Centrafrique : Noureddine Adam, l'autre homme fort de Bangui

04/04/2013 à 15:41 Par Jeune Afrique

Homme discret, Noureddine Adam a joué un rôle essentiel dans la chute du régime de François Bozizé. Nommé le 31 mars ministre d'État chargé de la Sécurité publique, de l'Émigration-Immigration et de l'Ordre public, il est aujourd’hui le numéro trois du gouvernement centrafricain.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

16 réaction(s)

1.
karim - 08/10/2013 à 12h:10

Adam, Daffane, et Djotodia ont le plein droit de chasser bozizé installé au pouvoir depuis 2003. La population du nord et de l'extrême nord de la Centrafrique était marginalisée par bozizé, et quand ces derniers prennent les armes, ont les traite des mercenaires. N'y a t-il pas des musulmans en Centrafrique? Ou seulement la majorité chrétienne qui est centrafricaine? .

2.
Mygspeed - 17/04/2013 à 13h:04

Bonjour à tous! . Si Noureddine Adam avait fait une formation policière au caire, il l 'avait été envoyé par quel gouvernement? et c est en quelle année puisqu'il n a jamais été dans la police centrafricaine. En plus le passeport centrafricain n 'importe qui peut l 'avoir mais cela ne fait pas du detenteur un centrafricain. Etre imam à bangui ne signe pas qu'on en est centrafricain. .

3.
DEMOCRATIEAFRICA - 11/04/2013 à 22h:04

La récréation est fini pour ces analphabète diplômé qui on géré la RCA pendant ces 10dernier année comme leurre champ de manioc?. On doit remercier plutôt la séléka sans cette séléka il aura jamais de alternance en RCA parfois il faudrait ces coup pour avancé la démocratie et je crois que ce serra vraiment le cas QUE DIEU BENISSE LA RCA.

4.
DEMOCARTIEAFRICA - 11/04/2013 à 22h:04

Voila le mal enfin du centrafricain traité les gens d?étranger c?est cette xénophobie qui nous a conduit a tout ce que nous avons aujourd?hui. je pense que beaucoup de centrafricain pense que les ressortissant de vakaga ne sont pas centrafricain il faudrait qu?on se détrompe et ouvrir vite les yeux ils sont plus centrafricain que nous ?? .

5.
DEMOCARTIEAFRICA - 11/04/2013 à 22h:04

Pour ce qui connaisse NOUREDINE son père un imam de MISKIN un rounga d?origine je ne vois pas ou on va trouver étranger a quelqu?un qui ne les pas.je crois que un MR de sa posture qui a été formé a académie de police du Caire et qui a fais ces preuve en Israël et au émirat arabe unit il a au contraire tout les compétences requis pour bien mené sa noble mission. .

6.
DEMOCRATIEAFRICA - 11/04/2013 à 22h:04

un MR qui a été formé dans une des plus prestigieuses académies de police d?AFRIQUE et qui a fait ensuite ces preuve en Israël ; au émirat et même en Arabie saoudite je pense que ce Mr apportera un plus au flic du pays et élevé leurre niveau de renseignement que ce que on connaît qui viennes mentir a bozizé que tel ou tel prépare un coup après avoir but leurre BOSONGO.

7.
DAMANA Paul - 08/04/2013 à 19h:04

Nourredine est un Tchadien auto proclamé Général par la force des choses.On va inéluctablement vers une islamisation de la RCA qui va devenir la 23è province du Tchad aux dires de Sahley KETZABHO. .

8.
DAMANA Paul - 08/04/2013 à 19h:04

Nourredine Adam est un pur produit;l'homme à jouer que Deby a armé.Voilà un étranger qui devient Ministre d'Etat chez nous.Ce qui parait dejà anecdotique,lors d'une interview,ce dernier a répondu en arabe.Oh!la 23è region du Tchad(RCA)va droit dos au mur..

9.
celi - 06/04/2013 à 18h:04

ca rapportera quoi aux centrafricains ? des pilleurs qui enfonceront encore plus le pays , la démocratie n'est pas pour demain, que faire contre ce fléau qui empoisonne la Centrafrique tout les 10ans, c'est une malédiction .

10.
peli-pon - 06/04/2013 à 17h:04

Ce Mercenaire a fait sa formation au Km5 à Sambo en triant les oignons.............. .

Centrafrique

Centrafrique : le vrai bilan de la bataille du PK5

Centrafrique : le vrai bilan de la bataille du PK5

Le bilan des affrontements dans le quartier PK5, qui se sont déroulés dans la nuit du 19 au 20 août à Bangui, serait plus lourd que les cinq morts évoqués.[...]

Centrafrique : Michel Djotodia s'engage à participer au processus de sortie de crise

L’ancien chef de la Séléka et ex-président centrafricain Michel Djotodia pourrait apporter sa contribution au processus de sortie de crise en Centrafrique. Une délégation du gouvernement de[...]

Centrafrique : une vingtaine de morts dans des combats entre factions rivales de la Séléka

Une vingtaine de combattants de deux factions rivales de l'ex-rébellion Séléka ont été tués lundi dans de violents affrontements à Bambari, dans le centre de la République[...]

Catherine et les boas

On ne règne sur rien à Bangui, mais on se bat pour ce rien avec une férocité digne d'un roman de Kourouma. S'il en était autrement, Mme Samba-Panza aurait depuis longtemps[...]

Centrafrique : 25 morts dans l'effondrement d'une mine d'or

Au moins vingt-cinq personnes sont mortes dans l'effondrement d'une mine d'or dans la région de Bambari, dans le centre de la Centrafrique, a-t-on appris samedi de sources concordantes.[...]

Centrafrique : à peine nommé, le gouvernement déjà contesté

A peine nommé, le nouveau gouvernement de transition centrafricain était déjà contesté samedi, en particulier par l'ex-rébellion Séléka qui affirme ne pas y avoir de[...]

Centrafrique : nomination d'un nouveau gouvernement de large ouverture

Le Premier ministre centrafricain Mahamat Kamoun a annoncé vendredi la formation d'un nouveau gouvernement de large ouverture, comptant une trentaine de ministres, dont des représentants des groupes armés et[...]

Centrafrique : Mahamat Kamoun a formé son gouvernement

Quelques heures après le discours à la nation de la présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza, au cours duquel elle a confirmé Mahamat Kamoun au poste de Premier ministre,[...]

Centrafrique : des centaines de personnes manifestent contre la présence française à Bangui

Des centaines de personnes ont participé jeudi à une manifestation pacifique à Bangui contre la présence militaire française en Centrafrique.[...]

Centrafrique : cinq morts dans des heurts entre des soldats français et des hommes armés

Des sources hospitalières ont indiqué jeudi que cinq personnes avaient été tuées et une trentaine d'autres blessées dans les heurts du 19 août à Bangui, entre des soldats[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex