Centrafrique : Noureddine Adam, l'autre homme fort de Bangui

04/04/2013 à 15:41 Par Jeune Afrique

Homme discret, Noureddine Adam a joué un rôle essentiel dans la chute du régime de François Bozizé. Nommé le 31 mars ministre d'État chargé de la Sécurité publique, de l'Émigration-Immigration et de l'Ordre public, il est aujourd’hui le numéro trois du gouvernement centrafricain.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

16 réaction(s)

1.
karim - 08/10/2013 à 12h:10

Adam, Daffane, et Djotodia ont le plein droit de chasser bozizé installé au pouvoir depuis 2003. La population du nord et de l'extrême nord de la Centrafrique était marginalisée par bozizé, et quand ces derniers prennent les armes, ont les traite des mercenaires. N'y a t-il pas des musulmans en Centrafrique? Ou seulement la majorité chrétienne qui est centrafricaine? .

2.
Mygspeed - 17/04/2013 à 13h:04

Bonjour à tous! . Si Noureddine Adam avait fait une formation policière au caire, il l 'avait été envoyé par quel gouvernement? et c est en quelle année puisqu'il n a jamais été dans la police centrafricaine. En plus le passeport centrafricain n 'importe qui peut l 'avoir mais cela ne fait pas du detenteur un centrafricain. Etre imam à bangui ne signe pas qu'on en est centrafricain. .

3.
DEMOCRATIEAFRICA - 11/04/2013 à 22h:04

La récréation est fini pour ces analphabète diplômé qui on géré la RCA pendant ces 10dernier année comme leurre champ de manioc?. On doit remercier plutôt la séléka sans cette séléka il aura jamais de alternance en RCA parfois il faudrait ces coup pour avancé la démocratie et je crois que ce serra vraiment le cas QUE DIEU BENISSE LA RCA.

4.
DEMOCARTIEAFRICA - 11/04/2013 à 22h:04

Voila le mal enfin du centrafricain traité les gens d?étranger c?est cette xénophobie qui nous a conduit a tout ce que nous avons aujourd?hui. je pense que beaucoup de centrafricain pense que les ressortissant de vakaga ne sont pas centrafricain il faudrait qu?on se détrompe et ouvrir vite les yeux ils sont plus centrafricain que nous ?? .

5.
DEMOCARTIEAFRICA - 11/04/2013 à 22h:04

Pour ce qui connaisse NOUREDINE son père un imam de MISKIN un rounga d?origine je ne vois pas ou on va trouver étranger a quelqu?un qui ne les pas.je crois que un MR de sa posture qui a été formé a académie de police du Caire et qui a fais ces preuve en Israël et au émirat arabe unit il a au contraire tout les compétences requis pour bien mené sa noble mission. .

6.
DEMOCRATIEAFRICA - 11/04/2013 à 22h:04

un MR qui a été formé dans une des plus prestigieuses académies de police d?AFRIQUE et qui a fait ensuite ces preuve en Israël ; au émirat et même en Arabie saoudite je pense que ce Mr apportera un plus au flic du pays et élevé leurre niveau de renseignement que ce que on connaît qui viennes mentir a bozizé que tel ou tel prépare un coup après avoir but leurre BOSONGO.

7.
DAMANA Paul - 08/04/2013 à 19h:04

Nourredine est un Tchadien auto proclamé Général par la force des choses.On va inéluctablement vers une islamisation de la RCA qui va devenir la 23è province du Tchad aux dires de Sahley KETZABHO. .

8.
DAMANA Paul - 08/04/2013 à 19h:04

Nourredine Adam est un pur produit;l'homme à jouer que Deby a armé.Voilà un étranger qui devient Ministre d'Etat chez nous.Ce qui parait dejà anecdotique,lors d'une interview,ce dernier a répondu en arabe.Oh!la 23è region du Tchad(RCA)va droit dos au mur..

9.
celi - 06/04/2013 à 18h:04

ca rapportera quoi aux centrafricains ? des pilleurs qui enfonceront encore plus le pays , la démocratie n'est pas pour demain, que faire contre ce fléau qui empoisonne la Centrafrique tout les 10ans, c'est une malédiction .

10.
peli-pon - 06/04/2013 à 17h:04

Ce Mercenaire a fait sa formation au Km5 à Sambo en triant les oignons.............. .

Centrafrique

Centrafrique : pourquoi les experts de l'ONU veulent sanctionner Michel Djotodia

Centrafrique : pourquoi les experts de l'ONU veulent sanctionner Michel Djotodia

Les experts des Nations unies sur la Centrafrique ont demandé au Conseil de sécurité de sanctionner une dizaine de personnalités dont l'ancien président Michel Djotodia. Tous verraient alors leur[...]

Centrafrique : François Toussaint, un mercenaire belge sans foi ni loi

Son nom ne vous dira rien. Né au Congo, François Toussaint est un mercenaire belge qui a fini par refaire surface à Bangui. Un parcours improbable qui lui a valu d'être épinglé par[...]

Centrafrique : une transition en panne, qui va à vau-l'eau

Didier Niewiadowski a été conseiller de coopération et d'action culturelle à l'Ambassade de France à Bangui (2008-2012). Depuis les Accords de Libreville du 11 janvier 2013, trois chefs de[...]

Centrafrique : Bozizé et les méchants

Le président centrafricain déchu François Bozizé s'estime toujours indispensable à la résolution de la crise dans son pays.[...]

Pacôme Pabandji remporte le prix Rory Peck des JRI pour sa couverture de la crise en Centrafrique

Pacôme Pabandji, journaliste centrafricain de 23 ans, a remporté mercredi  le prestigieux prix Rory Peck, une distinction reconnue dans le monde entier qui récompense chaque année les meilleurs[...]

Biens mal acquis : la Centrafrique dépose plainte à Paris contre Bozizé

La Centrafrique a porté plainte cette semaine à Paris contre François Bozizé, pour obtenir une enquête sur les biens qui auraient été acquis par l'ex-président et son[...]

France - Centrafrique : Bozizé fils toujours sur la brèche

Le fils de François Bozizé, Jean-Francis Bozizé, est dans le collimateur du ministère français des Finances et des Comptes publics. Explications. [...]

RDC - CPI : comprendre le procès Bemba en 5 questions

Après les déclarations finales mercredi et jeudi de l'accusation et de la défense, l'affaire Bemba est désormais mise en délibéré. En attendant le verdict, retour en cinq questions[...]

Centrafrique : grogne des combattants de l'ex-Séléka cantonnés à Bangui

Plusieurs dizaines de combattants de l'ex-Séléka cantonnés à Bangui manifestent jeudi. Ils refusent de quitter la capitale centrafricaine et dénoncent leurs conditions de vie.[...]

Centrafrique : report des élections présidentielle et législatives à juin 2015

Initialement prévues en février 2015, les élections présidentielle et législatives centrafricaines ont été reportées mardi au mois de juin de la même année.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers