Analyses

Mondial 2018 : le Sénégal bute sur le Japon et peut avoir des regrets (2-2)

Le Sénégalais Mbaye Niang tente d'échapper au Japonnais Gen Shoji, le 24 juin à Ekaterinbourg. © Eugene Hoshiko/AP/SIPA

Les Lions de la Teranga ont mené deux fois au score, mais des erreurs défensives ont permis aux Japonais de revenir dans le match. La qualification se jouera lors du dernier match face à la Colombie.

Ce n’est pas un but qui rentrera dans l’histoire et marquera l’imaginaire des Sénégalais, comme celui de Papa Boupa Diop face à la France lors de la Coupe du monde 2002. Mais, l’ouverture du score de Sadio Mané contre le Japon dimanche 24 juin à Ekaterinbourg en Russie, aussi moche soit-elle, pourrait s’avérer tout aussi importante que la réalisation de son glorieux prédécesseur il y a 16 ans, si le point du match nul récolté par les Lions de la Teranga face au Japon (2-2) leur offre dans quelques jours la qualification pour les huitièmes de finale.

À la 11e minute de leur rendez-vous crucial face à la formation du pays du Soleil-Levant, les hommes d’Aliou Cissé ont concrétisé leur domination précoce par un but de leur star, l’ailier de Liverpool, qui a vu le ballon dégagé par le gardien japonnais Kawashima lui rebondir sur le genou avant de finir dans les filets de la cage asiatique (1-0, 11e).

Ce but marqué presque par effraction, en plus d’encourager les Lions de la Teranga à croire encore davantage en leur force, a fait rentrer Sadio Mané, auteur d’une première prestation correcte mais sans folie lors de la victoire des Sénégalais face à la Pologne (2-1), pleinement dans son Mondial 2018.

Les Lions s’endorment

Pressing étouffant, impact physique, jeu offensif mordant, les Sénégalais ont mis dans leur début de rencontre tous les ingrédients qui leur permettent de dominer des sélections coriaces, comme la Pologne 8e au classement Fifa. Mais la force du très haut niveau, celui des grandes équipes qui se qualifient à chaque Coupe du monde pour les quarts ou les demi-finales, est d’être exigeant dans la performance sur la durée. Dès leur ouverture du score, les Sénégalais ont eu le tort d’arrêter de développer leur jeu et de reculer sur le terrain. Conséquence, les Japonais, dépassés d’abord, ont réagi et mordu la queue des Lions.

Après plusieurs alertes pour la défense sénégalaise, Nagatomo contrôle en extension une longue ouverture dans la surface de réparation et efface par son geste deux joueurs africains. Il laisse le ballon à Inui qui arrive lancé et enveloppe une frappe dans le petit filet (1-1, 33e).

Les défenseurs sénégalais à la rescousse

Cette égalisation du Japon a plongé dans le doute les coéquipiers de Sadio Mané. Jusqu’à la 70e minute, les joueurs asiatiques ont poussé pour inscrire un second but, avec plusieurs opportunités brûlantes. Osako a manqué sa reprise alors que le but sénégalais lui était grand offert (60e), puis Inui, le meilleur Nippon, a trouvé la barre transversale sur une frappe superbe (64e).

Mais la force du Sénégal est de s’appuyer sur un groupe de joueurs solidaires. Et quand l’attaque traîne la patte, c’est la défense qui prend le relais. La lumière est venue des deux latéraux des Lions. À la 70e minute, les hommes d’Aliou Cissé mettent à nouveau la pression sur le but japonais après avoir laissé passer l’orage. Bien servi par Mané, le défenseur Sabaly adresse un centre tendu à ras-de-terre qui transperce l’arrière-garde japonaise et est repris par Wagué, dont la frappe puissante trompe Kawashima (2-1, 70e). On pensait que le plus dur était fait.

La boulette de Khadim Ndiaye

Malheureusement, alors que le Sénégal se dirigeait vers la qualification en huitièmes de finale, Khadim Ndiaye a tout gâché en étant coupable d’une grosse boulette. Sur un centre anodin, il est sorti à contre-temps et a raté le ballon. Inui en a profité pour servir Honda qui a remis les deux équipes à égalité (2-2, 77e). Maintenant, le Sénégal ne devra pas perdre face à la Colombie pour continuer sa route dans cette Coupe du monde. Cela s’annonce crispant.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€