Afrique subsaharienne : moins d'enfants, plus d'argent

16/11/2012 à 17:04 Par Jeune Afrique

Selon le rapport 2012 de l’ONU sur l’état de la population mondiale, les investissements dans la planification familiale représentent un énorme avantage économique pour l’Afrique. Un constat qui n’est pas inédit. Pourtant, les États semblent peu pressés de s’y mettre.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

9 réaction(s)

1.
kalisimba - 10/12/2012 à 22h:12

Ces ONUsiens ont peur de 1.5 milliard d'africains en 2050 mais pas d'un milliard de chinois, indiens ou blancs. C'est la chine, l'inde, l'europe et l'asie qui sont surpeuples. Qui a droit a plus de population? Les blancs, les asiatiques, les riches? Que ces occidentaux se preoccupent de leur surpopulation et nous fichent la paix. Ils ne sont pas nos dieux pour nous dire combien nous devons etre.

2.
Christine - 21/11/2012 à 20h:11

@ Garnier Comment pouvez-vous parler de surpopulation en Afrique ? L'Afrique est un continent sous-peuplé. Ce n'est donc pas aux fonctionnaires de l'ONU de lui donner des leçons dans ce domaine..

3.
Garnier - 19/11/2012 à 20h:11

@Lbira, selon les statistiques de l'ONU, une femme qui a 7 enfants (ce qui est très souvent le cas en Afrique subsaharienne et c'est même la moyenne au Niger) a une "chance" sur 7 de mourir en couche : pour "réussir sa vie" (sur Terre), encore faut-il survivre aux grossesses à répétition.

4.
Lbira - 18/11/2012 à 12h:11

Propagande! Avoir des enfants ne s'oppose pas au developpement. Ce qui manque à nos amis experts, c'est qu'ils n'ont pas encore compris ou ils refusent de comprendre qu'il y a d'autres critères pour dire qu'une vie est reussie ou pas!.

5.
Garnier - 17/11/2012 à 17h:11

Excellent article, qui ne fait évidemment pas de propagande mais donne des chiffres qui j'espère feront évoluer l'esprit des décideurs. A noter que le Population Reference Bureau n'est absolument pas "juge et parti" puisqu'il s'agit d'un institut de statistique... Quant à l'ONU, elle a en charge l'avenir de la planète et de celui de l'espèce humaine et il est donc normal....

6.
Garnier - 17/11/2012 à 17h:11

... que cette instance internationale s'inquiète à la fois de la condition féminine en Afrique (et en particulier d'un nombre de décès de mamans excessivement élevé) et d'autre part de l'impact de la surpopulation dans cette région du globe. Concernant le traitement des maladies infectieuses, son coût pourrait décroître fortement grâce à la PF, comme l'indique la photo..

7.
guerin - 16/11/2012 à 23h:11

moi je préfère financer des écoles au Mali, c'est à mon sens plus efficace. Quand les enfants savent lire ils se préoccupent davantage de leur avenir, surtout les mère. Partout où la scolarisation avance la famine recule et le développement arrive. Voir la réussite du sud est asiatique !.

8.
Soundiata - 16/11/2012 à 23h:11

Ouais! L'ONU, ou plutôt le big business occidental. L'Afrique est un marché convoité pour leurs pilules et autres contraceptifs. Et l'impérialisme culturel a la vie dure. On va imposer aux Africains le nombre d'enfants qu'ils devraient avoir. Bientôt on leur dira combien de rapports sexuels ils sont autorisés à avoir par an. Missié blanc a toujours raison!.

9.
Christine - 16/11/2012 à 18h:11

Cet article n'est pas de l'information mais de la propagande ! L?ONG Population Reference Bureau plaide pour sa propre cause, c'est son personnel qui bénéficierait en 1er des fonds alloués. Jusqu'à quand l'ONU va-t-elle continuer à dicter leur conduite aux femmes d'Afrique ? Comment osez-vous reprocher aux Etats africains de privilégier le traitement des maladies infectieuses ?.

Afrique Subsaharienne

Mali : les groupes armés du Nord peaufinent leurs revendications à Ouagadougou

Mali : les groupes armés du Nord peaufinent leurs revendications à Ouagadougou

Les principaux mouvements armés du Nord du Mali sont réunis depuis mardi à Ouagadougou. Objectif : harmoniser leur plateforme de revendications avant un second round de négociations décisif avec [...]

RDC : l'isolement de la région touchée par Ebola limite la progression de l'épidémie

L’enclavement de la zone touchée par l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola en République démocratique du Congo limite considérablement sa[...]

Zimbabwe : des manifestants de l'opposition violemment réprimés par la police

La police zimbabwéenne a une fois de plus réprimé à coups de matraques une manifestation de l’opposition contre le chômage mercredi 27 août, procédant à une douzaine[...]

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de[...]

Coupe du monde de basket-ball : que peuvent faire les Africains ?

À partir du 30 août, trois équipes africaines participent à la Coupe du monde de basket-ball, en Espagne. Si les Américains sont favoris, et que les Espagnols espèrent également[...]

Ebola : la présidente du Liberia sanctionne des hauts fonctionnaires restés à l'étranger

La présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf, a limogé mardi des responsables occupant des fonctions de niveau ministériel et de hauts fonctionnaires restés à l'étranger. Elle[...]

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

À la suite de la plainte déposée par la FIDH et les familles des victimes dans l'affaire Chebeya début juin, la justice sénégalaise a ouvert mardi une information judicaire à[...]

Centrafrique : Michel Djotodia s'engage à participer au processus de sortie de crise

L’ancien chef de la Séléka et président centrafricain Michel Djotodia pourrait apporter sa contribution au processus de sortie de crise en Centrafrique. Une délégation du gouvernement de[...]

Cameroun : Paul Biya veut en finir avec Boko Haram

Les islamistes nigérians de Boko Haram ne cessent d'étendre leur influence près des frontières camerounaises. En déplacement en France, le président Paul Biya a fait savoir sa[...]

Ebola : British Airways suspend ses vols vers le Liberia et la Sierra Leone jusqu'en décembre

British Airways a annoncé mardi maintenir la suspension de ses vols à destination et depuis le Liberia et la Sierra Leone jusqu'à la fin de 2014. La compagnie aérienne a pris cette décision en[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex