Salam Kawakibi : "Les Syriens ont compris qu'ils doivent trouver seuls leur salut"

02/01/2013 à 12:01 Par Jeune Afrique

Les bombardements, les combats et les violences n'ont pas connu de trêve en Syrie. La guerre civile se poursuit et les premiers jours de l'année 2013 ont débuté sous le signe des tueries. Le politologue syrien, proche de l'opposition, Salam Kawakibi, revient sur la situation. Interview.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

5 réaction(s)

1.
Saidoon - 05/01/2013 à 13h:01

Les morts chaque jour en syrie :ne peut on pas constituer un gouvernement provisoire qui demandera à la Ligue arabe de constituer une armée qui supervisera une paix commune et des élections libres pour désigner un chef d'état provisoire et une Assemblée constituante.

2.
Mze - 03/01/2013 à 11h:01

Imaginons un instant si le frère qui dirige l?Égypte avait opté la voie de la folie pour parvenir au pouvoir .plus de cent millions d'habitant qui allaient s'affronter .Je salue et je respect la démarche politique et pragmatique des frères pour avoir privilégier la paix et la sécurité des Egyptiens .

3.
Mze - 03/01/2013 à 11h:01

Imaginons un instant si le frère qui dirige l?Égypte avait opté la voie de la folie pour parvenir au pouvoir .plus de cent millions d'habitant qui allaient s'affronter .Je salue et je respect la démarche politique et pragmatique des frères pour avoir privilégier la paix et la sécurité des Egyptiens .

4.
Mze - 03/01/2013 à 07h:01

Le peuple Syriens à payer cache la soif du pouvoir de ces dirigeants .Si vraiment ce sont les libertés démocratique que l'opposition de BACHAR recherche alors allez y autour d'une table .Qu 'on le désir ou pas il est minoritaire et que le peuple Syriens fasse le choix par les urnes de ces futures dirigeants un peux de courage comme les SARKO ;AUBRY etj en passe .

5.
Mze - 02/01/2013 à 17h:01

Un autre malade qui se prend pour un vrais politologue malade .Regarde ce qui se passe chez les occidentaux et les autres intellectuelles du monde ils se font la guerre par des débats des propositions et non dégage je veux la place des malades sanguinaire qui ne pensent qu'à eux et aux populations éternel victime .

Moyen-Orient

France - Djibouti : Le Drian rencontre Ismaïl Omar Guelleh... en Jordanie

France - Djibouti : Le Drian rencontre Ismaïl Omar Guelleh... en Jordanie

Attendu à Djibouti pour sa première visite dans ce pays - "une date avait été retenue en avril, mais apparemment elle ne convenait pas au calendrier du président Ismaïl Omar Gue[...]

Israël : Ayman Odeh a fait un rêve

Inconnu il y a encore quelques mois, il a réussi à fédérer les Arabes israéliens et à en faire la troisième force politique du pays. Portrait d'un farouche militant des[...]

Yémen : la coalition arabe menée par l'Arabie Saoudite annonce la fin des frappes aériennes

La coalition arabe au Yémen a annoncé mardi la fin des frappes aériennes lancées il y a un mois contre les Houthis chiites. En dépit de cette trêve, des combats se poursuivent toujours au[...]

Irak : le chef de l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi, "grièvement blessé" dans une frappe aérienne ?

Le journal britannique "The Guardian" a relayé mardi des informations selon lesquelles le chef du groupe terroriste État islamique (EI) aurait été grièvement blessé lors de[...]

Méditerranée : plus de 300 migrants en plein naufrage, selon l'OIM

L'OIM a reçu lundi un appel au secours provenant d'une embarcation en train de sombrer en Méditerranée. Il y aurait plus de 300 migrants à son bord.[...]

Le Yémen, l'eau, la guerre

Il y a plus d'une vingtaine d'années, un chercheur canadien, appelons-le Stéphane L., était venu nous rendre visite au centre de recherche où je travaillais alors, à l'École des[...]

Yémen : Abd Rabbo Mansour Hadi, sans fleurs ni couronne

Vaincu par la milice chiite houthiste, le président du Yémen a fui le pays. Ce n'est pas la gloire, aux yeux de ses compatriotes...[...]

"Taxi Téhéran" : la caméra sur 4 roues de Jafar Panahi

Depuis qu'Abbas Kiarostami a cessé de tourner en Iran et se fait rare, le cinéma de la République islamique n'a plus qu'un fer de lance capable de s'imposer sur le plan international : Jafar Panahi. [...]

État islamique : vivre le califat

Le seul nom de Daesh, auteur de violentes exactions, suscite la terreur. Mais sur les territoires conquis, le groupe tente aussi de gagner les coeurs et les esprits et de s'imposer en tant qu'État.[...]

Émirats arabes unis : des ouvriers se révoltent et incendient leur chantier

Des ouvriers travaillant à la construction d'un campus universitaire, dans le nord des Émirats arabes unis, se sont révoltés en incendiant une partie des bâtiments de leur chantier. Des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers