Soungalo Ouattara a été élu président de l'Assemblée nationale burkinabè

28/12/2012 à 15:09 Par Jeune Afrique

L’Assemblée nationale burkinabé a un nouveau président. Soungalo Ouattara a été élu vendredi 28 décembre, lors de la première session de la nouvelle assemblée issue des élections couplées du 2 décembre dernier.  

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

4 réaction(s)

1.
apa.apa. - 28/12/2012 à 18h:12

De toute facon,Blaise,desormais est dans une posture tel qu'il lui sera difficile de montrer un autre visage que celui de''l'ange''mediateur.CI-Mali-Togo-Guinee-Guinee.Bissau,que sais-je encore,pour etre bon mediateur ,il faut en savoir beaucoup. .

2.
REFERENDUM 2014 - 28/12/2012 à 18h:12

Merci pour l'article.Le pouvoir sait qu'il n'ya pas grand chose à sortir de l'assemblée d'ou la nommination de SOUNGALO,homme rompu au travail mais pas trés politique. Rendez vous en 2014 pour le referendum qui permettra à Blaise de deverouiller l'article 37 pour se representer une fois de plus..

3.
apa.apa. - 28/12/2012 à 18h:12

1 vaut mieux que 0,si tres courageusement d'autres personalites politiques s'etaient demarquer de la ploitique menee par Blaise,le Burkina aurait depuis longtemps connu une autre configuration politique.Mais en general rien que des Yes Men(beni-oui-oui)comme le dirait l'autre.Courage Zeph.Seule l'audace pourra faire bouger les lignes en Afrique. .

4.
leprinceheritie - 28/12/2012 à 17h:12

je salut la classe politique du Faso, aussi je souhaite bon vent à la nouvelle assemblée en qui le peuple Burkinabè a mis toute sa confiance. les députes doivent se pencher sur les conditions de vie leurs électeurs, tout mettre en ?uvre pour répondre aux attentes de la population et non pour vos propres intérêts ou celui de votre parti politique.

Burkina Faso

De Paris à Ouagadougou et Rio, mobilisation de milliers de manifestants contre Monsanto

De Paris à Ouagadougou et Rio, mobilisation de milliers de manifestants contre Monsanto

  De Paris à Ouagadougou et Rio, plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi contre le géant américain de la biotechnologie agricole Monsanto, et plus spécialement contre les OGM, p[...]

Burkina : l'exhumation du corps supposé de Thomas Sankara débutera le 25 mai à Ouagadougou

Promises par les autorités de transition, les opérations d'exhumation des corps supposés de Thomas Sankara et de ses douze camarades assassinés le 15 octobre 1987 débuteront le lundi 25 mai au[...]

Burkina : quel avenir pour le RSP ?

Au lendemain du coup de sang du régiment de sécurité présidentielle (RSP) contre Isaac Zida, le Premier ministre de transition, le 4 février, Michel Kafando avait annoncé la[...]

Burkina - CDP : les orphelins de Blaise Compaoré relèvent la tête

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) tenait son premier grand rassemblement depuis la chute de son leader. Objectif : se remettre en ordre de bataille avant les scrutins d'octobre.[...]

Burkina Faso : que sait-on de l'enlèvement d'un Roumain par Al-Mourabitoune ?

Le rapt de Iulian Gherghut, un officier de sécurité roumain enlevé le 4 avril à Tambao, dans le nord du Burkina Faso, a été revendiqué par Adnan Abou Walid Sahraoui, un cadre du[...]

Burkina Faso : la veuve de l'ex-président Thomas Sankara entendue par la justice

Rentrée au pays il y a cinq jours pour la deuxième fois depuis l’assassinat de son mari, Mariam Sankara a été entendue lundi par la justice burkinabè qui a ouvert une enquête sur les[...]

Burkina Faso : Me Bénéwendé Sankara désigné candidat des "sankaristes" à la présidentielle

L’avocat et homme politique Bénéwendé Sankara a été désigné dimanche lors d’un congrès, candidat des "sankaristes" à l’élection[...]

Burkina : Kafando viendra bien à Paris

 Pour la première fois en tant que président de la transition burkinabè, Michel Kafando aurait dû se rendre à Paris les 4 et 5 mai, mais sa visite a été reportée en[...]

Terrorisme, immigration... : les pays du G5 sahélien se mobilisent

Le G5 du Sahel, créé l'an dernier, compte parmi ses membres le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Bernard Cazeneuve, le ministre français de l'Intérieur, était[...]

Burkina Faso : Sankara, Rabhi et l'agroécologie

Dans les années 1980, le président du Faso croyait à l'autosuffisance alimentaire. Il avait demandé l'aide d'un Français encore peu connu qui rêvait, lui, de révolutionner le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers