Fermer

Glencore finance le rachat par le Tchad des actifs de Chevron

Par

Glencore cède ses actifs pétroliers dans le projet de Doba pour 1,3 milliard de dollars. DR ©

Le Tchad a retenu la compagnie de négoce et courtage de matières premières Glencore pour financer le rachat des actifs pétroliers de Chevron dans le bassin de Doba. Une opération estimée à 1,3 milliard de dollars.

La compagnie anglo-suisse Glencore a été sélectionnée par le gouvernement tchadien pour financer l’achat des actifs cédés par Chevron, pour un montant de 1,3 milliard de dollars. Le géant américain a en effet déclaré, vendredi dernier, avoir vendu au gouvernement tchadien ses parts dans une concession pétrolière et dans un système de pipeline à Doba, au sud du pays, afin de se focaliser sur sa priorité stratégique, soit l’investissement dans le pétrole de schiste au Texas.

Prêt

« Après avoir requis le support de plusieurs bailleurs de fonds et étudié leurs propositions respectives, la République du Tchad a décidé de retenir Glencore Energy UK », a déclaré le ministre du Pétrole, le 13 juin.

Le projet Doba inclut 25 % dans la concession pétrolière de Doba et des participations minoritaires dans deux compagnies impliquées dans le projet de pipeline qui relie le Tchad à la façade atlantique, via le Cameroun voisin. Les compagnies ExxonMobil et Petronas sont également parties prenantes dans le projet de Doba. Selon le « Financial Times », la Deutsche Bank, Natixis et Crédit Agricole, ainsi que des bailleurs de fonds régionaux prennent part à ce deal. Le prêt, garanti par les exportations de pétrole brut, sera remboursé sur une période de quatre ans. Glencore a refusé de commenter davantage cette transaction.

Lire aussi :

Glencore Xstrata rachète Caracal Energy pour 1,35 milliard de dollars

Le Tchad suspend à nouveau les activités du pétrolier chinois CNPCIC

Jacques Marraud des Grottes : « Une partie de l’ADN de Total est en Afrique »

Expansion au Tchad

Cette annonce renforce le mouvement de rapprochement entamé par la compagnie anglo-suisse Glencore avec le Tchad. La compagnie de négoce poursuit ainsi son expansion dans ce pays où elle a commencé ses activités en 2012, après avoir investi plus de 300 millions de dollars dans des champs pétroliers et après la signature d’un accord pour l’exportation de pétrole brut, à partir de 2013. En avril dernier, Glencore a procédé au rachat de la compagnie Caracal Energy, active principalement au Tchad, pour 1,35 milliard de dollars.

Le pays enclavé produit autour de 105 000 barils de pétrole par jour, selon l’Agence d’information sur l’énergie américaine (EIA), mais connaît une production en déclin du fait de la maturité des champs.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro