Fiche joueur

Mondial 2018 : le Tunisien Ali Maâloul, un défenseur à l’attaque

Ali Maâloul lors d'un match face à l'Algérie, en janvier 2017, pour la CAN au Gabon. © Sunday Alamba/AP/SIPA

À 28 ans, le Tunisien Ali Maâloul est l'un des meilleurs défenseurs africains. Sous contrat avec Al-Ahly (Égypte), il est le prototype même du latéral offensif, passeur décisif et parfois buteur.

En sélection, le Dijonnais Oussama Haddadi, qui réalise pourtant de bonnes prestations avec le club de Ligue 1, est tombé sur un sacré concurrent. « Haddadi est bon. Mais Ali Maâloul est légèrement au-dessus. C’est le même profil. Maâloul, qui a deux ans de plus, est plus mature », résume Gérard Buscher. L’ancien attaquant international français (2 sélections), qui a entraîné de nombreux en Tunisie (Bizerte, La Marsa, Hamam-Lif, Gabès) a plusieurs fois croisé Maâloul, jusqu’au transfert de ce dernier du CS Sfax à Al-Ahly en 2016 pour environ 700 000 €. « J’avais d’ailleurs signalé à un club français les qualités de ce joueur, mais il n’y a pas eu de suite », explique le coach français.

Meilleur buteur du championnat de Tunisie en 2015-2016

Maâloul a été formé au CS Sfax, le club de sa ville natale. Il y a remporté le titre de champion en 2013, la Coupe de la CAF un an plus tard et le trophée honorifique de meilleur joueur du championnat l’année de son départ au Caire. « L’année où il termine meilleur buteur du championnat de Tunisie avec 16 buts », précise Buscher. Avant lui, aucun défenseur n’avait marqué plus de neuf fois en une saison.

C’est un pur gaucher, et il a une qualité de centres au-dessus de la moyenne

« C’est un défenseur qui aime attaquer. Techniquement, il a une certaine aisance. C’est un pur gaucher, et il a une qualité de centres au-dessus de la moyenne. Il est également adroit sur les coups de pied arrêtés. Maâaloul a le profil du défenseur moderne, capable d’apporter un vrai plus offensif », intervient Pierre Lechantre, l’entraîneur de Simba SC (Tanzanie) et qui a entraîné le Tunisien à Sfax de juin à décembre 2010.

Bientôt en Europe ?

À l’instar des Brésiliens Dani Alves (Paris-SG) et Marcelo (Real Madrid), Maâloul a aussi les défauts de ses qualités. « Comme tous ces latéraux modernes, très portés sur l’offensive, il peut aussi avoir quelques problèmes sur le replacement défensif », ajoute Lechantre. « Il a aussi, du fait de sa taille moyenne (1,75 m) un jeu aérien très moyen, et il ne se sert quasiment jamais de son pied droit. C’est vraiment un pur gaucher », reprend Gérard Buscher. International depuis 2013, Ali Maâloul n’a paradoxalement jamais inscrit le moindre but pour les Aigles de Carthage en 44 sélections. Pour Buscher, le latéral d’Al-Ahly a « toutes les qualités pour jouer en Europe. » La Coupe du monde 2018 en Russie pourrait lui ouvrir quelques perspectives…

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€