Fiche joueur

Wahbi Khazri, leader naturel pour la Tunisie au Mondial 2018

Le Tunisien Wahbi Khazri en conférence de presse, le 21 janvier 2017 à Libreville, lors de la CAN au Gabon. © Sunday Alamba/AP/SIPA

International tunisien depuis 2012, Wahbi Khazri sera l'une des pièces maîtresses des Aigles de Carthage au Mondial 2018. À 27 ans, l’attaquant effectue avec Rennes une des saisons les plus abouties de sa carrière.

Avec ses 37 sélections et ses 12 buts, Wahbi Khazri affiche des statistiques qui le hissent parmi les internationaux tunisiens toujours en activité les plus efficaces. Buteur à deux reprises lors des qualifications pour la Coupe du monde, ce joueur polyvalent, capable d’évoluer milieu offensif ou attaquant de pointe, est devenu incontournable en sélection et à Rennes, où il a été prêté par les Anglais de Sunderland. Avec ses neuf buts, Khazri a contribué à faire du club breton un candidat à une qualification pour la Ligue Europa 2018-2019. Et son rendement ne passe pas inaperçu, notamment du côté de Marseille, très attentif à son cas.

Sliti : « Il a de vrais arguments techniques »

Pour Naïm Sliti, son coéquipier en sélection, les performances du rennais ne sont pas une surprise. « C’est vrai qu’il semble réaliser une des meilleures saisons de sa carrière. Mais il avait déjà montré de très belles choses, notamment à Bordeaux, avant son départ en Angleterre, où ça a été un peu plus compliqué. Avec la Tunisie, c’est un des leaders naturels du groupe. Nabil Maâloul, le coach tunisien, le fait évoluer en pointe, pour exploiter ses qualités de finisseur. Il a également une belle qualité de frappe, des arguments techniques, et un bon sens du placement », énumère le joueur de Dijon, qui partage avec Khazri la particularité d’être binational.

Maâloul en a fait un cadre

Né à Ajaccio, c’est avec le Sporting Club de Bastia que l’international tunisien a effectué ses débuts professionnels, lors de la saison 2008-2009. L’entraîneur bosniaque Faruk Hadzibegic l’a ensuite dirigé pendant une saison, en Ligue 2. Le style de Khazri lui rappelle sous certains aspects celui de Karim Benzema, l’attaquant français du Real Madrid. « Je l’utilisais comme attaquant, dans l’axe. Il sent le jeu, il a une bonne technique. À Bastia, il ne donnait pas tout son maximum, mais il a fait beaucoup d’efforts. Je pense qu’il peut jouer dans un plus grand club que Rennes. En fait, cela dépend de lui… »

En sélection, Wahbi Khazri occupe un rôle majeur, sur et en dehors du terrain. « C’est quelqu’un qui est positif, il fait partie de ceux qui tirent l’équipe vers le haut. C’est un des plus expérimentés du groupe, il évolue dans un des meilleurs championnats européens », reprend Naïm Sliti. Nabil Maâloul en a fait un de ses relais. Déjà confrontée à la blessure de Youssef Msakni, qui pourrait manquer la Coupe du monde à cause d’une blessure à un genou, la Tunisie comptera beaucoup sur le rennais, dans un groupe particulièrement relevé (Angleterre, Belgique, Panama)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€