Actualités

Mondial 2018 : l’Uruguay de Cavani assomme le Portugal (2-1)

Le deuxième but de l'Uruguayen face au Portugal, le 30 juin, en 8e de finale du Mondial 2018 en Russie. © Andre Penner/AP/SIPA

L’Uruguay a éliminé du Mondial 2018 en Russie le Portugal, champion d’Europe en titre, grâce à un doublé d’Edinson Cavani. Et rencontrera la France en quart de finale (2-1).

Cela ne peut pas marcher à tout les coups. Il y a deux ans, le Portugal avait obtenu en France son premier titre international, grâce à un but d’Eder, né en Guinée-Bissau, inscrit en prolongation face aux Bleus (1-0). Cette année, Fernando Santos a laissé le héros de 2016 vaquer à d’autres occupations estivales. Mais le sélectionneur portugais espérait refaire au niveau mondial le coup qui avait si bien marché sur la scène européenne : étirer le plus loin possible l’aventure collective de son équipe en se basant sur un système simple, consistant à bien défendre et à miser sur le formidable instinct de buteur de Cristiano Ronalodo, déjà auteur de quatre buts depuis le début de la Coupe du monde dont un contre le Maroc (1-0).

Les deux bijoux de Cavani

La Celeste, quant à elle, n’a pas la réputation de pratiquer le football le plus glamour de la planète. Sa solidité défensive – aucun but encaissé au premier tour – en atteste, mais contrairement à la Seleçao, elle ne possède pas un mais deux attaquants de classe mondiale. Le premier s’appelle Luis Suarez et il joue au FC Barcelone, le second se nomme Edinson Cavani et évolue au Paris-SG. Samedi soir, El Matador a volé la vedette au Pistolero, en inscrivant un merveilleux doublé. Le premier de ses deux buts, Cavani, l’a justement marqué grâce à un centre parfait de son turbulent coéquipier.

L’action, d’ailleurs, mérite d’être vue et revue. La transversale de Cavani pour Suarez est un modèle de précision, le centre de ce dernier est parfait. Et Cavani, qui a suivi son action est là pour le reprendre de la tête et placer le ballon dans la lucarne gauche de Rui Patricio (1-0, 6e). Le mouvement collectif qui a permis à l’ancien attaquant de Naples d’offrir la qualification à son équipe n’est pas mal non plus. Là encore, Luis Suarez, toujours dans les bons coups, décale Bentancur, lequel voit Cavani à l’entrée de la surface. Et comme El Matador n’est pas du genre à se poser trop de questions, sa frappe enroulée instantanée est trop bien placée pour que Rui Patricio puisse s’y opposer (2-1, 61e).


>>> Tous les résultats sur notre rubrique Mondial 2018


Après Messi, Ronaldo quitte la Coupe du monde

C’était sept minutes après que Pepe, le défenseur du Real Madrid, a redonné espoir à sa formation, en trompant Muslera d’un coup de tête (1-1, 54e). Mais cette fois ci encore, Ronalodo déjà muet face à l’Iran (1-1), n’a pas pu sortir son pays de l’ornière. CR7, qui n’a pas vraiment eu d’occasions franches à se mettre sous la dent, à même recueilli un avertissement qui l’aurait privé des retrouvailles avec la France. Samedi soir à Sotchi, l’Uruguay a lavé en partie l’honneur de l’Amérique du Sud après l’élimination de l’Argentine par la France (3-4). Et après Lionel Messi, c’est Cristiano Ronaldo qui s’en va…

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€