Mali : au moins deux morts dans des combats au camp militaire de Djicoroni, à Bamako

08/02/2013 à 10:30 Par Jeune Afrique

Des affrontements ont eu lieu, vendredi 8 février, dans le camp du Régiment des commandos parachutistes (RCP) de Djicoroni, à Bamako. Le quartier général des "Bérets rouges", fidèles à l’ex-président Amadou Toumani Touré, a été assiégé par différents corps des forces de sécurité. On compte au moins deux morts, des adolescents.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

18 réaction(s)

1.
Abe - 11/02/2013 à 00h:02

L'unique alternative au conflit malien reste de reinstaurer l'etat de droit soit remettre ATT au pouvoir. Et enfin mettre aux arrets les responsable du coup d'etat et du desordre. .

2.
faustin - 09/02/2013 à 20h:02

Le Mali est la preuve que quand les distributeurs occidentaux de bonnes notes démocratiques sont unanimes, ça ne fait pas forcément l'affaire d'un peuple. Seul le faible degré de corruption et la progression du niveau de vie indiquent que l'intérêt du peuple est pris en compte. Pas le rayonnement impérial des faiseurs d'images qui applaudissent chez nous la déliquescence. .

3.
David59 - 09/02/2013 à 11h:02

Tôt ou tard , il va falloir que l'armée française règle ce problème malien pour que la démocratie puisse se restaurer au Mali.Si mes souvenirs sont exactes , le Président français a déclaré que les militaires doivent s'effacer pour que l'on puisse installer un état de droit dans ce pays . Le capitaine Sanogo et sa clique mais aussi les bérets rouges seront bien avisés d'obéir à F.H .

4.
sami - 09/02/2013 à 09h:02

Pauvre Afrique! à quand le réveil de la conscience patriotique? Cela fait mal au coeur lorsqu'on voit des frères se battre au lieu de se serrer les coudes aux moments difficiles. Que penseront les autres forces en présence des militaires maliens? En tout cas pas en bien. .

5.
Dougou - 09/02/2013 à 00h:02

Je me demande ce qui arrive aux militaires maliens . Voilà des gens incapables d,affronter les islamistes dans le nord et qui pendant que les(vrais)militaires français et africains se battent au péril de leur vies pour libérer leurs pays offrent un spectacle honteux.si le ridicule pouvait tuer....

6.
HIMHS - 08/02/2013 à 23h:02

Le probleme Malien trouve sa source en ce lamentable Capitaine Sanogo qu'on doit purement et simplement effacer (quelle qu'en soit la maniere).

7.
Ody4 - 08/02/2013 à 23h:02

Cela sent du souffre et...du Sanogo. Il avait déclaré qu'on ne parlerait plus de Bérets-rouges au Mali. .

8.
wappi - 08/02/2013 à 21h:02

on ne dissout pas un regiment ,on y change l'etat major de ce regiment et on nomme un nouveau officier superieur comme chef de corps * .

9.
Transparency - 08/02/2013 à 20h:02

What a shame !!! Décidémment ce continent a horreur de tout ce qui est positif !!! Après avoir montré notre incompétence et avoir été sauvé par nos ancêtres les Gaulois voilà qu'on met à nues les divergences alors que c'est le moment de se serrer les coudes au Mali. (pfff)..

10.
Diem - 08/02/2013 à 20h:02

Honte au Mali Fatmey. Mais c'est vrai qu'il font honte a l'Afrique.

Mali

Nord-Mali : au moins 4 soldats de la Minusma tués dans l'explosion d'une mine

Nord-Mali : au moins 4 soldats de la Minusma tués dans l'explosion d'une mine

Le bilan provisoire de l'explosion d'une mine au passage d'un convoi de la Minusma mardi au nord de Kidal est d'au moins 4 morts et 15 blessés.[...]

Mali : réouverture des négociations d'Alger, à la recherche d'une "solution définitive" à la crise

Le gouvernement et des groupes armés maliens ont repris lundi les pourparlers d'Alger en vue de ramener la paix dans le nord du pays. Un deuxième round de discussions après la signature fin juillet d'une[...]

Mali : deux diplomates algériens libérés plus de 2 ans après leur rapt

Deux diplomates algériens enlevés en avril 2012 par un groupe islamiste armé au Mali ont été libérés samedi, ont annoncé les autorités algériennes en confirmant[...]

Mali : IBK ne veut plus de la médiation du Burkinabè Compaoré

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta soupçonne Blaise Compaoré de vouloir réintroduire dans le jeu Iyad Ag Ghaly, le chef d'Ansar Eddine.[...]

France - Libye : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

Comme l'a révélé J.A. en exclusivité, les juges qui enquêtent sur le financement de la campagne de l'ex-président français en 2007 ont adressé une demande d'entraide[...]

Mali : les groupes armés du Nord veulent faire front commun face au gouvernement

Les six principaux groupes armés du Nord du Mali ont signé jeudi à Ouagadougou une déclaration commune censée mettre fin à leurs divisions. Ils entendent ainsi présenter un front[...]

Mali : les groupes armés du nord peaufinent leurs revendications à Ouagadougou

Les principaux mouvements armés du Nord du Mali sont réunis depuis mardi à Ouagadougou. Objectif : harmoniser leur plateforme de revendications avant un second round de négociations décisif avec[...]

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Mali : le Prytanée militaire de Kati, école d'excellence de l'armée

Sanogo, Dacko, Fané... Tous sortent du même moule : le Prytanée militaire de Kati. Un établissement d'excellence hérité de l'époque coloniale où l'on apprend[...]

Mali - Moctar Mariko : "Les libérations d'auteurs présumés de violences nous atterrent"

La libération, le 15 août dernier, de l'ancien juge islamique de Tombouctou - notamment responsable d'avoir fait pratiquer des amputations -, a suscité les protestations de l'Association malienne des droits de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex