Rwanda : le capitaine, l'avion et le génocide

24/01/2013 à 18:44 Par Jeune Afrique

Un document mis au jour par le juge français Marc Trévidic et divulgué le 24 janvier par le quotidien "Le Parisien" repose la question des prestations assurées jusqu'en 1994 par l'ancien gendarme Paul Barril au bénéfice de l'armée génocidaire rwandaise…

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

12 réaction(s)

1.
Ngunda - 27/01/2013 à 06h:01

A Kazadi je redis que l'hypothèse d'une mission d'élimination du Prés. Habyarimana par la bande à Barril est la seule plausible car en "haut lieu" on estimait qu'il avait fait son temps. Il était temps de changer de cheval. Pour le pognon, voyez vous-même si l'on perdait au change !.

2.
faustin - 25/01/2013 à 23h:01

@George. L'armée et les milices du régime issu du coup d'état organisé par les tenants du Hutu power fut l'instrument premier de l'exécution du génocide. Elle est génocidaire. Jugé trop tiède, Habyarimana fut abattu par les siens et sa mort attribuée aux Tutsi pour affoler la population hutu contre les Tutsi et les Hutu modérés. La vérité se précise, vs n'y pouvez plus rien..

3.
faustin - 25/01/2013 à 23h:01

@CESAR. Hutu power ou pawa, aucune appellation n'est constitutive d'un crime. Quel que soit le nom sous lequel il se déguise, le tueur tue. Et ce qu'on lui reproche. Vos arguties laissent la justice indifférente. Ceux qui ont tué ont été identifiés, jugés, condamnés ou en cavale. Et comme le crime de génocide est imprescriptible, pas de souci à vous faire..

4.
faustin - 25/01/2013 à 22h:01

@George.Qu'elle fut l'armée d'un pays aussi petit, envahi et soutenu soit-il, l'armée comme tout l'ancien appareil d'état rwandais ne seront JAMAIS justifiés d'avoir procédé à l'extermination d'un million d'enfants, de femmes, de vieillards et d'hommes tutsi sans défense. Cette façon dont vs croyez justifier le génocide est l'aveu le plus naïf que vous puissiez faire..

5.
George - 25/01/2013 à 17h:01

Sans la moindre justification, l?ancienne armée rwandaise est toujours qualifiée de "génocidaire". On impute à tous ses plans des intentions ''génocidaires??. On ne mentionne pas qu'un petit pays avec une petite armée était envahi par une force bien armée et entraînée appuyée par l'Ouganda à son tour supporté par les ÉU et la UK. Peut on blâmer le gouvernement de vouloir des forces spéciales?.

6.
CESAR - 25/01/2013 à 11h:01

"Hutu Power", c'est du charabia.C'est Hutu Pawa, slogan politique inventé par le feu Karamira Floduard du parti MDR et utilisé lors d'un meetting politique en 1993. C'est une formule concise et frappante qui exprime une idée.Il est essentiellement un outil de communication en politique. Il n'est pas constitutif d'un crime. .

7.
CESAR - 25/01/2013 à 10h:01

Cet article est informativement vide. Les faits évoqués sont postérieurs à l'assassinat du président Habyalimana. Son auteur veut prouver quoi? La fameuse armée de Kagame= armées ougoundaise,burundaise et tanzanienne ainsi que des mercenaires de la Corme de l'Afrique et du Burkina Fasso contre les FAR sous l'embargo. .

8.
Negro - 25/01/2013 à 07h:01

Le soutien des Français au régime de Habyarimana, puis à celui du gouvernement intérimaire qui a orchestré le génocide de 1994 n'est pas un scoop, y compris à travers des mercenaires. De son côté, le FPR avait le soutien en hommes et en matériel de l'OUganda, de la Tanzanie, de l'Ethiopie, de l'Erythrée... Leurs dirigeants ont été décorés par Kagame à diverses occasions..

9.
Abdoul - 25/01/2013 à 00h:01

Comme quoi, le temps est vraiment l'autre nom de Dieu; La vérité finit toujours par triompher. .

10.
Ngunda - 24/01/2013 à 20h:01

"La mayonaise africaine" a dit P. Barill ! Parfaitement en phase donc avec son patron de Président qui déclarait tranquilement : "Dans ces contrées-là, le génocide est sans importance". Cela fait près de 20 ans que le million de morts rwandais demandent en vain qu'on lui justice et ceci explique cela. .

Rwanda

Rwanda : deux nouveaux génocidaires présumés seront jugés à Paris

Rwanda : deux nouveaux génocidaires présumés seront jugés à Paris

Après Pascal Simbikangwa, jugé en France et condamné à 25 ans de détention en mars 2014, c’est au tour de Tito Barahira et Octavien Ngenzi d'être accusés sur le sol fran&cced[...]

Ashish Thakkar, un businessman presque parfait

Partenaire du banquier Bob Diamond en Afrique, cet homme d'affaires anglo-ougandais bâtit sa légende en même temps que sa fortune. Enquête sur un réfugié autodidacte devenu grand[...]

Rwanda : où étiez-vous le 6 avril 1994 ?

Rescapée du génocide, la chorégraphe rwandaise multicarte Dorothée Munyaneza mêle tous les arts à sa disposition pour retranscrire ses souvenirs et confronter le spectateur à[...]

Jean-Damascène Habarurema, marathonien philosophe, entre la France et le Rwanda

Rescapé du génocide, ce Rwandais court le marathon pour la France et travaille sur une thèse de philosophie.[...]

Rwanda : Valentine Rugwabiza, de l'OMC à l'intégration est-africaine

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Louise Mushikiwabo, héraut du Rwanda de Paul Kagamé

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Philippe Meilhac, l'as du Rwanda

De confortables honoraires, une grande exposition médiatique, le tout dans un cadre juridique familier, hérité du temps des colonies... Quelles que soient la complexité des dossiers ou la[...]

Rwanda : Augustin Ngirabatware, génocidaire sous protection

Soutenu par l'OCDE, la Francophonie et d'éminents universitaires européen, l'ancien ministre rwandais Augustin Ngirabatware a été condamné le 18 décembre à trente ans[...]

Rwanda : Kigeli V, un roi têtu

Le gouvernement rwandais a souhaité offrir au roi Kigeli V, 78 ans, en exil dans la banlieue de Washington depuis 1992, une chance de rentrer au pays.[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers