Comment les jihadistes vont mener la guérilla dans le Nord-Mali

23/01/2013 à 14:28 Par Jeune Afrique

Les islamistes armés qui occupent le nord du Mali se sont préparés à l’intervention militaire actuelle depuis de longs mois. Ils devraient rapidement adopter une stratégie de guérilla sur laquelle les forces françaises et africaines pourraient bien se casser les dents.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

13 réaction(s)

1.
guerre des mots - 30/01/2013 à 11h:01

pourquoi le magazine jeune afrique traduit "ANSAR DINE" par "défenseurs de l'islam" alors qu'il veut dire "défenseurs de la religion" en effet en arabe "DINE=RELIGION" et non ISLAM ? que TF1 et BFM le traduise ainsi cela va de soit mais JA. .

2.
Venem - 27/01/2013 à 17h:01

Dépités Singa05, jeuneafricain et cies, désolé, faites le deuil de vos jihadistes et de leur charia pr le Sahel. Vs espériez secrètement leur entrée à Bamako, eh bien, c'est raté. Renvoyé aux calendes grecques. Pire, pr vous, tant que le soleil se lèvera sur cette terre, il n'y aura pas charia régnant sur le monde. Soldats d'allah est ce qu'ils se font appeler. C'est pas notre invention. .

3.
Damonzon - 26/01/2013 à 15h:01

Ils seront vaincus, de toute façon. Monsuer Venem, on veut réduire ce problème à un problème Noir/Blanc. Ce n'est pas la vérité. Les Touaregs qui se sont mis avec les terroristes se sont laissées manipuler . Les territoire que le MNLA revendique n'appartient pas aux seuls nomades, tout comme l'islam n'est l'apanage d'aucune race. .

4.
Damonzon - 25/01/2013 à 11h:01

Au moins, ils ne pourront pas utiliser les armes lourdes contre la population civile. Merci.

5.
SoSAD - 24/01/2013 à 12h:01

L'erreur faite par les djihadistes est de s'être aventurée hors de leur zone culturelle. Une fois en débacle, il ne pouvait plus se fondre dans la population. A kidal, la réalité pourrait être autrement. C'est à ce moment là que les hommes de Gamou pourraient être décisifs pour les démasquer..

6.
JEUNE AFRICAIN - 24/01/2013 à 11h:01

Ah oui c'est mieux comme ça !!! on avait le coté tout noir avec les médias et maintenant grâce a Venem on a le coté tout blanc !!! 1 - 1 c'est super la CAN 2013.

7.
singa05 - 24/01/2013 à 11h:01

Mr venem se sent seul aparama. jecri pour lui dire que des vaillants soldats d'allah ne se comporte pas ainsi. si cè ca la mission que allah nous a donné alors allah est comme nous.pourtant j sui sure q allah nè pas ag, ni moktar le borgne ni toi venem!cordialement partageons l'amour!!!!.

8.
Abe - 24/01/2013 à 03h:01

La tactique de Gurerilla au nord du Mali reste une crainte tres serieuse. Une des raisons valable de l'engagement de toute l'Afrique contre un phenomene facilement contagieux. .

9.
africain - 23/01/2013 à 23h:01

Des combattants d'allah ça. A moins que Allah soit le Diable ces terroristes ne sont rien d'autre que des enfants du diable. Des petits démons qui veulent faire croire au monde qu'ils agissent pour Dieu pour manipuler des croyants ignorants..

10.
PAUL - 23/01/2013 à 22h:01

Si les experts que nous avons fabriqué ne donnent pas d'importance à ces djihadistes que nous avons armé et entrainé, nous ne pourrons pas justifier la quantité de matières premières que nous allons extorquer aux indigènes pour notre contribution à l'effort de "guerre". nous avons tout compris..

Mali

Mali : réouverture des négociations de paix à Alger

Mali : réouverture des négociations de paix à Alger

La reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés, samedi, à Alger s'inscrit dans un contexte sécuritaire particulièrement tendu dans le nord du pays.[...]

Mali : à Alger, la médiation face à deux plans de sortie de crise

Alors que la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés a été reportée au 22 octobre à Alger, "Jeune Afrique" a pu se procurer en[...]

Mali : au moins 7 morts dans des combats entre le MNLA et le Gatia près de Gao

Au moins sept personnes ont été tuées lors d'affrontements jeudi après-midi, près de Gao, principale ville du nord du Mali, entre et le MNLA et le Gatia, deux groupes armés touaregs de[...]

Mali : discussions à Alger, combats vers Gao

Le MNLA et le Gatia, une milice progouvernementale, s’affrontent dans la région de Gao depuis jeudi matin. Des combats qui interviennent alors que devaient reprendre à Alger, la veille, des négociations[...]

Mali : Sultan Ould Bady et le Mujao, un jihadiste en rupture de ban

Le jihadiste Sultan Ould Bady serait en conflit avec le Mujao, au nom duquel il a pourtant récemment revendiqué plusieurs attaques contre les Casques bleus au nord du Mali.[...]

Mali : les contrats d'armement surfacturés, une bombe à retardement pour IBK

L'affaire des contrats d'armement surfacturés continue de faire des victimes... jusque dans le cercle rapproché du chef de l'État. Son conseiller spécial, Sidi Mohamed Kagnassi, a dû[...]

Mali - Seydou Keita : "Pourquoi ne pas terminer à l'AS Roma ?"

À 34 ans, Seydou Keita, le milieu de terrain malien, continue d’évoluer au plus haut niveau. Interview.[...]

Mali : quand Moussa Mara rencontre un rebelle

Moussa Mara, le Premier ministre malien, a rencontré discrètement Moussa Ag Acharatoumane, un représentant du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le 7 octobre à[...]

Interventions armées : l'Afrique de papa revient, vive l'ingérence ?

De la Mauritanie à Djibouti, leur présence ne fait plus grincer des dents. Américains, Français ou Britanniques, on se les arrache au nom de la lutte contre le terrorisme. Résultat : les[...]

Quand le Mali se relèvera

Élu il y a un an avec une majorité confortable et fort d'une sympathie internationale sans précédent, le président Ibrahim Boubacar Keïta avait toutes les cartes en main pour[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers