Soungalo Ouattara a été élu président de l'Assemblée nationale burkinabè

28/12/2012 à 15:09 Par Jeune Afrique

L’Assemblée nationale burkinabé a un nouveau président. Soungalo Ouattara a été élu vendredi 28 décembre, lors de la première session de la nouvelle assemblée issue des élections couplées du 2 décembre dernier.  

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

4 réaction(s)

1.
apa.apa. - 28/12/2012 à 18h:12

De toute facon,Blaise,desormais est dans une posture tel qu'il lui sera difficile de montrer un autre visage que celui de''l'ange''mediateur.CI-Mali-Togo-Guinee-Guinee.Bissau,que sais-je encore,pour etre bon mediateur ,il faut en savoir beaucoup. .

2.
REFERENDUM 2014 - 28/12/2012 à 18h:12

Merci pour l'article.Le pouvoir sait qu'il n'ya pas grand chose à sortir de l'assemblée d'ou la nommination de SOUNGALO,homme rompu au travail mais pas trés politique. Rendez vous en 2014 pour le referendum qui permettra à Blaise de deverouiller l'article 37 pour se representer une fois de plus..

3.
apa.apa. - 28/12/2012 à 18h:12

1 vaut mieux que 0,si tres courageusement d'autres personalites politiques s'etaient demarquer de la ploitique menee par Blaise,le Burkina aurait depuis longtemps connu une autre configuration politique.Mais en general rien que des Yes Men(beni-oui-oui)comme le dirait l'autre.Courage Zeph.Seule l'audace pourra faire bouger les lignes en Afrique. .

4.
leprinceheritie - 28/12/2012 à 17h:12

je salut la classe politique du Faso, aussi je souhaite bon vent à la nouvelle assemblée en qui le peuple Burkinabè a mis toute sa confiance. les députes doivent se pencher sur les conditions de vie leurs électeurs, tout mettre en ?uvre pour répondre aux attentes de la population et non pour vos propres intérêts ou celui de votre parti politique.

Burkina Faso

Cinéma : rétropédalage du Fespaco qui maintient 'Timbuktu' en compétition officielle

Cinéma : rétropédalage du Fespaco qui maintient "Timbuktu" en compétition officielle

Après la tempête médiatique déclenchée par la décision des organisateurs de retirer Timbuktu de la compétition officielle de la 24e édition du Fespaco, le ministre burkinab&eg[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Fespaco : l'imbroglio "Timbuktu"

Le film "Timbuktu", qui a raflé sept prix lors de la dernière cérémonie des Césars, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur pour Abderrahmane Sissako, sera-t-il [...]

Cinéma : le Fespaco dans l'ère numérique

Alors que le pouvoir burkinabè a changé de mains, le principal festival de cinéma du continent change de patron et évolue... dans la continuité.[...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Diaporama : les "stars" de la 24e édition du Fespaco

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) ouvre ses portes le 28 février au Burkina-Faso. De nombreuses personnalités du monde de la culture sont attendues[...]

Fespaco : le film "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako retiré de la compétition officielle

Le film franco-mauritanien "Timbuktu", sept fois récompensé aux Césars, devait être retiré mercredi de la compétition officielle de la 24e édition du Festival panafricain[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Michel Kafando : "Ce ne sont pas les militaires qui commandent" au Burkina

On croyait Michel Kafando, le président de la transition du Burkina, condamné à jouer les seconds rôles en attendant les élections. C'est pourtant son Premier ministre, le[...]

Burkina - Michel Kafando : "La rue est toujours pressée"

Pour la première fois depuis sa nomination au poste de président de la transition, Michel Kafando s'est confié à "Jeune Afrique". Un entretien exclusif à retrouver dans le n°2823,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers