Afrique subsaharienne : moins d'enfants, plus d'argent

16/11/2012 à 17:04 Par Jeune Afrique

Selon le rapport 2012 de l’ONU sur l’état de la population mondiale, les investissements dans la planification familiale représentent un énorme avantage économique pour l’Afrique. Un constat qui n’est pas inédit. Pourtant, les États semblent peu pressés de s’y mettre.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

9 réaction(s)

1.
kalisimba - 10/12/2012 à 22h:12

Ces ONUsiens ont peur de 1.5 milliard d'africains en 2050 mais pas d'un milliard de chinois, indiens ou blancs. C'est la chine, l'inde, l'europe et l'asie qui sont surpeuples. Qui a droit a plus de population? Les blancs, les asiatiques, les riches? Que ces occidentaux se preoccupent de leur surpopulation et nous fichent la paix. Ils ne sont pas nos dieux pour nous dire combien nous devons etre.

2.
Christine - 21/11/2012 à 20h:11

@ Garnier Comment pouvez-vous parler de surpopulation en Afrique ? L'Afrique est un continent sous-peuplé. Ce n'est donc pas aux fonctionnaires de l'ONU de lui donner des leçons dans ce domaine..

3.
Garnier - 19/11/2012 à 20h:11

@Lbira, selon les statistiques de l'ONU, une femme qui a 7 enfants (ce qui est très souvent le cas en Afrique subsaharienne et c'est même la moyenne au Niger) a une "chance" sur 7 de mourir en couche : pour "réussir sa vie" (sur Terre), encore faut-il survivre aux grossesses à répétition.

4.
Lbira - 18/11/2012 à 12h:11

Propagande! Avoir des enfants ne s'oppose pas au developpement. Ce qui manque à nos amis experts, c'est qu'ils n'ont pas encore compris ou ils refusent de comprendre qu'il y a d'autres critères pour dire qu'une vie est reussie ou pas!.

5.
Garnier - 17/11/2012 à 17h:11

Excellent article, qui ne fait évidemment pas de propagande mais donne des chiffres qui j'espère feront évoluer l'esprit des décideurs. A noter que le Population Reference Bureau n'est absolument pas "juge et parti" puisqu'il s'agit d'un institut de statistique... Quant à l'ONU, elle a en charge l'avenir de la planète et de celui de l'espèce humaine et il est donc normal....

6.
Garnier - 17/11/2012 à 17h:11

... que cette instance internationale s'inquiète à la fois de la condition féminine en Afrique (et en particulier d'un nombre de décès de mamans excessivement élevé) et d'autre part de l'impact de la surpopulation dans cette région du globe. Concernant le traitement des maladies infectieuses, son coût pourrait décroître fortement grâce à la PF, comme l'indique la photo..

7.
guerin - 16/11/2012 à 23h:11

moi je préfère financer des écoles au Mali, c'est à mon sens plus efficace. Quand les enfants savent lire ils se préoccupent davantage de leur avenir, surtout les mère. Partout où la scolarisation avance la famine recule et le développement arrive. Voir la réussite du sud est asiatique !.

8.
Soundiata - 16/11/2012 à 23h:11

Ouais! L'ONU, ou plutôt le big business occidental. L'Afrique est un marché convoité pour leurs pilules et autres contraceptifs. Et l'impérialisme culturel a la vie dure. On va imposer aux Africains le nombre d'enfants qu'ils devraient avoir. Bientôt on leur dira combien de rapports sexuels ils sont autorisés à avoir par an. Missié blanc a toujours raison!.

9.
Christine - 16/11/2012 à 18h:11

Cet article n'est pas de l'information mais de la propagande ! L?ONG Population Reference Bureau plaide pour sa propre cause, c'est son personnel qui bénéficierait en 1er des fonds alloués. Jusqu'à quand l'ONU va-t-elle continuer à dicter leur conduite aux femmes d'Afrique ? Comment osez-vous reprocher aux Etats africains de privilégier le traitement des maladies infectieuses ?.

Afrique Subsaharienne

Tourisme gay : l'Ouganda à voile et à vapeur

Tourisme gay : l'Ouganda à voile et à vapeur

Les homosexuels révulsent une frange des autorités ougandaises, mais le secteur du tourisme ne dédaigne pas le contenu de leurs portefeuilles. Schizophrénie politique ?[...]

Inde : quand la foule passe à tabac des étudiants africains dans le métro

Trois étudiants africains ont été violemment pris à partie, dimanche 28 septembre, par une foule d’Indiens dans le metro de New Delhi. La scène, filmée par des passants, a fait le[...]

Côte d'Ivoire : les faits que la procureure de la CPI reproche à Charles Blé Goudé

La Cour pénale internationale (CPI) étudie depuis lundi l'oportunité de juger - ou pas - Charles Blé Goudé. L'accusation, portée par la procureure Fatou Bensouda, demande que quatre chefs[...]

Hama Arba Diallo, figure de la gauche burkinabè, est décédé

Hama Arba Diallo, député-maire de Dori et figure de l'opposition burkinabè, est décédé dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre. Il avait 75 ans.[...]

Afrique du sud : et Rosatom, le rival d'Areva, arriva...

Rosatom, le géant russe du nucléaire, a-t-il remporté le plus grand marché public de l'histoire sud-africaine ? C'est en tout cas ce qu'il laisse entendre. De quoi inquiéter son[...]

Procès Karim Wade : Bibo Bourgi a quitté le Sénégal pour se faire soigner en France

Apres 20 mois d'atermoiements, la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) a finalement autorisé Bibo Bourgi, personnage central du procès de Karim Wade, à quitter le[...]

Centrafrique : Samba-Panza, dos Santos et les 10 millions de dollars

En mars, le président angolais José Eduardo dos Santos avait octroyé un don de 10 millions de dollars à son homologue centrafricaine Catherine Samba-Panza afin de renflouer son pays en [...]

Afrique du Sud : ce que la justice reproche à Julius Malema

Le 30 septembre, le tribunal de Polokwane, dans le nord de l'Afrique du Sud, a décidé de renvoyer au 3 août 2015 le procès pour corruption ouvert à l'encontre de Julius Malema. Que reproche la[...]

Centrafrique : Luanda annonce la participation des troupes angolaises à la Minusca

Un officiel de la diplomatie angolaise a annoncé lundi que Luanda enverra ses troupes en Centrafrique pour prendre part à la Minusca. Ce sera la première participation de l'Angola dans une opération de[...]

Centrafrique : des militaires tchadiens pour la sécurité de Catherine Samba-Panza ?

La présidente centrafricaine par intérim, Catherine Samba-Panza, souhaiterait que sa sécurité soit assurée par un contingent de militaires tchadiens.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers