Fermer

Bureau Veritas et Soget vont installer un guichet unique en RD Congo

Par Jeune Afrique

Le port de Matadi est le principal point d'entrée et de sortie des marchandises de la RD Congo. © Muriel Devey

La RD Congo a attribué aux groupes français Bureau Veritas et Soget la concession visant à l'installation puis à l'exploitation d'un guichet unique dans ce pays. Un véritable défi logistique au vu de la superficie de son territoire (2,3 millions de kilomètres carrés) et du nombre de portes d'entrée : la RD Congo partage sa frontière avec neuf pays.

Après le Bénin et le Togo, c’est au tour de la République démocratique du Congo de faire appel aux français Bureau Veritas, leader mondial de l’évaluation de la conformité et de la certification, et Soget pour la mise en place et l’exploitation d’un guichet unique dans le pays.

Dans un communiqué publié début octobre, les deux entreprises annoncent avoir décroché « une concession de dix ans pour la conception, la mise en oeuvre et la gestion du Guichet Unique du Commerce Extérieur ».

RD-Congo Corridors Bureau VeritasCette plateforme « dématérialisée et sécurisée », expliquent Bureau Veritas et Soget dans leur communiqué commun, « permettra à toute la communauté du commerce extérieur de déposer des informations et des documents standardisés auprès d’un organisme unique, en vue de remplir l’ensemble de leurs obligations réglementaires en matière d’import, d’export, de transbordement et de transit ».

Structure commune

Cette plateforme de dématérialisation intégrera « les modules de pré et post dédouanement autour de la composante douanière sur tous les modes de transport : maritime, aérien, ferroviaire, terrestre, fluvial, lacustre, et sur 8 corridors principaux ».

>>> Lire également : China Railway Construction a achevé la rénovation du chemin de fer Angola-Katanga

Un défi logistique immense, en raison de la superficie du pays – supérieure à 2,3 millions de kilomètres-carrés – et à sa position géographique. La RD Congo partage sa frontière avec neuf États (la République centrafricaine, le Soudan du Sud, l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi, la Tanzanie, la Zambie, l’Angola et le Congo-Brazzaville) et ne dispose que d’un seul débouché maritime sur la côte Atlantique.

Lire aussi :

RD Congo : Matata, docteur d’État

RD Congo : ICTSI remporte la concession du terminal à conteneurs de Matadi

RD Congo : la bataille de Matadi

Bureau Veritas accroît sa présence en Afrique du Sud

Performance

Bureau Veritas indique avoir livré aux gouvernements africains « plus de 90 programmes de facilitation du commerce au cours de ces 30 dernières années ». En 2013, la multinationale française, qui dispose de plus 50 implantations sur le continent, a enregistré un chiffre d’affaires de 3,9 milliards d’euros, pour un résultat net part de 345 millions d’euros.