RDC : le jour où le M23 a pris Goma

20/11/2012 à 22:58 Par Jeune Afrique

Il n'aura fallu que quelques heures de combats, mardi 20 novembre, pour que les rebelles du M23 prennent le contrôle total de Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu. Sous l'oeil des soldats de la Monusco.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

24 réaction(s)

1.
kiza - 22/11/2012 à 22h:11

@notredame:c'est normal cher ami le rwandais ou rwandofone com on dit !! n'a pas peur de la mort contrairement aux fardc qui passe le temps à pille et violé et qd ils attendent les tirs du m23 detale com de lapins ou retire les uniformes!!fo reste digne et tombe soit disant pour sa patrie!toi qui m'a l'air aussi courageux ksk tu attends pour aller sauve tes freres?!!!.

2.
Katanga - 22/11/2012 à 18h:11

Si nous congolais ne veulent pas de nos confrères rwandophone, la solution est simple, laissons-les tranquille dans les Kivus et établissons d'autres frontières. Les renvoyez au Rwanda sera comme si quelqu'un avait décider que tous les soudanais de couleur noir doivent rentrer en Ouganda puisque le Soudan appartient au arabes. Lisez l'histoire, je n'invente rien ici. .

3.
QuiVeutQuoi - 22/11/2012 à 15h:11

Cette région de l'Afrique concentre tous les services de renseignements chevronnés (CIA, Mossad, DGSE, ...). S'ils voulaient stopper le M23 via une résolution "express" de l'ONU, ils l'auraient fait. Que de bla-bla ! Kabila n'arrange pas leurs intérêts, chance aux autres. Cela n'arriverait pas dans un pays où les soldats sont respectés (salaire très supérieur à 50$).

4.
JustifierSansAvenir - 22/11/2012 à 00h:11

arrêtez donc d vous plaindre et chercher la solution à vos problème car un vrai homme ne fuit pas mais affronte ses problèmes en face; vous vous dites patriote et c'est vrai par les paroles et non dans les faits comme votre armée l'a bien démontré en fuiyant!! #LaHonte.

5.
faustin - 21/11/2012 à 22h:11

"Certains militaires ont tenté coûte que coûte de défendre la ville"... Certainement pas. Aucun soldat FARDC ne va rester se battre "pour la gloire" alors que toute son armée s'enfuit, les officiers en tête. Les corps abandonnés sont probablement ceux de qlques soldats attardés dans les pillages..

6.
Joseph d'Amisi - 21/11/2012 à 18h:11

Nous constatons que les autorités de Kinshasa ont perdu toute CREDIBILITE. Ils ont perdu toute DIGNITE. Elles ne représentent pas le peuple congolais. Elles sont au pouvoir pour elles-mêmes..

7.
nostredame - 21/11/2012 à 14h:11

Je ne comprend vraiment pas comment que de simples rebelles parviennent à défaire aussi facilement des armées dites structurées et de surcroit étatiques comme nous l'avons vu récemment au Mali et que nous vivons à présent en RDC.

8.
kigirls - 21/11/2012 à 12h:11

Kabila n'est pas à la hauteur d'un Etat comme le Congo? Il se fait discret soit disant ne pas deranger d'autres politiciens congolais. Un vrai President c' celui ki prend des decisions au bon moment. Je dedie à Mr Kabila la chanson de Tiken Jahfakoly ki dit: "Quitte le Pouvoir!" Ailleurs ds d'autres pays si tu perds la bataille tu demissionnes volontairement.

9.
KUM - 21/11/2012 à 12h:11

Nous avons assisté là à une mise en scène, le plan macabre de balkanisation de l'est du Congo, concocté par le triumvirat Kagame/Museveni/"J.Kabila", est maintenant matérialisé. Voilà qui justifie la présence à Kampala de "Kabila" pour recevoir des nouvelles instructions..

10.
Ntambo Wa Malengana - 21/11/2012 à 12h:11

Dites donc JA, ce pays là est important et a toujours eu une dimension et une portée médiatiques importantes et ce, depuis des lustres. N'est-ce-pas ? Combien de lignes vous a-t-on fait coucher toutes ces années et à tous les autres ! Ce pays agité et convulsé !.

RD Congo

RDC : qui était le général Lucien Bahuma, chef de l'armée au Nord-Kivu ?

RDC : qui était le général Lucien Bahuma, chef de l'armée au Nord-Kivu ?

L'armée congolaise connaît un coup dur avec la mort du général Lucien Bahuma, chef d'état-major de la région troublée du Nord-Kivu, qui a joué un rôle clef dans les r&ea[...]

RDC : mort du chef de l'armée au Nord-Kivu après un malaise

Le général Lucien Bahuma, chef de l'armée congolaise pour la région troublée du Nord-Kivu, est mort dans la nuit de samedi à dimanche en Afrique du Sud après avoir fait un malaise[...]

Italie : le père de Cécile Kyenge a-t-il (vraiment) ensorcelé Roberto Calderoli ?

Connu notamment pour ses insultes racistes, Roberto Carderoli a affirmé mardi que le père de Cécile Kyenge l'avait ensorcelé. Et le sénateur italien dit détenir des preuves de ses[...]

RDC : Joseph Kabila cherche des alliés

Les concertations nationales de septembre et octobre 2013 en RDC entre Joseph Kabila et une partie de l'opposition n'auraient-elles servi à rien ? C'est bien possible. Explications.[...]

RDC : le journaliste Magloire Paluku toujours inquiet pour sa sécurité

Réchappé d'une tentative d'assassinat le 10 août, Magloire Paluku, directeur de Radio Kivu 1 et correspondant de RFI swahili à Goma, assure aujourd'hui lui-même sa[...]

RDC : l'isolement de la région touchée par Ebola limite la progression de l'épidémie

L’enclavement de la zone touchée par l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola en République démocratique du Congo limite considérablement sa[...]

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

À la suite de la plainte déposée par la FIDH et les familles des victimes dans l'affaire Chebeya début juin, la justice sénégalaise a ouvert mardi une information judicaire à[...]

RDC 

Kin-Kiey Mulumba : "La majorité des Congolais souhaitent voir Kabila continuer"

Au cœur du débat sur l'éventuelle modification de la Constitution en RDC, Kin-Kiey Mulumba, ministre congolais en charge des Nouvelles technologies, lance "Kabila désir". Une structure qui[...]

RDC : l'épidémie d'Ebola n'a "aucun lien avec celle qui sévit en Afrique de l'Ouest"

"Les résultats sont sortis positifs. Le virus Ebola est confirmé en RDC", a déclaré le ministre congolais (RDC) de la Santé, Félix Kabange Numbi.[...]

RDC : la fièvre hémorragique d'origine indéterminée "sous contrôle"

Le ministre congolais de la Santé, le Dr Félix Kabange Numbi, a annoncé vendredi que la fièvre hémorragique d'origine indéterminée qui a fait treize morts depuis le 11 août[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex