Nick Kaufman : "Charles Blé Goudé, mon client, s'est engagé à collaborer pleinement avec la CPI"

18/01/2013 à 13:20 Par Jeune Afrique

Arrêté le 17 janvier, à Téma, au Ghana, l’Ivoirien Charles Blé Goudé a été immédiatement emmené dans les locaux du Bureau national des investigations, à Accra. Le leader du Congrès panafricain des jeunes patriotes (Cojep), proche de Laurent Gbagbo, a pu parler ce vendredi 18 janvier au matin à ses avocats ghanéens. On ignore encore qui, de la Cour pénale internationale (CPI) ou des autorités de la Côte d’Ivoire, a émis le mandat d’arrestation visant Blé Goudé. Me Nick Kaufman, l’avocat israélien coordonnateur de la défense de Charles Blé Goudé, a répondu aux questions de Jeune Afrique.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

34 réaction(s)

1.
prince - 26/01/2013 à 08h:01

Blé, digne et fier Ivoirien. Salut à toi !.

2.
obigre - 25/01/2013 à 11h:01

ble la machette par sa parole des jeunes plein de vie son mort qu'il réponde de ses actes .

3.
oulitehe - 24/01/2013 à 20h:01

Je suis d'accord avec l'ONG HARPE INTERNATIONAL. Tous les ivoiriens sont coupables et personne n'est coupable en effet. N'oubliez pas non que rien n'est éternel. Donc pansons nos plaies et tournons-nous vers un avenir meilleur Ivoiriens et Ivoiriennes. Que Dieu, Allah , Lago ,Gnonsoua, Gnanmien nous sonde le coeur. Bonne Année 2013 et Paix surtout, en Côte d'Ivoire, en Afrique et dans le monde..

4.
jojo - 23/01/2013 à 12h:01

Lui au moins n'a pas peur de dire tout haut ce que les autres pensent plus bas. http://www.youtube.com/watch?v=XQiFp6qx6_E C'est la justice des vainqueurs mais l'ancre se levera bientot par la vérité et pas par les armes. Big up au geni de kpo.

5.
colibri - 22/01/2013 à 22h:01

Qu'il commence par demander pardon aux parents jeunes qui sont morts devant la résidence présidentielle pour son bouclier humain.  Puis aux parents de ceux qui ont été brûlés vifs suite à l'article 125 et a ceux qui ont été pillés ou agressés par ses "jeunes patriotes"..

6.
onaza123 - 22/01/2013 à 13h:01

Ntre pays la Cote-d'Ivoire a assez pleuré a assez verssé du sang c'est maintenant l'air de la paix pour un nouveau depard on ne peut enterrer touts les enfants du pays.

7.
TSANGA Christian - 21/01/2013 à 18h:01

la Cote d'Ivoire en particulier et l'Afrique en général ont souffert de ces aventuriers instrumentalisés par des politiques sans foi ni loi et qui ont envahi l'espace public et politique. Aujourd'hui, il doit demander pardon pour pour les exactions et morts dont il est responsable. OUI à la réconciliation. Mais Reconciliation veut dire Justice d'abord et Pardon enfin. .

8.
ONG HARPE INTERNATIONAL - 21/01/2013 à 11h:01

La Côte d'ivoire mérite de tourner la page de la violence,la vengeance et la mort. tous les ivoiriens sont coupables et personne n'est plus coupable que l'autre.rebâtissons le pays avec tous ses fils et filles .la roue de l'histoire tourne et aucun régime n'est éternel.tournons vers l'avenir de nos enfants pour une nation forte et prospère..

9.
Dieudonné - 21/01/2013 à 07h:01

Je ne pense pas que ce soit des ivoiriens qui réagissent en de tels termes. Des gens payés pour désinformer et manipuler l'opinion. Dans une guerre où des tueurs ont pris des armes depuis plusieurs kilomètre pour venir dénicher des gens libres chez eux, ont dit que ce sont les seconds qui soient des criminels. Rigollot. .

10.
Yves Yao Kouassi-Tienoh - 20/01/2013 à 22h:01

L'homme de main, le pyromane aux discours enflammés, le tonneau vide et redondant sur le pavé, Charles Blé Gourdin, devra subir toutes les rigueurs de la loi. Absolument !.

Côte d'Ivoire

CAN 2015 : Côte d'Ivoire - Algérie, une finale avant la lettre

CAN 2015 : Côte d'Ivoire - Algérie, une finale avant la lettre

Deux grands favoris de la CAN-2015, la Côte d'Ivoire et l'Algérie, s'affrontent dimanche dans un quart de finale en forme de revanche après celui de 2010. Dans un autre match, le Ghana a quant à lui nete[...]

Côte d'Ivoire : la police appelle à "ne pas lyncher" les suspects d'enlèvements d'enfants

La police ivoirienne a appelé vendredi à "ne pas lyncher" les suspects d'enlèvements d'enfants, comme cela est déjà arrivé en Côte d'Ivoire où une vague[...]

L'audiovisuel ivoirien attend beaucoup de la chaîne A+

La nouvelle chaîne satellitaire de Canal+ mise sur les séries africaines. Une bonne nouvelle pour les producteurs d'Abidjan, qui manquent de financements comme de canaux de diffusion.[...]

CAN 2015 : la Côte d'Ivoire qualifiée, tirage au sort entre la Guinée et le Mali !

La Côte d'Ivoire s'est qualifiée pour les quarts de finale en battant le Cameroun mercredi (1-0), mais dans l'autre match du groupe D la Guinée et le Mali ont encore fait un nul (1-1) et seront[...]

Côte d'Ivoire : important dispositif sécuritaire pour lutter contre les enlèvements d'enfants

Le gouvernement  ivoirien n'a pas attendu longtemps pour tirer la sonnette d'alarme sur le phénomène récurent d'enlèvements d'enfants dans le pays depuis quelques mois.[...]

Cameroun-Côte d'Ivoire : Hervé Renard et Volker Finker, deux entraîneurs sous pression

Avant le choc décisif pour la qualification en quarts de finale entre le Cameroun et la Côte d'Ivoire à 19 heures ce mercredi, Hervé Renard et Volker Finke sont dos au mur. Zoom sur leur[...]

Côte d'Ivoire : le "miracle" économique à l'épreuve

Croissance impressionnante, construction à tout va, climat des affaires assaini... La Côte d'Ivoire fait des progrès considérables depuis la crise de 2010. Mais tout le monde n'en profite pas.[...]

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

En cas d'égalité parfaite à l'issue de la phase de poule entre deux équipes, la qualification pour les quarts de finale se jouera au tirage au sort. Une situation très improbable, mais qui[...]

La malédiction de la CAN 2015 frappe le Mali

La Côte d'Ivoire a égalisé en toute fin de match face au Mali (1-1) après avoir pris tous les risques. Les deux équipes sont au coude à coude dans un groupe qui n'a accouché que de[...]

Côte d'Ivoire : souvenirs du dernier maire d'Abidjan

À 81 ans, Ernest N'Koumo Mobio est toujours épris de sa ville, dont un tableau orne le hall de sa résidence des Deux-Plateaux, à Cocody. Il confie à Jeune Afrique quelques souvenirs de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers