Sénégal : vers l'interdiction de la mendicité des enfants talibés ?

07/03/2013 à 18:19 Par Jeune Afrique

Le Premier ministre sénégalais, Abdoul Mbaye, a annoncé mercredi 6 mars la volonté du gouvernement d’interdire totalement "la mendicité des enfants dans les rues". Une déclaration qui fait suite à la mort de neuf talibés dans l’incendie de leur école coranique, la nuit de dimanche à lundi.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

4 réaction(s)

1.
Mamadou Diop - 12/07/2013 à 16h:07

Bonjour, Allez tous signer la pétition pour l'interdiction de la mendicité des enfants au Sénégal. http://www.senenews.com/signons-la-fin-de-la-mendicite-des-enfants-au-senegal.

2.
Anna - 08/03/2013 à 18h:03

PIED ONG Benin offre un modele d'action efficace pour preparer la rentree des enfants talibes chez eux et un prog d'education appropriee et flexible menant tout de meme au CEP. Multiplions cet effort plutot que re-inventer la roue..

3.
CASSIA - 08/03/2013 à 12h:03

Bravo à ceux qui protégerons les enfants talibés si durement exploités dans les rues, qui informerons également les familles du danger de ces tromperies..

4.
Tiona - 07/03/2013 à 19h:03

Pourquoi ne pas essayer de réadapter dans la contexte moderne les "trois tartines" par famille au temps d'un certain Sékou Amadou, empereur du Macina?.

Sénégal

Giresse : 'Pourquoi le Sénégal n'a-t-il jamais rien gagné ?'

Giresse : "Pourquoi le Sénégal n'a-t-il jamais rien gagné ?"

Alain Giresse, l’ancien sélectionneur du Sénégal, n’a pas été épargné par une partie de la presse locale. S’estimant victime d’attaques excessivement viole[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Après les délestages, la Senelec voit enfin le bout du tunnel

Avec le redressement de la Senelec, le pays sort de sa crise énergétique. Et mise désormais sur le privé pour augmenter sa production.[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade, égaré entre "esclaves" et "anthropophages"

Abdoulaye Wade a publiquement taxé Macky Sall, mardi, de "descendant d'esclaves" et d'"anthropophages" dont les parents "mangeaient les bébés". Une sortie unanimement[...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Sénégal : Suneor va céder son activité trituration au français Avril

Exclusif : Selon les informations de Jeune Afrique, Advens, actionnaire majoritaire de l'huilier sénégalais Suneor, et le Groupe Avril (ex Sofiproteol) ont signé le 13 février dernier un protocole[...]

Sénégal : l'affaire Wade

Le procès Karim Wade, véritable marathon judiciaire entamé le 31 juillet 2014 à Dakar, s'est achevé ce 19 février. Jugement attendu le 23 mars. L'enjeu est[...]

Sénégal : Macky Sall fait les yeux doux à la Casamance

Le président sénégalais a entamé jeudi une tournée d'une semaine en Casamance. Annonces en faveur du tourisme local, développement de son assise politique dans la région,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces