Haïlé Sélassié : le Roi des rois médiateur

Par Jeune Afrique

L’autorité, discrète mais efficace, dont il a fait preuve et le respect que lui ont marqué ses interlocuteurs marocains et algériens, au cours de sa mission de médiation, ont, une fois encore, montré la place prééminente que l’empereur d’Éthiopie Haïlé Sélassié
occupe sur l’échiquier africain.
Cette autorité morale s’était déjà exercée à la conférence d’Addis-Abeba (mai 1963). Il n’était pas alors abusif d’affirmer que l’Organisation de l’unité africaine (OUA) est en grande partie l’uvre de l’empereur. Il est donc logique qu’il la défende aujourd’hui en rappelant aux belligérants [Algérie-Maroc] qu’un conflit armé entre membre de l’OUA est une négation des principes de la Charte.

Né le 23 juillet 1892, Haïlé Sélassié Ier (« Force de la Trinité » en langue amharique), Negous Negousti « Roi des rois »), Lion conquérant de la tribu de Juda, défenseur de la foi chrétienne, élu de Dieu et empereur d’Éthiopie, est un neveu du grand Ménélik, vainqueur des Italiens à Adoua, en 1896. Gouverneur du Sidamo à 16 ans, gouverneur du Harar à 18, régent à 21, il a succédé sur le trône à sa tante, l’impératrice Zaoditou, en 1928.
L’uvre de rénovation qu’il entreprit dès son accession fut interrompue en 1935 par l’invasion italienne. L’empereur, qui choisit l’exil, sut gagner la sympathie de l’étranger et quand, en 1942, les Italiens furent vaincus, il regagna Addis-Abeba (« Fleur nouvelle »), sa capitale, à la tête des troupes franco-anglo-éthiopiennes de libération, chacun sentit alors que l’épisode mussolinien ne devait plus être qu’un mauvais souvenir. Patiemment, sagement, Haïlé Sélassié se remit à la tâche. En vingt ans, l’homme dont la faiblesse physique cache une énergie insoupçonnée réussit à transformer radicalement le vieil empire. Il s’efforce aujourd’hui de parvenir à une industrialisation plus rapide du pays. Mais les concours étrangers, qu’il souhaite et que justifie amplement le potentiel économique éthiopien, ne lui sont pas encore acquis.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici