Mali : les islamistes ont quitté Gao et Tombouctou mais contrôlent Diabali

15/01/2013 à 09:36 Par Jeune Afrique

Au quatrième jour de l'opération Serval, les combattants jihadistes ont quitté leurs fiefs de Gao et Tombouctou mais se sont repliés vers l'ouest du Mali, s'emparant de la ville de Diabali. En visite à Abou Dhabi, François Hollande a annoncé mardi 15 janvier un renforcement du dispositif militaire français en attendant l'arrivée de forces africaines, d'ici "une bonne semaine".

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

23 réaction(s)

1.
sitahar - 17/01/2013 à 14h:01

Chers Maliens,dites nous seulement qui a cree ces groupes terroristes,qui les a arme, qui les SUPERVISE de loin et de pres?les satellites des USA et Francais controlent tous et surveillent le moindre mouvement,donc il y'a epines sous roches,chers africains,ne soyons pas NAIFS.

2.
Tabakoediakite - 17/01/2013 à 08h:01

Mon commentaire commence par Félicité la France et de son président François hollande et prie pour la France que dieu la protège de toute mauvais pensè Dieu bénie la France , sans la France le Mali étais mal barre merci la France pour l'unitè des partis politique.

3.
Atchou - 16/01/2013 à 11h:01

Ces misérables sont des intégristes et ne sont pas musulmans mais des assasins, des barbares et des aigris sociaux. Le fait de s'en prendre aux innonssants et pauvres populations, ils repondront de ses actes devant Dieu .

4.
bomi - 16/01/2013 à 07h:01

Les gens ne finiront pas de nous acheter pour nous defendre,apres cette guerre qu est ce que le mali poura refuser a la france ?.

5.
youghour - 15/01/2013 à 23h:01

il serait bon que la France se réinstalle au mali qui est le centre stratégique des territoires anciennement colonisés par elle ;50 ans d'indépendance n'ont pas permis à ces pays de s'autogérer;autant reprendre le protectorat d'antan pour une seconde colonisation, celle là devra être un peu plus civilisatrice .

6.
Flores - 15/01/2013 à 19h:01

Des Présidents qui ne savent que s'enrichir soutenus par des armées qui ne savent que réprimer le peuple, avec la grande complicité de gouvernements occidentaux.

7.
rastafou - 15/01/2013 à 17h:01

Honte à nous Africains. Les pauvres Français se battent pour nos frères Maliens. Et nous, nous ne sommes toujours pas prêts. S'il s'agit de s'adonner au trafic en tous genres et raquetter les pauvres populations, nos 'militaires' sont prêts. Après certains diront que les Français sont colonialistes. .

8.
ehoui - 15/01/2013 à 17h:01

Le mot Islamiste choque certains et pourtant force est de reconnaître que ces terroristes se réclament de l'Islam et sont des musulmans pour la plupart . Il faut assumer certaines réalités et ne pas y opposer une relative mauvaise foi .vive la Mali libre !!.

9.
Max84300France - 15/01/2013 à 15h:01

Les français devraient revenir longuement au Mali pour contribuer au renforcement de ce pays et le développer dans tous les sens !Ce ne sera pas une "colonie" mais un territoire, une sorte de département français en Afrique... Des volontaires français, y compris retraités, devraient y être invités pour amener leurs savoirs tant agricoles que sociétaux....

10.
chico - 15/01/2013 à 15h:01

arretez de dire islamistes c'est les mulsumans que l'ont insultent tous les jours , ce mot me révulsent!!! comme antisémite. On ne dit pas christianistes ou israelistes pour les extrêmes?.Il faut libérer le mali et aussi la palestine depuis 1948 que cela dur. Long vie à jeune afrique. J'espère ne pas être censurer? Cordialement.

Mali

Bamako annonce la guérison d'un malade d'Ebola, une première au Mali

Bamako annonce la guérison d'un malade d'Ebola, une première au Mali

Le gouvernement du Mali a annoncé vendredi qu'une personne atteinte de fièvre Ebola avait été traitée avec succès sur le sol malien, premier cas de guérison dans ce pays où[...]

Lutte contre Ebola : le Mali sera-t-il le "troisième bon élève" ?

À en croire un expert français de retour de Bamako, les dix à quinze jours prochains détermineront si le Mali est capable de stopper l'épidémie d'Ebola. Ce qui fera de lui le[...]

Ebola : chaque jour qui passe effrite l'espoir, dans quelle langue faut-il le dire ?

Une vingtaine d'artistes ouest-africains de renom se sont réunis pour interpeller les chefs d'État francophones sur la catastrophe que représente Ebola. Ils publient leur lettre ouverte dans Jeune Afrique.[...]

Mali : les rebelles passent de Ouaga à Niamey

En raison de la chute de Blaise Compaoré, les groupes rebelles maliens se sont retrouvés à Niamey avant la reprise des négociations à Alger.[...]

Nord-Mali : deux soldats tués et cinq autres blessés par une mine

Une voiture de l'escorte du ministre malien du Développement rural a sauté mardi sur une mine dans le nord du pays. Deux militaires ont été tués et cinq autres grièvement blessés,[...]

Ebola au Mali : nouveau cas positif, 310 personnes sous surveillance sanitaire

Un nouveau cas d'Ebola a été déclaré samedi au Mali et cette personne a été admise dans une unité de soins intensifs à Bamako, a indiqué un communiqué du[...]

Mokhtar Belmokhtar, "le Ben Laden du Sahara"

Le journaliste mauritanien Lemine Ould M. Salem publie une enquête sur le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar. Édifiant.[...]

Mali : IBK et le Boeingate, suite

Ibrahim Boubacar Keïta ne s'est toujours pas exprimé sur les soupçons de fraude qui le visent après la publication du rapport du Vérificateur général sur l'achat de l'avion[...]

Mali : en déplacement, IBK montre l'exemple dans la lutte contre Ebola

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta s'est rendu lundi à Kourémalé, dans le sud du pays, près de la frontière avec la Guinée, pour une visite symbolique consacrée[...]

Ebola : vers la mise en place d'un cordon sanitaire pour contenir le virus ?

Après la confirmation des cas d'Ebola au Mali, pays voisin d'États touchés par l'épidémie, l'Union européenne et la Croix-Rouge internationale tentent de mettre en place un cordon[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces