Société

France : Malien sans-papiers et sauveur d’un petit garçon, Mamoudou Gassama va être naturalisé

L'immeuble gravi par Mamadou Gassama pour sauver un enfant de quatre ans. © Capture d'écran / Google Maps streetview

Mamoudou Gassama, un sans-papiers malien, a sauvé samedi soir à Paris un enfant de quatre ans suspendu dans le vide au 4e étage. Un geste héroïque salué notamment par la maire de la capitale française Anne Hidalgo. Le jeune homme sera « naturalisé français », a annoncé le président Emmanuel Macron, qui le recevait ce lundi.

« Le jeune homme qui a sauvé un bébé rue Marx-Dormoy en escaladant trois étages est un sans-papiers arrivé du Mali en septembre. Avis à ceux qui crachent sur les migrants à longueur de journée. Merci Mamoudou Gassama », a tweeté l’adjoint communiste à la maire de Paris, chargé du logement.

De son côté, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a chaudement félicité le jeune homme sur son compte Twitter : « Un grand bravo à Mamoudou Gassama pour son acte de bravoure qui a permis de sauver hier soir la vie d’un enfant. J’ai eu plaisir à m’entretenir avec lui aujourd’hui par téléphone, afin de le remercier chaleureusement ».

Présenté par de nombreux médias comme un héros, Mamoudou Gassama a raconté notamment à la télévision BFMTV avoir « vu beaucoup de monde en train de crier, et des voitures qui klaxonnaient ».

Quatre étages à mains nues

« Je suis sorti, j’ai couru pour regarder les solutions pour le sauver. J’ai réussi à attraper le balcon, je suis monté comme ça et Dieu merci, je l’ai sauvé », a-t-il dit.

Filmée par des passants ébahis, le sauvetage est spectaculaire. On y voit Mamoudou Gassama escalader à mains nues la façade de l’immeuble jusqu’au 4e étage, avant de récupérer l’enfant qui se trouvait suspendu par une main, dans le vide, à l’extérieur du balcon.

À la suite de ces faits, le père de l’enfant a été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête ouverte du chef de « soustraction à une obligation parentale », qui a été confiée à la brigade de protection des mineurs, a-t-on précisé de source judiciaire.

Mamoudou Gassama sera « naturalisé français », a annoncé le président français Emmanuel Macron, qui recevait l’homme ce lundi 28 mai.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte