Internet : le jihad s'explique en français

24/01/2013 à 19:18 Par Jeune Afrique

Pour l’islamisme radical, qui est en plein développement au Sahel, la langue de Molière pourrait prendre de l’importance. Sur la Toile, le jihad s’explique aussi en français, afin de ne pas épargner l’Afrique francophone et sa diaspora.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

3 réaction(s)

1.
Faith - 27/01/2013 à 08h:01

Ceci faisant, vous participez à leur propagande....Il est incompréhensible que ceux qui tuent au nom de Dieu trouvent hébergeur sur la toile alors que des petits mouvements nationaux à revendications survivalistes comme le M23 en ont été éjectés! .

2.
abdAllah7 - 25/01/2013 à 15h:01

JA devrait pouvoir faire exception à la cacophonie tolérée ailleurs ...Jihad: sens premier = lutter vers un meilleur comportement. Appelez une agression ce qu'elle est! Que les agresseurs se réfèrent à un terme inadapté mériterait que les médias apportent de la clarté. Avec l'espoir de lire des mots employés pour atténuer la cacophonie..

3.
midol - 25/01/2013 à 07h:01

le qatar nain paie les terroristes islamistes pour diviser les pays en morceaux comme lui afin d'assurer sa survie qui dépend des usa ,la france doit se méfier de ce satan qui arme et paie les terroristes syriens ..

Mali

Soumaïla Cissé : 'Dans le nord du Mali, le processus de paix est bloqué'

Soumaïla Cissé : "Dans le nord du Mali, le processus de paix est bloqué"

Leader de l'Union pour la république et la démocratie (URD) et opposant numéro un au président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), Soumaïla Cissé va officiellement devenir le chef de [...]

Hôtellerie : bientôt un Sheraton à Bamako ?

 L'homme d'affaires ivoiro-malien Cesse Kome va signer un accord avec Sheraton, marque de l'américain Starwood Hotels & Resorts, pour la construction d'un hôtel à Bamako, a appris "Jeune[...]

Fatoumata Diawara, artiste sans frontières

À l'affiche de plusieurs films, la Malienne Fatoumata Diawara est aussi une chanteuse reconnue. Rencontre à Ouagadougou.[...]

Mali : le Mujao revendique le meurtre d'un employé du CICR près de Gao

Le Mujao a revendiqué lundi l'attaque dans le Nord-Mali d'un convoi du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), dans laquelle un chauffeur a été tué.[...]

Mali : l'ex-président ATT peut-il revenir à Bamako ?

Plus d'un millier de personnes se sont rassemblées jeudi à Bamako pour demander le retour de l'ex-président malien Amadou Toumani Touré, exilé au Sénégal depuis 2012.[...]

Lassana Bathily décoré de la médaille du courage par le Centre Simon Wiesenthal à Los Angeles

Lassana Bathily, le jeune Malien qui a sauvé quatre personnes lors de la prise d'otages de l'Hyper Cacher en France, le 9 janvier, a été décoré mardi de la médaille du courage par le[...]

Terrorisme au Sahel : la stratégie de Sisyphe

Peut-être a-t-on crié victoire un peu vite : il ne suffit pas de couper quelques têtes pour éradiquer la menace jihadiste. Soldats français et Casques bleus l'apprennent à leurs[...]

Mali : la résolution de la crise du Nord, thème officieux de la visite officielle d'IBK à Alger

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a entamé dimanche un voyage officiel de trois jours en Algérie. Il sera particulièrement question du fragile processus de paix malien, dans lequel Alger[...]

Mali : en plein marché, Aqmi décapite un homme accusé de travailler pour les Français

Des combattants d'Aqmi ont tué par balle puis décapité jeudi un civil qu'ils accusaient de travailler pour les forces françaises au Mali. L'exécution s'est déroulée en plein[...]

Mali : qui sont les trois individus arrêtés dans l'enquête sur l'attentat de Bamako ?

Les forces spéciales maliennes ont arrêté trois personnes à Bamako dans la nuit de mercredi à jeudi. Mais le doute est permis sur leur degré d'implication dans l’attentat du 7[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces