Fermer

Quand Konan Banny plaide pour une nouvelle Air Afrique

Par Jeune Afrique

« J’ai l’honneur de porter à votre haute attention que, lors de l’examen par le Conseil des ministres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) de la deuxième série de textes […] sur le transport aérien, le 20 mars 2003 à Ouagadougou, les représentants des États, relayant la position de nombreux opérateurs économiques de la sous-région, ont émis le voeu de voir relancer le projet de création d’une nouvelle compagnie aérienne commune, en remplacement de la défunte Air Afrique. » Telle est la substance d’un message adressé au président ivoirien Laurent Gbagbo, le 27 mars dernier, par le gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) Charles Konan Banny [voir fac-similé]. « Ce projet, poursuit-il, est économiquement et financièrement viable et constitue un vecteur important de consolidation de l’intégration économique régionale et de renforcement de la compétitivité des économies des États membres. » Banny, qui préside le « Comité de pilotage », avait déjà remis aux onze chefs d’État membres d’Air Afrique, le 25 mars 2002, un rapport concluant à la nécessité de créer une nouvelle compagnie panafricaine.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici