RDC - Kazarama (M23) : "Si la population nous y invite, nous irons jusqu'à Kinshasa"

21/11/2012 à 13:27 Par Jeune Afrique

Au lendemain de la prise de Goma, le M23 a convié les éléments des FARDC encore présents dans la ville à se rendre et à intégrer la rébellion. Plus de 2 000 soldats loyalistes et 700 policiers auraient déjà répondu à l’appel, selon le mouvement qui prétend désormais vouloir "aller libérer Kinshasa".

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

44 réaction(s)

1.
Tatu udi peni - 26/11/2012 à 21h:11

Si tel malheur frappait le Rwanda d'ici 10 ans. Que restera-t-il du peuple Tutsi? Mieux vaut prevenir que guerrir: Le Congo est une vaste reserve de soldats. Si Joseph Kabila quitte le pouvoir ce soir, le Rwanda n'aura pas de bras pour stopper les Congolais de l'envahir, meme sans armes. Il n'y aura pas de juges car aujourd'hui, tout le monde laisse faire le carnage de l'Est du pays de Kashamura..

2.
johnmarcus - 23/11/2012 à 13h:11

Il est vraie que certains points que ce pion rwandais utilisent dans son discours concernant Kabila sont exactes. Mais cette fois-ci le peuple congolais n'est pas dupe. Nous refusons la main noire rwandaise derrière vous et nous règlerons le compte a Kabila sans vous. .

3.
jododo - 23/11/2012 à 13h:11

tous les jours en entend que parler que du Congo peuple congolais ouvré un peu les yeux et regarder au tours de vous se quel est devenu le congo un pays riche en toute matiére .mai maitenant je dirai que cette matiére est devenu la guérre gratuit ,SVP revenez un peu en arriére au temp des vrai président qui avait et vous aurais votre reponse ..

4.
SOS - 22/11/2012 à 21h:11

Ce n'est pas aux Rwandais dissimilés dans le M23 de chasser Kabila ! Qu'ils se rétirent et rentrent chez eux ! Quant à Kabila, les congolais eux-mêmes le feront, surtout pas le M23 !.

5.
Katanga - 22/11/2012 à 18h:11

Le problem des deux Kivus est simple. Ces congolais qui parlent kinyarwanda ont toujours vécu dans les Kivus depuis le début des temps avant que les européens ne repartissent les frontières. Alors si les congolais ne veulent pas d'eux, la solution est simple, laissez-les tranquille dans les Kivus et établissez d'autres frontières. .

6.
Interrogatif - 22/11/2012 à 15h:11

Cette région de l'Afrique concentre tous les services de renseignements chevronnés (CIA, Mossad, DGSE, ...). S'ils voulaient stopper le M23 via une résolution "express" de l'ONU, ils l'auraient fait. Que de bla-bla ! Kabila n'arrange pas leurs intérêts, chance aux autres..

7.
dakys58 - 22/11/2012 à 14h:11

pourquoi ,ne veux t'il pas des mutations et ils préfere goma pour des raisons des piller le congo via rwanda,les kinois ne laissent pas entrer des rwandais à kin.

8.
Kengowadondo - 22/11/2012 à 13h:11

Congolais, c'est votre phobie envers les Rwandais qui vous perdra. Apprenez à ouvrir les yeux. Le problème chez vous ce ne sont pas les Rwandais, mais vos putains de dirigeants et vontre manque de nationalisme. Vous ne pouvez que danser le dombolo ya solo..

9.
Patrick Mb. - 22/11/2012 à 13h:11

Moi je suis pour le M23, pour vue qu'ils ne soient poussé par le Rwanda,...Kabila n'est pas digne pour diriger le congolais. Je ne vois pas le pourquoi de vos encharnement sur le M23. Venez à Goma pour voir comment nous venons d'être en paix. Contuniez M23 jusqu'à Kinshasa....nous prions pour vous. je sais ce que je dit et je dit ce que je sait. merci..

10.
Claude - 22/11/2012 à 12h:11

Des rwandophones sont au Congo depuis le 17e! Pourquoi tant de jalousie de la part de tant de Congolais à leur égard? Les Congolais savent tous que le RCD Goma, puis le CNDP puis maintenant le M23 étaient aussi disciplinés et performants que les FARDC sont cruelles et corrompues. Que la RDC mette à contribution tout le monde, même SES rwandophones, et tout ira mieux..

RD Congo

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

RDC : 26 morts dans une attaque à Beni, attribuée à l'ADF-NALU

Des rebelles ont attaqué le village de Beni, à l'est de la RDC, dans la nuit de mercredi à jeudi. Vingt-six personnes ont été tuées.[...]

RDC : Lambert Mende répond à Linda Thomas-Greenfield

Lambert Mende Omalanga est ministre des Médias et porte-parole du gouvernement de la RDC.[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Comment l'Europe empêche le retour des migrants africains dans leur pays d'origine

Selon une étude de l'Ined publiée mercredi, les restrictions de la politique migratoire européenne constituent la principale barrière au retour des migrants dans leur pays d'origine.[...]

L'eldorado européen de la prostitution africaine

Des filières de prostitution structurées se sont mises en place entre l'Afrique et l'Europe. Lorsqu'elles ne tombent pas aux mains des mafieux, ces femmes développent un business florissant.[...]

RDC : les expatriés des Nations unies, ça déménage !

Cela va bientôt faire un an que les Nations unies ont commencé à redéployer leurs fonctionnaires dans l'Est. Mais les faire venir n'a pas été une mince affaire. Et n'est pas sans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers