L’Algérie va lancer 4 usines de préfabrication de logements en 2015

Par Jeune Afrique

L'Algérie souffre d'un important déficit de logements. © Wikimedia Commons

La Société de gestion des participations de l'État algérien dans le bâtiment (SGP Injab) prévoit la construction de quatre usines de préfabrication de logements à Alger, Annaba, Oran et Biskra d'ici à la fin du premier semestre 2015.

Quatre usines de préfabrication de logements seront implantées dans plusieurs villes d’Algérie d’ici au mois de mai 2015, a indiqué Mohamed Yassine Hafiane, le président du directoire de la Société de gestion des participations de l’État dans le bâtiment (SGP- Indjab), à l’agence de presse algérienne APS. Les villes concernées sont Alger, Annaba (est), Oran (ouest) et Biskra (sud-est).

Un crédit d’État de 17 milliards de dinars (159,6 millions d’euros) a été accordé à SGP-Injab pour financer la réalisation de ces quatre unités industrielles, auxquelles devrait s’ajouter par la suite une cinquième à Bechar (sud-ouest).

Lire aussi :

Algérie : un autre monde…

L’Afrique des villes est en marche

Une politique de logement efficace doit être favorable aux initiatives privées

Délais

L’objectif est d’améliorer la qualité des logements construits et de réduire les délais de réalisation, a affirmé Mohamed Yassine Hafiane. Ainsi la capacité de production de ces nouvelles entités devrait tourner autour de 2 000 à 5 000 logements préfabriqués par an pour chaque usine.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre de la restructuration de SGP-Injab en cinq grandes sociétés ainsi que des efforts du ministère de l’Habitat algérien pour répondre à la demande croissante de logements et moderniser le secteur de l’immobilier.

Le gouvernement table notamment sur une augmentation des capacités nationales de réalisation de logement à raison de 120 000 unités par an durant le prochain quinquennat contre 80 000 actuellement.