:02

Il n'y a pas longtemps ces deux pays (maroc,tunisie) evitaient l'Algerie a tout prix. Notre situation ne leur plaisait pas. Maintenant ces deux commercants veulent nous connaitre. L'Algerie a bien compris que la politique ne se limite pas simplement au commerce. Le pragmatisme de ces deux pays ne nous convient pas. Ce n'est pas notre facon de faire..

4.
mouha - 14/02/2012 à 19h:02

Et l'europe,le guide de la démocratie et de UE,passer sans passeport,libre echange eco.polique et autres,mais entre Arabes et Magrébins,passeport et maltraitance,Pourquoi?? nous les Arabes on s'aiment pas et c'est la ppolitique des anciens Dictateurs??.

5.
kaci - 13/02/2012 à 17h:02

Quand on souffraient les arabes de la ligue et les magrebins se rejouissaient: ni arabe ni arabisable. Les relations bilaterales en fonction des interets. Le reste c'est mentir à soi. Ligue arabe? ils s'entre tuent. Son appendice UMA est le symbole de ce monde mortel. Non à l'arabe comme langue nationale!.

6.
kaci - 13/02/2012 à 17h:02

Quand on souffraient les arabes de la ligue et les magrebins se rejouissaient: ni arabe ni arabisable. Les relations bilaterales en fonction des interets. Le reste c'est mentir à soi. Ligue arabe? ils s'entre tuent. Son appendice UMA est le symbole de ce monde mortel. Non à l'arabe comme langue nationale!.

Tunisie

Pourquoi les médias français ne comprennent rien à la Tunisie

Pourquoi les médias français ne comprennent rien à la Tunisie

Clichés éculés, raccourcis stupéfiants, partialité délibérée... Les internautes tunisiens n'ont pas de mots assez durs pour qualifier la couverture de leur pays par les m&[...]

Tunisie - Nida Tounes : après les législatives, le temps des alliances

L’enthousiasme suscité par les législatives tunisiennes du 26 octobre s’estompe. Les résultats sont tellement serrés que les alliances entre partis seront déterminantes.[...]

Législatives tunisiennes : Nida Tounes remporte le scrutin avec 85 sièges à l'Assemblée

Les résultats officiels des législatives tunisiennes sont tombés dans la nuit de mardi à mercredi. Ils donnent Nida Tounes vainqueur du scrutin.[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 3/3 : une élection de BCE au premier tour de la présidentielle ?

Pour conclure une série de trois entretiens, Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, évoquent, à la suite de la victoire de Nida Tounes aux[...]

Tunisie : résultats attendus ce soir, Nida Tounes annoncé vainqueur

À quelques heures de la publication mercredi soir des résultats officiels des législatives tunisiennes, Nida Tounes a déjà fait état de sa victoire et Ennahdha a reconnu sa[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 2/3 : bipolarisation sur fond de désenchantement démocratique

Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, commentent pour "Jeune Afrique", dans un second entretien d'une série de trois, la bipolarisation du paysage politique,[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 1/3 : victoire de Nida Tounes, vote sanction ou plébiscite ?

Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, décryptent pour "Jeune Afrique", dans un premier entretien d'une série de trois, la victoire de Nida Tounes aux[...]

Tunisie : Nida Tounes formera une coalition après sa victoire aux législatives

Le chef du parti Nida Tounes a assuré lundi qu'il ne gouvernerait pas seul après sa victoire aux législatives devant les islamistes d'Ennahdha mais avec des partis "proches". Le scrutin a[...]

Tunisie : les observateurs de l'UE saluent des élections "crédibles et transparentes"

La mission d'observation électorale de l'Union européenne a jugé mardi "crédibles et transparentes" les élections législatives en Tunisie. Ces dernières ont[...]

Tunisie : Nida Tounes en tête des législatives, le paysage politique recomposé

Les Tunisiens ont voté dimanche pour les législatives. Au terme d'un scrutin qui s'est déroulé dans le calme, c'est sur le parti Nida Tounes que s'est porté leur choix. Les autres partis ont[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers