Nord-Mali : une intervention pas possible avant septembre 2013, selon Romano Prodi

20/11/2012 à 19:07 Par Jeune Afrique

S’appuyant sur l’avis d’experts, Romano Prodi a affirmé au cours d’une conférence de presse, mardi 20 novembre, à Rabat, qu’"une action militaire dans le nord du Mali ne sera possible qu'en septembre 2013". En attendant, selon l'envoyé spécial de l'ONU au Sahel, c’est la négociation qui est privilégiée.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

11 réaction(s)

1.
kélétigui - 23/11/2012 à 10h:11

comment pourrait -on demander aux autorités maliennes d'orgniser les élections en Mars 2013 et prevoir les interventions en septembre 2013. Tous les intervenants comme médiateurs ou autres dans cette situation sont obscure. Notre nation doit compter sur elle même t pour moi la négociation serait possible avec le MUJAO pour la préservation de notre intégrité territoriale et retrouver notre dignité .

2.
Damonzon - 21/11/2012 à 18h:11

Monsieur Touareg, il est temps que tu arrêtes ton rêve de fou. Le pays souffre, non pas à cause des Touaregs, mais des illuminés de votre espèce qui livrent inutilement leur communauté à la désolation, voire à pire. La race dite aryenne d'Hitler n'a pas gagné contre l'humanité. Vous ne gagnerez pas..

3.
Damonzon - 21/11/2012 à 18h:11

Monsieur Boigny, nous Maliens sommes fiers et le resterons jusqu'à la nuit des temps. Seulement, un proverbe Bambara dit : "Pour pour pouvoir se faire appeler tourbillon, il faut avoir les pieds au sol". Livrez-nous seulement nos armes achetés à la sueur de nos fronts. Vous verrez si nous sommes fondateurs de grands empires ou pas..

4.
HOUPHOUET-BOIGNY - 21/11/2012 à 17h:11

quand les islamistes ont occupé le nord-mali enmars-avril2012,les Maliens prétendaient pouvoir-Seuls,les-expulser militairement,refusant toute intervention d'armées-étrangères,africaines ou-pas!;en invoquant leur'Glorieu-passé d'e civilisation,d'empires,de guerriers légendaires!!;à présent ,ils dévront-attendre jusqu'en-septembre 2013 pour voir-débarquer les troupes-internationales!!.

5.
Komi Foli - 21/11/2012 à 16h:11

Entre temps les Africains du Mali peuvent subir la barbarie de ses islamistes en complicite avec Blaire compaore. Quel desordre!.

6.
Damonzon - 21/11/2012 à 15h:11

Nous comprenons bien la position de Monsieur Prodi. Mais qu'il se souvienne cette citation d'un très grand poète français: "Le c?ur n'a pas de limite, la souffrance en a..." Les conséquences d'une intervention rapide seront moindre en souffrance et en vie humaine que celle de l'armée malienne qui brûle de remonter au front, même les mains nues..

7.
dib - 21/11/2012 à 11h:11

C'est vrai quoi, attendons que les terroristes soient bien installés et aient fait de nombreuses victimes...laissons leur aussi le temps de recruter le maximum de dés?uvrés, et ensuite....

8.
Venem - 21/11/2012 à 11h:11

Et si Romano Prodi faisait un tour à Gao/ Tombouctou, pr négocier avec les véritables maîtres du nord Mali pr qu'ils libèrent la zone. Au lieu de faire des conférences ds des palaces de la sous-région pr dire du n'importe quoi? Hein, Prodi, va donc voir Mujao à Gao, en prenant soin de t'entourer de forces spéciales pr que l'Italie n'ait pas à payer une forte rançon pr ta libération !.

9.
maibes - 21/11/2012 à 09h:11

Les maliens désolés pour vous mais ce n\'est aujourd\'hui la fin de votre calvaire . Vous êtes parti pour attendre des années et des années .

10.
tombouctou - 21/11/2012 à 08h:11

Si c'est pour attendre septembre 2013 pour aider le Mali vraiment c'est une insulte a l'egard des populations qui soufre au nord du mali. .

Mali

Les mystères de la Corsafrique

Les mystères de la Corsafrique

Feliciaggi, Tomi, Pasqua, Foccart, Bongo Ondimba, Sassou Nguesso, IBK... Bienvenue en Corsafrique ! Dans son numéro double, "Jeune Afrique" consacre une enquête à l'ascension des Corses en Afrique, d[...]

Abdoulaye Diop : "La paix pour le Mali passe par l'accord d'Alger"

Abdoulaye Diop, le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, revient sur le préaccord d'Alger que la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) refuse toujours de[...]

Mali : quand les mausolées des saints de Tombouctou ressuscitent

Trois ans après la destruction des mausolées de Tombouctou, classés au patrimoine mondial de l'Unesco, la "Ville aux 333 saints" a entamé leur reconstruction. Et renoué avec une[...]

Mali : remue-ménage onusien autour du préaccord de paix

À l'issue de sa réunion consacrée au Mali, le 9 avril, le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé les groupes rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA)[...]

Deux morts dans une attaque contre un convoi de l'ONU dans le nord du Mali

Deux personnes ont été tuées par balles près de Gao, au nord du Mali, dans une attaque contre un convoi de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) vendredi soir, trois jours après un[...]

Sahel : l'armée française multiplie les opérations contre les jihadistes

Les militaires français déployés au Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane multiplient ces dernières semaines les frappes contre des bases jihadistes entre le Niger et le Mali. [...]

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des[...]

Attaque suicide dans le nord du Mali : trois civils tués et des blessés dont neuf Casques bleus

Trois civils ont été tués et plus d'une dizaine de personnes ont été blessées dont neuf Casques bleus, dans une attaque-suicide dans le Nord, à Ansango.[...]

Crise au Mali : nouvelle réunion à Alger, la médiation internationale dans l'impasse

Menée par l'Algérie, la médiation internationale sur la crise dans le nord du Mali pensait avoir trouvé un accord de paix. Mais si celui-ci a été paraphé par Bamako depuis le 1er[...]

Mali : la France annule pour 64,8 millions d'euros de dette

Le ministre français des Finances Michel Sapin a informé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta l'annulation de 43 milliards de francs CFA, soit 64,8 millions d'euros, de la dette du Mali, ont[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers