Tunisie : Amina risque de six à douze ans de prison

31/05/2013 à 09:00 Par Jeune Afrique

En évoquant une possible "association de malfaiteurs", jeudi 30 mai à Kairouan, le juge d'instruction en charge du dossier d'Amina Tyler rend possible des peines allant de 6 à 12 ans de prison contre la jeune militante Femen. Pour un simple tag sur le muret d'un cimetière.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

4 réaction(s)

1.
odilejr - 01/06/2013 à 17h:06

Je n'approuve pas forcément le mode d' action des Femen, mais faire des années de prison pour ça !...ces messieurs sont bien vite troublés ! Que toutes les Tunisiennes descendent dans la rue seins nus pour soutenir Amina ! iront-elles toutes en prison ?.

2.
CHE - 01/06/2013 à 03h:06

Par contre prison avec sursis pour les incendiaires de l'ambassade US. Pauvre fille qui n'est encore qu'une enfant.

3.
drmohamedsellam - 31/05/2013 à 17h:05

--Amina un instrument de diversion... Amina est un stratagème monté de toutes piéces par ces roublards nahdhaouis pour camoufler certaines vérités politiques sur la scène et que, par cette diversion,on cherchait à occulter dans l'arrière-fond les préoccupatuions essentielles du peuple....

4.
DIDOUNETOUF - 31/05/2013 à 14h:05

il vaut mieux condamner les Salafistes qui terrorisent la population Tunisienne à des pênes lourdes, que de condamner des filles qui prêchent l'amour et pas la guerre, ce qui prouve que la justice Tunisienne, pratique la loi de deux poids deux mesures, ou alors où est la liberté d'expression? à mon avis il vaut mieux être terroriste en Tunisie qu'un exhibitionniste..

Tunisie

Tunisie : un scrutin placé sous le signe de la morosité

Tunisie : un scrutin placé sous le signe de la morosité

Quelques jours avant les élections législatives, la Tunisie semble se préparer à troquer la transition contre une situation aléatoire.[...]

Législatives tunisiennes : lobby tout-terrain

Des stades aux mosquées en passant par les soirées privées, en Tunisie tous les moyens sont bons pour gagner des voix aux législatives.[...]

Hammamet : Afek Tounes, la voix des jeunes Tunisiens

Dans l'intérieur du pays, électeurs et formations politiques tunisiennes se croisent, entre désillusions des uns et ambitions électorales des autres. Reportage.[...]

Législatives tunisiennes : l'abstention, le vrai outsider

Quels que soient les résultats des législatives tunisiennes du 26 octobre, vainqueurs et vaincus devront relativiser leurs performances. En cause : l'abstention qui risque à nouveau de battre des[...]

Tunisie - Sfax : "La ville est abandonnée"

Dans l'intérieur de la Tunisie, électeurs et formations politiques se croisent, entre désillusions des uns et ambitions électorales des autres. Reportage.[...]

Tunisie : la montée de Slim Riahi inquiète les ténors

Grâce à ses moyens financiers très importants, Slim Riahi commence à agréger derrière lui un électorat urbain peu politisé. Peut-il faire de l'ombre aux favoris de la[...]

Législatives tunisiennes : "Le poids d'Ennahdha sera contrebalancé", selon Ghazi Gherairi

L'ancien porte-parole de la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, Ghazi Gherairi, analyse les enjeux des législatives du 26 octobre. Au sein de l'Assemblée, et aussi[...]

Législatives tunisiennes : aux urnes citoyens !

Le scrutin du 26 octobre approche à grands pas, mais les citoyens tunisiens ne se mobilisent guère. Les enjeux sont pourtant cruciaux : les députés défendront leur vision de[...]

CAN 2015 : le Sénégal concède le nul face à la Tunisie aux qualifications

Le Sénégal et la Tunisie se sont neutralisés 0-0 vendredi à Dakar et conservent la tête du Groupe G pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2015, alors que le Maroc a[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers