Finance

À Casablanca, Proparco détaille sa stratégie marocaine

Gregory Clemente (à gauche) le 28 juin à Casablanca © DR / Proparco

La filiale dédiée au secteur privé de l'AFD a alloué au Maroc 40 % des 550 millions d'euros qu'elle a débloqués pour l’Afrique ces dix dernières années. Cette dynamique devrait se maintenir pour les trois années à venir, a indiqué le directeur général de Proparco, Grégory Clemente, en visite à Casablanca le 28 juin.

« En cohérence avec les orientations stratégiques de l’AFD, nous favorisons l’émergence d’un secteur privé dynamique, innovant et responsable dans les pays où nous agissons », explique Grégory Clemente, directeur général de Proparco, en visite à Casablanca le 28 juin à l’occasion des quarante ans de l’institution. « Le pays connaît une dynamique importante notamment en matière de private equity. Il y a un besoin et nous pensons qu’il reste encore beaucoup à faire » poursuit Yazid Safir, le directeur du bureau Maroc de Proparco.

Le royaume chérifien est le premier client africain cette filiale de l’Agence française de développement (AFD) en charge du secteur privé, grâce à plus de 217 millions d’euros d’engagement sur la dernière décennie. Cette somme représente 40 % des 550 millions d’euros débloqués pour l’ensemble du continent africain sur ces dix dernières années.

Aux cours des trois prochaines années, l’Afrique devrait recevoir de Proparco environ 2,7 milliards d’euros, entre prêts et prises de participation. Sur cette période, le bureau casablancais espère réussir à placer un peu plus de 500 millions d’euros, dont environ 40 % destinés à des entreprises marocaines.

3 millions d’euros pour Al Amana Microfinance

La dernière opération de Proparco a été conclue le 28 juin. L’agence a accordé un prêt de 3 millions d’euros sur trois ans à Al Amana Microfinance, institution de microfinance leader du secteur. L’objectif de la filiale de l’AFD est que le prêteur marocain renforce sa mission d’inclusion financière. Le taux de 3 % obtenu par Al Amana, est jugé intéressant par son directeur général, Youssef Bencheqroun, un ancien haut cadre de chez Wafa Assurance.

En 2017, l’opérateur avait également souscrit à 35 millions d’euros d’opérations vertes émises par la Banque centrale populaire pour la première fois à l’international. La banque que préside Mohamed Benchaâboun est le premier client de Proparco à l’échelle du pays et de la sous-région. La BCP avait notamment obtenu en 2011 un crédit de 10 millions d’euros pour sa Fondation Banque Populaire pour le microcrédit, devenue Attawfik par la suite.

Les prises de participations ont été moins fréquentes. L’opération avec TGCC, la deuxième entreprise de construction du pays, fondée par Mohamed Bouzoubâa, a été l’un des rares deals du genre réalisé au Maroc. En janvier 2018, Proparco a racheté des parts dans le groupe à hauteur de 10 millions, lors de son augmentation de capital à hauteur de 55 millions d’euros, menées par Mediterrania Capital Partners.

Fermer

Je me connecte