Politique

Tunisie : l’Instance électorale s’enfonce dans la crise

Mohamed Tlili Mansri, alors président de l'ISIE en Tunisie, lors d'une conférence de presse à Tunis, le mercredi 9 mai 2018. © Hassene Dridi/AP/SIPA

Sans président par intérim, nourrie par des rivalités internes et des activités à l'arrêt, l'Instance électorale (ISIE) traverse une crise sans précédent. Si le dépôt des candidatures pour succéder à Mohamed Tlili Mansri, président démissionnaire, a été annoncé jeudi, encore faut-il que les membres se mettent d'accord...

Ils attendaient l’annonce depuis longtemps. Après des mois de crise au sein de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), les membres pourront finalement choisir leur prochain président, suite à l’ouverture des candidatures, depuis ce 19 juillet jusqu’au 24 juillet, par le bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Une première étape pour désengorger la crise à l’ISIE, où l’ambiance était pour le moins devenue pesante. « Chacun travaille dans son coin », confiait une source au sein de l’institution, quelques jours avant l’annonce. Faute d’entente entre les membres, aucune réunion du conseil n’a été tenue depuis plusieurs semaines.

Le conflit en interne a même atteint son paroxysme fin mai, lorsque les membres du conseil de l’ISIE avaient décidé à l’unanimité de limoger Mohamed Tlili Mansri, leur président. Cette décision devait néanmoins être validée lors d’une audition de l’ARP, initialement prévue le 3 juillet 2018, et qui a finalement été reportée en raison de la réception tardive du dossier de réponse de Mansri.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte