Défense

Tunisie : démocratisation et appareil sécuritaire, quels rapports de force ?

Une patrouille de l'armée tunisienne près de Ben Guerdane, en 2016 (image d'illustration). © AP/SIPA

Le CNRS français s'apprête à publier un livre collectif sur différents aspects de la révolution et de la transition en Tunisie. Deux chercheuses se sont notamment penchées sur les questions sécuritaires et militaires. Voici quelques bonnes feuilles.

Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) français s’apprête à publier fin août un épais ouvrage collectif de 300 pages, « Tunisie, une démocratisation au-dessus de tout soupçon ? », édité sous la direction de Vincent Geisser et Amin Allal. Un chapitre consacré aux luttes féministes est signé par Sana Ben Achour, cofondatrice de l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD).

Si l’ouvrage est universitaire dans le fond et la forme, les chercheuses Khansa Ben Tarjem et Audrey Pluta signent des chapitres très documentés, d’actualité et précis sur des institutions majeures et au centre des débats : l’appareil sécuritaire et l’armée tunisienne.


>>> A LIRE – Tunisie – Algérie : les sécuritaires dans tous leurs états


Les sécuritaires, au cœur de l’actualité

Alors que les prérogatives des forces de l’ordre sont un débat constant, Khansa Ben Tarjem, chercheuse à l’Université de Lausanne, en Suisse, se propose « d’éclairer le présent sécuritaire par l’héritage répressif ». Elle revient notamment sur le mariage entre appareil partisan et appareil policier dans les premières années de l’indépendance, alors que Yousséfistes et Bourguibistes s’affrontent, dans les rues comme dans le Néo-Destour.

Audrey Pluta, chercheuse à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence, en France, analyse quant à elle la destinée post-révolution de l’armée et son intégration du jeu politique.

« Tunisie, une démocratisation au-dessus de tout soupçon ? » (CNRS) by jeuneafrique on Scribd

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte