Hamad Ibn Khalifa Al Thani, le Napoléon du Qatar


05/12/2011 à 10:45 Par Jeune Afrique

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

6 réaction(s)

1.
Al Arabi - 06/12/2011 à 23h:12

Le qatar n est rien dans ce jeu subtil que joue l Arabie Saoudite qui,parce qu elle abrite les lieux saints , ne peut pas s exposer et se cache derrière ce petit émirat pour mener une guerre israélo americano saoudienne contre l axe de résistance face a Israël et qui sont l Iran la Syrie et le Hezbollah. L enjeu est beaucoup plus complexe et dépasse de loin le Qatar qui n est qu un petit executant.

2.
Al Arabi - 06/12/2011 à 23h:12

La seule et vraie hantise du qatar et son mentor saoudien est le réveil chiite symbolise par la puissance iranienne et une alliance de fait est née entre les pays du golf et Israel pour contrer l ennemi commun la Perse . Dans vaste partie d' échecs scandaleuse le Qatar est un petit pion que font avancer des mains connues Arabie saooudite USA Israël.

3.
cadiot - 06/12/2011 à 08h:12

Un pays sans histoire, tout ce fric mis au service de l'OTAN. Le Qatar qui, en outre pervertit totalement le sport international ("achat" d'athlètes keynians) a envoyé des troupes au sol au bénéficde de kl'OTAN en Libye, contrevenant à la résolution 1973. Napoléon état un génie créateurN Quel rapport avec ce petit émir qui n'a su que détrôner son père et devenir un petit agent de l'OTAN,.

4.
El-Melki Ben Hamadi - 05/12/2011 à 19h:12

Hamad Ibn Khalifa a gravé son nom, et le nom de son pays dans l?histoire de, la révolution Arabe avec des caractères en ors. .

5.
melli - 05/12/2011 à 15h:12

Derriere un grand homme il y a toujours une femme,Mais Ben Ali,un petit vagaband grace a sa femme.

6.
Ibn Arabi - 05/12/2011 à 13h:12

Avec la plus grande base us du golf, le Qatar joue le rôle d' agent américain, il ne faut pas lui prêter d' autres ambitions que celle de bien servir son Maitre us, les roitelets du golf ont peur et ce a juste titre .

Maghreb & Moyen-Orient

Terrorisme : qui sont les groupes jihadistes attirés par l'État islamique en Afrique ?

Terrorisme : qui sont les groupes jihadistes attirés par l'État islamique en Afrique ?

Alors que 30 personnes, en majorité des militaires, sont mortes aujourd'hui dans des attaques de la branche égyptienne de l'État islamique (EI) dans le Sinaï, tour d'horizon des groupes jihadsites attir&e[...]

Algérie : Rafik Khalifa devant ses juges en mars

Le procès de l'ancien milliardaire Rafik Khalifa se tiendra en mars devant le tribunal de Blida, selon des sources judiciaires à Alger.[...]

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Dans la réforme électorale engagée en RDC, la caution exigée pour prendre part à la présidentielle a été revue à la hausse. Une démarche très[...]

Quand un hebdomadaire marocain compare François Hollande à Hitler

François Hollande grimé en Adolf Hitler à la une d'un hebdomadaire marocain paru jeudi. Un photomontage qui tombe sous le coup de la loi et qui pourrait, s'il ne faisait pas l'objet de poursuites judiciaires,[...]

Le patron du fisc marocain prend la tête de la CDG

Le nom du nouveau directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion est désormais connu. Il s'agit d'Abdellatif Zaghnoun, actuel directeur général des impôts. Pur produit[...]

ONU : vers la délocalisation des négociations interlibyennes... en Libye ?

Les négociations interlibyennes, qui se déroulent actuellement à Genève, pourraient se délocaliser en Libye, du moins si les conditions de sécurité y sont "suffisantes",[...]

Abdellah Taïa, une errance parisienne

Tourmenté, l'écrivain Abdellah Taïa semble l'être autant que les personnages de son nouveau roman, une prostituée et un transsexuel exilés en France. Comme eux, il poursuit une longue[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union[...]

Tunisie : la demi-surprise du chef

En désignant Habib Essid, un technocrate indépendant, au poste de Premier ministre, le président se prémunit contre l'accusation de monopolisation du pouvoir par un seul parti.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers