CAN 2013 : le Burkinabè Jonathan Pitroipa autorisé à jouer la finale contre le Nigeria

08/02/2013 à 16:00 Par Jeune Afrique

Prenant acte de l’erreur d’arbitrage commise à l’encontre de l’attaquant burkinabè Jonathan Pitroipa, la commission de discipline de la Confédération africaine de football (CAF) a décidé d’annuler le carton rouge adressé au joueur. Il pourra jouer la finale, première de l’histoire pour son équipe.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

12 réaction(s)

1.
Bad boy - 09/02/2013 à 09h:02

L'erreur est humaine,le foot Africain evolue. .

2.
zacharie - 09/02/2013 à 09h:02

Bonjour, je suis de la RD Congo cet arbitre mérite la Radiation de la corporation des arbitres car il a prouvé qu'il était fan du Ghana et la CAF doit ouvrir l??il pour que la fête du football ne soit pas gâcher par ces hommes en noir. nous avons vu le niveau de cette CAN toute les équipes étaient à la hauteur sauf les arbitres. .

3.
badra - 08/02/2013 à 22h:02

Johnatan a recu arbitrairement un carton rouge , comme la FIFA a pu voir et corriger l\' erreur ,je suppose que justice est faite..

4.
charles - 08/02/2013 à 21h:02

Merci Dieu.

5.
Dary-Abega - 08/02/2013 à 21h:02

Une décision tardive et Hypocrite! Et si le Burkina n´avait pas gagner ce match ,aurait on réjouer le match pour cause d´erreur d´arbitrage? Bravo le Burkina pour avoir remporté ce match!.

6.
EL HADARY - 08/02/2013 à 19h:02

Cool , la vérité à triomphe .

7.
SOUL POWER - 08/02/2013 à 19h:02

Quelqu'en soit les motivations de l'arbitre lors de ce match et des réactions qui s'en sont suivies il est grand temps que chaque africain endosse la responsabilité d'une Afrique de paix, de justice et d'amour partagé. C'est à ce prix que nous verrons le quota d'équipe augmenter au mondial de foot et des arbitres officiés dans de grandes rencontres footballistiques..

8.
Bel - 08/02/2013 à 18h:02

Erreur, la demi finale s'est déroulé entre le Ghana et le Burkina faso et non Burkina-Nigeria.,.

9.
barbi - 08/02/2013 à 17h:02

Dieu merci le peuple burkinabé ne peut que se réjouir de cette décision des responsables de la CAF, et aussi du fait que l'arbitre ait reconnu son erreur.dorénavant que ces genres de choses soient évitées. VAILLANTS ETALONS nous vous attendons au faso avec notre coupe..

10.
MATEO - 08/02/2013 à 16h:02

La sanction de Pitroipa levée, ce n'est que justice rendue. Merci la CAF.

Burkina Faso

Papas présidents !

C'est reparti. La plupart de nos dirigeants, bien ou mal élus, malgré de longues années de pouvoir, se sont illustrés par leur impéritie. Ils n'ont pas réussi à nous faire m[...]

Burkina Faso : Compaoré - Kaboré, chronique d'un divorce annoncé

Entre Blaise Compaoré et Roch Marc Christian Kaboré, rien ne va plus. Comment en sont-ils arrivés là ?[...]

Crise politique au Burkina Faso : Alassane Ouattara prend les choses en main

Le chef de l'État ivoirien, Alassane Ouattara, est désormais impliqué en personne dans les tentavies de trouver une solution à la crise politique au Burkina Faso. Il a reçu à Abidjan les[...]

Burkina Faso : Zongo et Sankara, les fantômes chahuteurs de Compaoré

Au moment où le régime du président burkinabè, Blaise Compaoré, est fragilisé, deux assassinats officiellement non élucidés remontent à la surface : ceux de Thomas[...]

Les enfants mineurs, victimes de la ruée vers l'or au Burkina Faso

Au Burkina Faso, entre un demi-million et 700 000 adolescents ou pré-adolescents travailleraient dans le secteur minier et risquent quotidiennement leur vie pour trouver de l'or, principal produit d'exportation du pays.[...]

"Une nuit à la présidence" : il était une fois en Afrique, dans la République démocratique populaire...

Rire pour s’insurger. Présidents africains, Premières dames, hommes d’affaires occidentaux, FMI, Banque mondiale en prennent tour à tour pour leur grade dans "Une nuit à la[...]

Burkina Faso : Sankara, es-tu là ?

Est-ce bien l'ancien président Thomas Sankara, assassiné en 1987, qui a été inhumé à Ouagadougou ? Sa famille a saisi la justice. Et attend toujours les réponses.[...]

High Tech : le top 10 des innovations africaines

Dans les domaines de la santé, de la téléphonie mobile, de l'agriculture ou du développement durable, le continent sait être à pointe de la modernité lui aussi. On fait le point[...]

Sécurité aérienne : l'armée française inquiète l'Asecna

La multiplication des vols militaires français en Afrique n'est pas du goût de l'Asecna. En cause : un sérieux manque de transparence.[...]

Burkina Faso : qui a peur de la tombe de Thomas Sankara ?

Le 2 avril prochain, le tribunal de grande instance de Ouagadougou se prononcera sur la demande d'identification du corps qui se trouve dans la tombe supposée de l'ancien président burkinabè Thomas Sankara.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers