Agroalimentaire

Non, l’Afrique ne dépense pas 7 milliards de dollars par an pour ses importations de riz !

Cargaison de riz sur le port céréalier d'Abidjan (photo d'illustration). © Jacques Torregano pour JA

Pour combler le déficit de production de riz, aliment de base dans de nombreux pays africains, le continent en importe en quantité. Mais pas les 24 millions de tonnes annoncées par erreur fin mai.

Le 30 mai, Jeune Afrique.com, mais aussi d’autres médias internationaux comme Le Monde et Afrik Mag, ont repris une dépêche AFP dans laquelle le Sierra-Léonais Harold Roy-Macauley, directeur général d’Africa-Rice, une organisation intergouvernementale regroupant 26 pays d’Afrique de l’Ouest, du centre et de l’Est, affirmait que « Malgré une hausse de la production rizicole, l’Afrique importe chaque année près de 24 millions de tonnes (…) d’un coût de sept milliards de dollars » (6 milliards d’euros).

Des chiffres qui ont fait bondir Birame Faye, du site Africa Check, une organisation « indépendante et non partisane qui vérifie les déclarations faites dans l’espace public ». Spécialiste des questions agricoles, ce dernier a recontacté l’interlocuteur de l’AFP pour se faire repréciser l’information. « Il m’a dit que le chiffre de 24 millions de tonnes a bien été avancé, mais pour l’ensemble des importations agricoles, pas seulement du riz », précise Birame Faye, joint au téléphone par Jeune Afrique.

Selon la Cnuced, le continent a importé 4,3 tonnes de riz en 2016.

Fermer

Je me connecte