Fiche joueur

Russie 2018 : Achraf Hakimi, le surdoué marocain qui a convaincu Zidane et Renard

Achraf Hakimi sous le maillot du Real Madrid face à Tottenham en Ligue des champions, le 17 octobre 2017. © Francisco Seco/AP/SIPA

Le jeune latéral Achraf Hakimi est devenu cette saison le premier Marocain a porter le maillot du Real Madrid. Et malgré son jeune âge, Hervé Renard en a déjà fait un des piliers des Lions de l'Atlas.

Achraf Hakimi doit beaucoup à Zinedine Zidane. Il le sait. Le jeune international marocain (19 ans) a été lancé en équipe première du Real Madrid à l’automne 2017. Une précocité rare pour un défenseur dans l’une des meilleures équipes de la planète. Alors jeudi 31 mai, quand l’ancien meneur de jeu de l’équipe de France a annoncé qu’il quittait le banc du club merengue après avoir remporté trois Ligue des champions d’affilées, un record, Achraf Hakimi n’a pas été long à réagir sur son compte Twitter pour rendre hommage à « Zizou ». 

« Éternellement reconnaissant pour votre confiance mister et pour avoir été la personne qui m’a permis de réaliser mon rêve de jouer avec l’équipe première du Real Madrid. Merci Zidane », a posté le jeune joueur marocain sur le réseau social.

Surdoué, le latéral droit a su gagner la confiance de ses entraîneurs. À Madrid, il a validé le choix de Zidane de le lancer tôt dans le grand bain. « Achraf était si impliqué qu’il n’a pas donné l’impression que c’était son premier match. Il a été spectaculaire », déclarait le coach du Real après le premier match d’Hakimi face à l’Espanyol Barcelone, le 1er octobre 2017. Depuis, l’international marocain a pris part à 16 rencontres avec l’équipe madrilène. À même pas 20 ans, c’est ce qu’on appelle un accélérateur de carrière.

Tout aussi précoce avec le Maroc

Au Maroc, Hervé Renard a également vite repéré son talent. L’entraîneur français, qui a pris les commandes des Lions de l’Atlas il y a trois ans, a sélectionné Achraf Hakimi alors que ce dernier n’avait encore jamais fait d’apparition avec l’équipe première du Real Madrid. Le jeune latéral droit a honoré sa première sélection en match amical face au Canada le 11 octobre 2016, avant de disputer son premier match officiel à gros enjeu face au Mali dans le cadre des qualifications de la Coupe du monde 2018. Comme à son habitude, l’Hispano-Marocain n’a pas tremblé, marquant même son premier but international sur une passe de Hakim Ziyech.

Il m’a demandé de retarder son arrivée à lundi parce qu’il disait que le Real Madrid allait fêter le titre dimanche

Son gros mental lui permet de ne jamais douter en lui. Hervé Renard racontait d’ailleurs lors de conférence de presse précédent le match amical des Lions de l’Atlas face à l’Ukraine jeudi soir (0-0), la confiance qu’affichait Hakimi une semaine avant la finale de la Ligue des champions remporté par son club face à Liverpool (3-1). « On s’est parlé la semaine d’avant au téléphone et il m’a demandé de retarder son arrivée à lundi, parce qu’il disait que le Real Madrid allait fêter le titre dimanche dans les boulevards de Madrid. Ça donne une idée du niveau de confiance qui règne dans ce club et ça s’imprègne sur les joueurs », a glissé Renard tout sourire.

En une saison, la première de sa carrière, Hakimi aura déjà connu, sauf blessure de dernière minute, la Ligue des champions et la Coupe du monde. Le Graal pour tout footballeur. Élevé à l’école de la gagne à Madrid, le défenseur marocain retrouvera certains de ses coéquipiers madrilènes pour un choc décisif  face à l’Espagne, le 25 juin, lors de la dernière journée de la phase de poule. Avec l’envie d’envoyer le Maroc en huitièmes de finale.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€