Deux Maghrébins à New York

Écrit par Cherif Ouazani

Arrivés tous deux au pouvoir en 1999, le souverain marocain Mohammed VI et le président algérien Abdelaziz Bouteflika ne se sont jamais rencontrés dans un cadre officiel. Certes, ils ont échangé une trentaine de messages et se sont croisés à quatre reprises : à Rabat, en juillet 1999, lors des obsèques de Hassan II ; au Caire, en mai 2000, pour le sommet Afrique-Europe ; à Yaoundé, en janvier 2001, à l’occasion du sommet France-Afrique ; et une nouvelle fois au Caire, en mars 2003, pour un sommet de la Ligue arabe. La cinquième rencontre a eu lieu le 23 septembre, à New York, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU. Bouteflika a répondu à une invitation de M6 et s’est rendu dans la résidence new-yorkaise du monarque. Des deux côtés, on annonce un énième dégel et l’on promet une prochaine rencontre officielle. Avant leur entrevue, le roi et le président avaient eu, séparément, des discussions avec George W. Bush, dont l’administration s’intéresse au dossier du Sahara occidental, une affaire qui empoisonne les relations entre l’Algérie et le Maroc depuis plus d’un quart de siècle.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici