Fiche joueur

Russie 2018 : Kalidou Koulibaly, un pilier du Sénégal

Le Sénégalais Kalidou Koulibaly (Naples, d.) à la lutte avec le Français Karim Benzema (Real Madrid), le 15 février 2017 à Madrid. © Daniel Ochoa de Olza/AP/SIPA

Le défenseur sénégalais de Naples Kalidou Koulibaly est devenu l'un des meilleurs spécialistes à son poste dans la très exigeante Série A italienne. Et l'un des piliers des Lions de la Teranga.

Si la Fédération française de football et le sélectionneur Didier Deschamps avaient fait preuve d’un peu plus de célérité, Kalidou Koulibaly (26 ans) s’apprêterait peut-être à disputer la Coupe du monde 2018 en Russie avec les Bleus. Au Sénégal, l’anecdote fait toujours autant sourire.

Deschamps avait un jour de février 2016 évoqué son intérêt pour ce défenseur puissant né à Saint-Dié (Vosges), sous contrat avec Naples depuis mai 2014. Sans visiblement savoir que le joueur avait choisi le Sénégal en août 2015… « Tant mieux pour nous », rigole Ferdinand Coly, l’ancien défenseur des Lions de 2000 à 2007 et quart de finaliste de la Coupe du monde 2002.

Coly : « Il a beaucoup progressé tactiquement »

Grâce à cet oubli, le Sénégal peut donc compter sur un joueur qui avait porté le maillot des moins de 20 ans français en 2011-2012. Formé au  FC Metz, où il est  devenu professionnel, Koulibaly s’est d’abord exilé à Genk, un des meilleurs clubs  belges (2012-2014), avant  de rejoindre Naples, où sa carrière a pris une dimension supplémentaire.

« Le fait d’évoluer dans un championnat aussi pointu tactiquement l’a beaucoup fait progresser », poursuit Coly, qui a joué cinq ans en Italie (Pérouse et Parme). Naples est l’une des équipes qui pratiquent un des jeux les plus offensifs d’Europe, et cette caractéristique expose un peu plus ses défenseurs. « Il a gagné en concentration. Si une formation comme le Napoli lui fait confiance, il y a des raisons. Koulibaly est excellent dans les duels, il en impose physiquement. Ce qui est assez remarquable avec lui, c’est sa régularité, même si cela lui arrive de se rater. »

Koulibaly associé avec Mbodj

Koulibaly fait désormais partie des indiscutables titulaires aux yeux de Cissé, qui apprécie beaucoup sa discrétion et son implication dans le groupe. En Russie, le Napolitain pourrait former l’axe central de la défense Kara Mbodj. Cissé, qui a testé face à l’Ouzbékistan (1-1, le 23 mars) et la Bosnie-Herzégovine (0-0, le 27 mars) une défense à trois devrait faire des deux joueurs le socle de son système défensif. À condition qu’il persiste dans cette idée, que Ferdinand Coly estime risquée.

« Changer de système à deux mois d’une Coupe du monde, c’est risqué, même avec un pilier comme Koulibaly. Le Sénégal s’appuie sur une défense solide et Koulibaly y contribue largement. »

 

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€