Immigration

Plus de 1 500 migrants morts en Méditerranée en sept mois selon l’ONU

Un migrant à bord du bateau "Sarost 5" au large du port tunisien de Zarzis le 1er août 2018 © AFP/Archives / FATHI NASRI

Plus de 1 500 réfugiés et migrants ont perdu la vie en tentant de traverser la Méditerranée vers l'Europe au cours des sept premiers mois de l'année, dont plus de 850 en juin et juillet, a annoncé vendredi le HCR.

Dans un communiqué, l’agence de l’ONU souligne que ce taux de mortalité est très élevé, alors que le nombre de migrants et réfugiés arrivant sur les côtes européennes a baissé de façon significative par rapport aux années précédentes.

Environ 60 000 migrants ont traversé la Méditerranée depuis le début de l’année, soit 50 % du nombre enregistré sur la même période l’an dernier.

« Le HCR demande urgemment aux États et aux autorités sur ces routes de transit de prendre toutes les mesures nécessaires pour démanteler les réseaux de passeurs », a déclaré Vincent Cochetel, envoyé spécial du HCR pour la Méditerranée.

L’Espagne première porte d’entrée devant l’Italie

« Avec tant de vies en jeu, il est vital que nous donnions l’assurance aux capitaines de navires qu’ils pourront débarquer les passagers secourus », a-t-il ajouté, en rappelant que des bateaux transportant des réfugiés et des migrants n’avaient pas pu récemment accoster en Italie et à Malte. 

L’Espagne est devenue cette année la première porte d’entrée des migrants dans l’Union européenne, dépassant l’Italie qui leur ferme ses ports. Plus de 23 500 migrants sont arrivés depuis janvier par la mer en Espagne, plus que sur l’ensemble de l’année dernière, selon le HCR.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte