Sport

Mondial 2030 : le secrétaire général de l’Union du Maghreb arabe promoteur d’une candidature conjointe

Taieb Baccouche, ancien ministre tunisien des affaires étrangères et aujourd'hui secrétaire général de l'Union du Maghreb arabe, à Prague en République Tchèque, le 19 novembre 2015. © Katerina Sulova/AP/SIPA

Assistons-nous aux prémices d’une candidature maghrébine pour la Coupe du monde 2030 ? C’est en tout cas ce que fait miroiter l’initiative du secrétaire général de l’Union du Maghreb arabe (UMA), Taïeb Baccouche, qui veut s’en faire le promoteur.

Taïeb Baccouche, secrétaire général de l’Union du Maghreb arabe (UMA), se veut protagoniste d’une candidature conjointe des pays du Maghreb, pour organiser le Mondial 2030.

Suite à l’appel lancé – et défendu dans une interview donnée à Jeune Afrique – par le député tunisien Riadh Jaidane, président du mouvement L’appel des Tunisiens à l’étranger, aux gouvernements tunisien, marocain, algérien, libyen et mauritanien de présenter une candidature conjointe pour l’organisation du Mondial de football en 2030, Taïeb Baccouche a souhaité le rencontrer.


>>> A LIRE – Mondial 2030 : « Le Maroc n’a aucune chance seul, il faut une candidature conjointe du Maghreb »


Lors de leur entretien, qui s’est tenu lundi 18 juin, le secrétaire général de l’UMA s’est déclaré favorable à une candidature conjointe et a même annoncé qu’il allait convoquer dans les prochains jours un Conseil avec les ministres des Sports des pays concernés, afin d’élaborer une stratégie pour la présentation de cette candidature maghrébine.

« Monsieur Baccouche estime lui aussi que le sport pourrait être le vecteur d’une union maghrébine plus forte », confie Riadh Jaidane à Jeune Afrique.

Une adhésion de plus en plus large

Dans la foulée, le député tunisien a rencontré la ministre des Sports et de la Jeunesse tunisienne, Majdouline Cherni. Elle a elle aussi soutenu l’idée d’une candidature conjointe.

Selon nos sources, la ministre a même indiqué qu’elle comptait soumettre la proposition au chef du gouvernement, Youssef Chahed, très prochainement.

Du côté des voisins algériens, dès le 14 juin, Kheireddine Zetchi, président de la Fédération algérienne de Football (FAF), s’est dit favorable à une candidature commune dans la presse algérienne.

S’il est vrai que le Maroc, au lendemain de sa défaite contre le trio USA-Canada-Mexique, a annoncé qu’il comptait présenter sa candidature pour le Mondial 2030, la déclaration a été faite « à chaud », selon Riadh Jaidane, qui croit à une adhésion marocaine.

« Et pour preuve : dans un débat télévisée diffusé sur France 24, appelé le Face à face, sur le thème d’une candidature conjointe en 2030, mon interlocuteur, Mohamed Maghoudi, un journaliste sportif marocain, a même déclaré que dans ce cas précis, la discussion allait se faire « cœur à cœur » », conclut Riadh Jaidane.

Fermer

Je me connecte