Politique

Égypte : plus de 700 prisonniers graciés par le président al-Sissi

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi en décembre 2017. © Alexander Zemlianichenko/AP/SIPA

Après une vague d'arrestations suivant les élections de mars dernier, le président Abdel Fattah al-Sissi a annoncé la grâce de plus de 700 détenus.

Ce sont exactement 712 prisonniers qui ont été graciés, selon l’annonce faite par l’agence de presse égyptienne MENA. Parmi les détenus qui ont bénéficié de cette mesure du président égyptien, figurent de nombreux jeunes gens condamnés pour avoir participé à des manifestations antigouvernementales, ont précisé des sources proches des services de sécurité.

Vague d’arrestations

Une décision qui intervient alors que sévit dans le pays une vague d’arrestations, enclenchée après les élections de mars,  de plusieurs opposants et membres de la société civile. Parmi eux figurent le blogueur et journaliste Waël Abbas, les blogueurs Sherif Gaber et Chadi Abouzeid ou encore l’opposant Hazem Abdelazim.

L’Union européenne avait jugé « inquiétant » « le nombre croissant d’arrestations de défenseurs des droits de l’Homme, de militants politiques et de blogueurs ces dernières semaines en Égypte ». Le vice-président américain Mike Pence avait lui aussi dénoncé ces arrestations.

Le Caire avait immédiatement répliqué en rejetant « totalement » ces critiques, « qui ne reflètent pas la réalité égyptienne ». « L’Égypte est un État de droit » et les Égyptiens y jouissent « de la liberté d’expression et d’opinion », avait affirmé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2014, Sissi a réprimé l’opposition islamiste et les militants de gauche. Le président égyptien, ancien chef des services de renseignement militaire et de l’armée qui a renversé le président islamiste Mohammad Morsi en 2013, a été investi samedi pour un second mandat par le Parlement, après sa victoire écrasante lors d’un scrutin sans concurrence sérieuse.  Son unique adversaire Moussa Mostafa Moussa, un homme politique méconnu du grand public et partisan affiché du chef.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte