Luis Moreno-Ocampo, la bête noire du prétoire

30/11/2010 à 16:16 Par Jeune Afrique

Tant pis si ses détracteurs l’accusent de ne s’en prendre qu’aux Africains. Tant pis si les États refusent de coopérer avec la CPI. Le procureur Luis Moreno-Ocampo n’est jamais aussi à l’aise que dans le prétoire. Il y affronte, depuis le 22 novembre, le Congolais Jean-Pierre Bemba.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

10 réaction(s)

1.
Unite_Africaine - 16/05/2011 à 20h:05

Si Moreno-Ocampo voyage sur l'afrique il faut l'emprisonner pour montrer aux occidentaux qu' on a pas peur d'eux. Ils faudra qu'on leur demontre qu'on est pas des esclaves qu'ils pensent. Il faudra qu'on leur lance des defis.ILs n'ont pas achete l'afrique, et l'Afrique n'est pas a vendre!!! .

2.
faustino - 15/12/2010 à 21h:12

Ce procureur de la CPI M; Moreno est un personnage à la solde des Chefs d'Etat occidentaux et africains qui l'instrumentalise. L'onu vient de rendre son rapport sur les crimes commis par les forces rwandaises ougandaises et les rebelles de l'AFDL de Laurent Kabila. Quand derlivrera-t-il des mandats à l'encontre de Kagame, Yoweri Museveni et Kabila?.

3.
leTchadien - 14/12/2010 à 07h:12

Ce procureur à la solde des grandes puissances,veut nous faire croire que tous les crimes contre l'humanité sont commis seulement qu'en Afrique. Il serait plus crédible s'il s'intéressait aux crimes commis en Europe (Russie, Géorgie, etc.)au Moyenne Orient (Irak, Palestine). L'opération Plomb durci à Gaza est un triste exemple, pour poursuivre ses auteurs..

4.
le maghrebin - 10/12/2010 à 09h:12

ocampo ,cet argentin hispanophile , devrait s interesser au massacre de gdeim izik ,et non s acharner sur el bachir contre qui il ne fera rien ,defendez les vraies causes justes senor ocampo.

5.
Patriote - 07/12/2010 à 18h:12

Je crois que Bemba mérite ce qui lui arrive;il est en train de payer de son excès de zèle et de son orgueil qui lui empêchaient d'écouter les autres. .

6.
Angola - 07/12/2010 à 16h:12

Ce jugement n'a pas son sens et c'est une mascarade . O Campo joue le role au profit du lobbyisme occidental , les allies de Kabila . Si il dis que Bemba a une responsabilite indirecte compte tenu de son influence sur ses hommes quand n'est-il de George walker Bush sur les exactions dignes de crime contre l'humanite commises EN iRAK .

7.
Laoukoura Tchadien - 02/12/2010 à 12h:12

Ridicule, ce qu'on dira quelque années plutard de l'inculpation de Bemba.Bozize l'auteur du coup de force contre un régime démocratie élu n'est pas inquieté.Celui qui a fait appel à ses troupes Patassé est tranquille.Moreno Ocampo lui rendra certes un jour compte, si c'est aux hommes meme à Dieu il en rendra..

8.
zaire okapi ac - 01/12/2010 à 13h:12

C'est facile de s'en prendre aux faibles : Je lui ajoute un autre nom contre le quel lancer un mandat d'arret international: george w bush pour crime contre le Peuple Irakien et contre l'humanité. Qu'il montre son sense de justice maintenant...autrement il est corrompu !.

9.
rose - 30/11/2010 à 23h:11

Cet homme travaille pour le compte des Etas-Unis. c'est un corrompu, y' a q'a lire sa biographie..

10.
Mak - 30/11/2010 à 17h:11

Je lui donne un nom à juger pour crime contre l'humanité Jean Marie Doré en Guinée.

Afrique Subsaharienne

RDC : bilan toujours incertain dans l'accident de train au Katanga

RDC : bilan toujours incertain dans l'accident de train au Katanga

Selon le bilan définitif officiel publié jeudi soir par le gouvernement congolais, 48 personnes ont été tuées et 160 autres blessées dans l'accident de train qui s'est produit en dé[...]

Les 10 Africains les plus influents du monde selon le magazine "Time"

Comme chaque année, l'hebdomadaire américain "Time" a publié mercredi le classement des 100 personnalités les plus influentes de la planète. Parmi elles, dix Africains dont la[...]

Soudan du Sud : le Conseil de sécurité brandit la menace de sanctions

Le Conseil de sécurité de l'ONU a menacé jeudi d'émettre des sanctions ciblées contre les responsables d'exactions au Soudan du Sud.[...]

Hery Rajaonarimampianina : "C'est moi qui décide" à Madagascar

Deux mois et demi après son investiture, le chef de l'État, Hery Rajaonarimampianina, a enfin nommé un Premier ministre. Retour sur un acte par lequel il s'affranchit de son prédécesseur[...]

Tchad : la métamorphose ?

Profitant d'une stabilité retrouvée et de ses revenus pétroliers, le Tchad se transforme en profondeur. Grands travaux, relations d'affaires, consommation... Tout bouge.[...]

Angélique Kidjo : "Les femmes sont la colonne vertébrale de l'Afrique"

Bourrée d'énergie, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo enchaîne les albums et les missions humanitaires. Dans son treizième opus, elle loue la beauté des Africaines et[...]

Cameroun : prison express pour Bapès Bapès

Vingt-quatre heures. C'est le temps passé par Louis Bapès Bapès, ministre des Enseignements secondaires, derrière les barreaux avant de reprendre son travail comme si de rien n'était.[...]

Soumaïla Cissé : "IBK n'a pas de feuille de route" pour le Mali

Réconciliation, sécurité, justice... Soucieux de ne pas "hurler avec les loups", l'opposant numéro un à Ibrahim Boubacar Keïta, Soumaïla Cissé, n'en a pas moins[...]

Centrafrique : la Russie et la Chine bloquent les sanctions de l'ONU contre Bozizé

La Russie et la Chine refusent pour le moment que les Nations unies imposent des sanctions contre des dirigeants centrafricains, dont l'ancien président François Bozizé.[...]

Philippe Troussier : "Algérie, Maroc, Gabon ? Des défis intéressants"

Candidat nulle part mais cité un peu partout (Algérie, Maroc, Gabon), le Franco-Ivoirien Philippe Troussier (59 ans) se dit prêt à relever un nouveau défi en Afrique, un continent où sa[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces