Luis Moreno-Ocampo, la bête noire du prétoire

30/11/2010 à 16:16 Par Jeune Afrique

Tant pis si ses détracteurs l’accusent de ne s’en prendre qu’aux Africains. Tant pis si les États refusent de coopérer avec la CPI. Le procureur Luis Moreno-Ocampo n’est jamais aussi à l’aise que dans le prétoire. Il y affronte, depuis le 22 novembre, le Congolais Jean-Pierre Bemba.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

10 réaction(s)

1.
Unite_Africaine - 16/05/2011 à 20h:05

Si Moreno-Ocampo voyage sur l'afrique il faut l'emprisonner pour montrer aux occidentaux qu' on a pas peur d'eux. Ils faudra qu'on leur demontre qu'on est pas des esclaves qu'ils pensent. Il faudra qu'on leur lance des defis.ILs n'ont pas achete l'afrique, et l'Afrique n'est pas a vendre!!! .

2.
faustino - 15/12/2010 à 21h:12

Ce procureur de la CPI M; Moreno est un personnage à la solde des Chefs d'Etat occidentaux et africains qui l'instrumentalise. L'onu vient de rendre son rapport sur les crimes commis par les forces rwandaises ougandaises et les rebelles de l'AFDL de Laurent Kabila. Quand derlivrera-t-il des mandats à l'encontre de Kagame, Yoweri Museveni et Kabila?.

3.
leTchadien - 14/12/2010 à 07h:12

Ce procureur à la solde des grandes puissances,veut nous faire croire que tous les crimes contre l'humanité sont commis seulement qu'en Afrique. Il serait plus crédible s'il s'intéressait aux crimes commis en Europe (Russie, Géorgie, etc.)au Moyenne Orient (Irak, Palestine). L'opération Plomb durci à Gaza est un triste exemple, pour poursuivre ses auteurs..

4.
le maghrebin - 10/12/2010 à 09h:12

ocampo ,cet argentin hispanophile , devrait s interesser au massacre de gdeim izik ,et non s acharner sur el bachir contre qui il ne fera rien ,defendez les vraies causes justes senor ocampo.

5.
Patriote - 07/12/2010 à 18h:12

Je crois que Bemba mérite ce qui lui arrive;il est en train de payer de son excès de zèle et de son orgueil qui lui empêchaient d'écouter les autres. .

6.
Angola - 07/12/2010 à 16h:12

Ce jugement n'a pas son sens et c'est une mascarade . O Campo joue le role au profit du lobbyisme occidental , les allies de Kabila . Si il dis que Bemba a une responsabilite indirecte compte tenu de son influence sur ses hommes quand n'est-il de George walker Bush sur les exactions dignes de crime contre l'humanite commises EN iRAK .

7.
Laoukoura Tchadien - 02/12/2010 à 12h:12

Ridicule, ce qu'on dira quelque années plutard de l'inculpation de Bemba.Bozize l'auteur du coup de force contre un régime démocratie élu n'est pas inquieté.Celui qui a fait appel à ses troupes Patassé est tranquille.Moreno Ocampo lui rendra certes un jour compte, si c'est aux hommes meme à Dieu il en rendra..

8.
zaire okapi ac - 01/12/2010 à 13h:12

C'est facile de s'en prendre aux faibles : Je lui ajoute un autre nom contre le quel lancer un mandat d'arret international: george w bush pour crime contre le Peuple Irakien et contre l'humanité. Qu'il montre son sense de justice maintenant...autrement il est corrompu !.

9.
rose - 30/11/2010 à 23h:11

Cet homme travaille pour le compte des Etas-Unis. c'est un corrompu, y' a q'a lire sa biographie..

10.
Mak - 30/11/2010 à 17h:11

Je lui donne un nom à juger pour crime contre l'humanité Jean Marie Doré en Guinée.

Afrique Subsaharienne

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Approché par Bastia (France, Ligue 1), Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire n’est plus certain de rester à la tête des Éléphants. À cause, s[...]

Côte d'Ivoire : le FPI valide la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du parti

Le comité de contrôle du Front populaire ivoirien (FPI) a validé mercredi la candidature de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la présidence du parti, a appris "Jeune[...]

Cameroun - Togo : le général Germanos de retour ?

Condamné à Paris en 2010 pour détention d'images pédopornographiques, le général français Raymond Germanos a récemment séjourné au Cameroun où il a[...]

Burundi : Mbonimpa, Rufykiri, Nininahazwe... Ces défenseurs des droits humains sous pression

Depuis le retour au Burundi des membres de la société civile qui ont participé, à la mi-novembre, à l'examen de la situation de leur pays par le Comité contre la torture (CAT) à[...]

Burkina Faso : les civils au garde-à-vous ?

Depuis le départ de Blaise Compaoré, le pays, en pleine transition, s'est doté d'un exécutif bicéphale. À la présidence, Michel Kafando le diplomate ; à la primature,[...]

RDC : le discours de Denis Mukwege, prix Sakharov 2014, devant le Parlement européen

On le connaît comme le "juste qui répare les femmes". Mercredi, le docteur Denis Mukwege a reçu le prix Sakharov du Parlement européen, qu'il a dédié au "peuple[...]

Burkina : 24 morts et 625 blessés dans l'insurrection populaire contre Blaise Compaoré

Selon un comité d'experts désigné par le Premier ministre Zida, 24 personnes sont mortes et 625 ont été blessées à travers le pays entre fin octobre et début novembre,[...]

Indice "Happy Planet" : souriez, vous êtes classés !

À l’"indice de développement humain" du Programme des Nations-unies (Pnud), la New Economics Foundation oppose l’"indice de la planète heureuse". L’Afrique est-elle[...]

Burkina : Moustapha Chafi, un nomade à découvert

Moustapha Chafi ne se mêlait pas de politique intérieure, mais ce conseiller de l'ombre a perdu, le 31 octobre, son principal protecteur en la personne de Blaise Compaoré.[...]

Ebola : chaque jour qui passe effrite l'espoir, dans quelle langue faut-il le dire ?

Une vingtaine d'artistes ouest-africains de renom se sont réunis pour interpeller les chefs d'État francophones sur la catastrophe que représente Ebola. Ils publient leur lettre ouverte dans Jeune Afrique.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers