Guerre au Mali : la carte des combats et des forces en présence

18/01/2013 à 14:18 Par Jeune Afrique

Le Mali est en guerre depuis le vendredi 11 janvier 2013. Sur le terrain, les combats opposent les groupes islamistes armés (Aqmi, Ansar Eddine et Mujao) aux forces françaises, maliennes et africaines. Suivez au jour le jour l'évolution de la situation avec la carte interactive de Jeune Afrique.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

6 réaction(s)

1.
princepok - 26/01/2013 à 08h:01

jusqu'à quand les africains pourront regler eux leurs problèmes par le dialogue.la guerre au Mali pourrait être éviter si le dialogue inter-maliens entamé au Burkina faso se poursuivait..

2.
elvisson - 23/01/2013 à 11h:01

évitons d'avoir le comportement d'autruche et regardons les choses en face... je suis un anti politique française africaine, je pense qu'il faudrait éviter de voir le mal partout. sans l'intervention de la France où en sera le mali aujourd'hui? le guerre d'abord, les négociations après..

3.
mutombo - 22/01/2013 à 13h:01

en janvier 2012, l'armee malienne ne faisait que fuir, il n' y a pas eu de guerre, mais maintenant il y en a.

4.
Pierre Mendel Guei - 19/01/2013 à 12h:01

Est-ce que les groupes qu'on appelle maintenant terroristes sont Maliens. Oui, pour beaucoup d'entre eux. Est-ce qu'ils ont des revendications? Oui. Est-ce que ces revendications paraissent normales excepté le fait d'amputer? Oui. Est-ce qu'il est possible de discuter avec eux? Oui. Alors pourquoi faire la guerre???????.

5.
KOFF - 19/01/2013 à 01h:01

A quand la fin des guerres en Afrique occidentale? Au début c?était le Liberia, puis la sierra-Leone, ensuite la guinée, suivie par la Cote d'Ivoire et aujourd'hui le mali..

6.
Lorgnette - 18/01/2013 à 15h:01

NON ! "Le Mali est en guerre depuis le vendredi 11 janvier 2013" dites-vous ! Il est en guerre depuis janvier 2012. Depuis 1 an, il y a des combats, des populations asservies, des victimes civiles et militaires. L'arrivée des "toubabous" ne marque pas la date de début d'un conflit ! Mais il marque clairement sa prise en compte médiatique, y compris par un journal qui s'appelle "Jeune Afrique"..

Mali

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Mali : ouverture du troisième round de négociations à Alger

Les pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés ont repris mardi à Alger. Le ministre malien des Affaires étrangères a appelé les différents mouvements à[...]

Mali : réouverture des négociations de paix à Alger

La reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés, samedi, à Alger s'inscrit dans un contexte sécuritaire particulièrement tendu dans le nord du pays.[...]

Mali : à Alger, la médiation face à deux plans de sortie de crise

Alors que la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés a été reportée au 22 octobre à Alger, "Jeune Afrique" a pu se procurer en[...]

Mali : au moins 7 morts dans des combats entre le MNLA et le Gatia près de Gao

Au moins sept personnes ont été tuées lors d'affrontements jeudi après-midi, près de Gao, principale ville du nord du Mali, entre et le MNLA et le Gatia, deux groupes armés touaregs de[...]

Mali : discussions à Alger, combats vers Gao

Le MNLA et le Gatia, une milice progouvernementale, s’affrontent dans la région de Gao depuis jeudi matin. Des combats qui interviennent alors que devaient reprendre à Alger, la veille, des négociations[...]

Mali : Sultan Ould Bady et le Mujao, un jihadiste en rupture de ban

Le jihadiste Sultan Ould Bady serait en conflit avec le Mujao, au nom duquel il a pourtant récemment revendiqué plusieurs attaques contre les Casques bleus au nord du Mali.[...]

Mali : les contrats d'armement surfacturés, une bombe à retardement pour IBK

L'affaire des contrats d'armement surfacturés continue de faire des victimes... jusque dans le cercle rapproché du chef de l'État. Son conseiller spécial, Sidi Mohamed Kagnassi, a dû[...]

Mali - Seydou Keita : "Pourquoi ne pas terminer à l'AS Roma ?"

À 34 ans, Seydou Keita, le milieu de terrain malien, continue d’évoluer au plus haut niveau. Interview.[...]

Mali : quand Moussa Mara rencontre un rebelle

Moussa Mara, le Premier ministre malien, a rencontré discrètement Moussa Ag Acharatoumane, un représentant du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le 7 octobre à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers