Cameroun : Joshua Osih propose de quintupler le salaire minimum mensuel

Billets de 10 000 francs CFA. © © Kaysha/CC/Flickr

Le salaire minimum sera-t-il un thème de campagne important de la future présidentielle camerounaise ? Joshua Osih, candidat du Social democratic front (SDF, opposition) a d’ores et déjà proposé de le quintupler, tandis que le gouvernement juge l’idée inadéquate.

« Il est grand temps qu’on commence à comprendre qu’avec un salaire mensuel minimum à 36 000 francs CFA [55 euros, ndlr], on ne peut pas vivre. Il est grand temps qu’on commence à donner des salaires décents aux Camerounais », a lancé Joshua Osih, le 30 avril, lors d’un meeting à Mbouda, dans la région de l’Ouest. « Le salaire minimum sera au moins 160 000 francs CFA par mois avec le SDF », a ajouté le candidat du Social democratic front pour la présidentielle d’octobre 2018.

Le gouvernement n’a pas tardé à réagir. « Le salaire minimum ne se fixe pas en l’air. Il se fixe en fonction de notre niveau de développement, en fonction de la capacité des entreprises et en fonction du milieu économique ambiant », a rétorqué le ministre du travail Grégoire Owona.

Le salaire minimum mensuel au Cameroun était passé en 2014 de 28 à 36 000 francs CFA mais, malgré cette hausse, il reste l’un des plus faibles de la sous-région. Le Gabon s’illustre en proposant une somme de 229 euros par mois, contre 137 au Congo-Brazzaville, 91 au Tchad ou 74 en RDC.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici