Nord-Mali : une intervention pas possible avant septembre 2013, selon Romano Prodi

20/11/2012 à 19:07 Par Jeune Afrique

S’appuyant sur l’avis d’experts, Romano Prodi a affirmé au cours d’une conférence de presse, mardi 20 novembre, à Rabat, qu’"une action militaire dans le nord du Mali ne sera possible qu'en septembre 2013". En attendant, selon l'envoyé spécial de l'ONU au Sahel, c’est la négociation qui est privilégiée.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

11 réaction(s)

1.
kélétigui - 23/11/2012 à 10h:11

comment pourrait -on demander aux autorités maliennes d'orgniser les élections en Mars 2013 et prevoir les interventions en septembre 2013. Tous les intervenants comme médiateurs ou autres dans cette situation sont obscure. Notre nation doit compter sur elle même t pour moi la négociation serait possible avec le MUJAO pour la préservation de notre intégrité territoriale et retrouver notre dignité .

2.
Damonzon - 21/11/2012 à 18h:11

Monsieur Touareg, il est temps que tu arrêtes ton rêve de fou. Le pays souffre, non pas à cause des Touaregs, mais des illuminés de votre espèce qui livrent inutilement leur communauté à la désolation, voire à pire. La race dite aryenne d'Hitler n'a pas gagné contre l'humanité. Vous ne gagnerez pas..

3.
Damonzon - 21/11/2012 à 18h:11

Monsieur Boigny, nous Maliens sommes fiers et le resterons jusqu'à la nuit des temps. Seulement, un proverbe Bambara dit : "Pour pour pouvoir se faire appeler tourbillon, il faut avoir les pieds au sol". Livrez-nous seulement nos armes achetés à la sueur de nos fronts. Vous verrez si nous sommes fondateurs de grands empires ou pas..

4.
HOUPHOUET-BOIGNY - 21/11/2012 à 17h:11

quand les islamistes ont occupé le nord-mali enmars-avril2012,les Maliens prétendaient pouvoir-Seuls,les-expulser militairement,refusant toute intervention d'armées-étrangères,africaines ou-pas!;en invoquant leur'Glorieu-passé d'e civilisation,d'empires,de guerriers légendaires!!;à présent ,ils dévront-attendre jusqu'en-septembre 2013 pour voir-débarquer les troupes-internationales!!.

5.
Komi Foli - 21/11/2012 à 16h:11

Entre temps les Africains du Mali peuvent subir la barbarie de ses islamistes en complicite avec Blaire compaore. Quel desordre!.

6.
Damonzon - 21/11/2012 à 15h:11

Nous comprenons bien la position de Monsieur Prodi. Mais qu'il se souvienne cette citation d'un très grand poète français: "Le c?ur n'a pas de limite, la souffrance en a..." Les conséquences d'une intervention rapide seront moindre en souffrance et en vie humaine que celle de l'armée malienne qui brûle de remonter au front, même les mains nues..

7.
dib - 21/11/2012 à 11h:11

C'est vrai quoi, attendons que les terroristes soient bien installés et aient fait de nombreuses victimes...laissons leur aussi le temps de recruter le maximum de dés?uvrés, et ensuite....

8.
Venem - 21/11/2012 à 11h:11

Et si Romano Prodi faisait un tour à Gao/ Tombouctou, pr négocier avec les véritables maîtres du nord Mali pr qu'ils libèrent la zone. Au lieu de faire des conférences ds des palaces de la sous-région pr dire du n'importe quoi? Hein, Prodi, va donc voir Mujao à Gao, en prenant soin de t'entourer de forces spéciales pr que l'Italie n'ait pas à payer une forte rançon pr ta libération !.

9.
maibes - 21/11/2012 à 09h:11

Les maliens désolés pour vous mais ce n\'est aujourd\'hui la fin de votre calvaire . Vous êtes parti pour attendre des années et des années .

10.
tombouctou - 21/11/2012 à 08h:11

Si c'est pour attendre septembre 2013 pour aider le Mali vraiment c'est une insulte a l'egard des populations qui soufre au nord du mali. .

Mali

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Mali - France : le ton monte

Les rapports entre le Mali et la France sont exécrables depuis plusieurs mois. Plus récemment, l'"affaire" Tomi et, surtout, la situation à Kidal n'arrangent rien.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Mali : un nouveau gouvernement pour relancer la réconciliation

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a nommé les membres du gouvernement dirigé par le nouveau Premier ministre Moussa Mara, une équipe resserrée dont l'une des principales[...]

Journalistes de RFI assassinés au Mali : des juges français vont enquêter

Des juges d'instruction parisiens vont enquêter sur l'assassinat au Mali fin 2013 des deux journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Mali : le nouveau gouvernement formé, le ministre de la Réconciliation remplacé

Le nouveau Premier ministre du Mali, Moussa Mara, a formé son gouvernement, dans lequel ne figure plus le ministre sortant de la Réconciliation, remplacé par l'ex-chef de la diplomatie, selon un[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Mali : trois suspects en garde à vue pour l'attaque de la résidence de Konaré

L'enquête sur l'attaque contre la résidence de l'ancien président malien Alpha Oumar Konaré, à Bamako, s'oriente vers la piste des voleurs de câble électrique. Trois suspects ont[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers